Test Troy Lee Designs Coudières Egl 5550

1 test Troy Lee Designs Coudières Egl 5550.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Noline

Top qualité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,75m | 70kg | Expert | Aix
Acheté : 90€ en magasin
Conditions du test : Enduro/freeride Terrain secs Et cassants

Contexte

J'utilise ces coudières en enduro/Freeride depuis plus de 3 ans.


Conception/Design

Les coudières ont une allure solide et durable. Le tissu élastique a l'intérieur de la protection est doux et solide, le tissu épais et grossier sur l'extérieur de la protection, est très suffisamment solide.

La protection possède une mousse souple, et une coque plus rigide sous le tissu grossier que j'ai évoqué.

Le design est beau même si, pour ma part, je porte toujours les protections sous les vêtements.


Feeling

La protection est confortable, grâce aux éléments que j'ai évoqué plus haut. Contrairement aux genouillères de la même gamme, elle tient généralement bien en place pendant la sortie.  Elle est suffisamment fine pour passer discrètement sous le maillot, et suffisamment épaisse pour absorber les chocs. La longueur de la protection est un vrai plus, au niveau confiance mais aussi protection réelle: on met en général les mains ET les coudes pour se rattraper lors d'une chute, protéger l'avant bras est donc une très bonne chose. Le désavantage de cette longueur, c'est bien-sûr la respiratibilité, mais c'est loin d'être insupportable.


En conclusion, cette protection est vraiment top, et n'a pas bronché en 3 ans malgré quelques chute et les nombreux lavages.

Pour qui ?

Enduristes, descendeurs
9/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Solidité, confort, tenue, discrétion

Points faibles

Respirabilité

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire