Test Tioga Spyder Outland 2017

3 tests de selles Tioga Spyder Outland.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

La selle des champions

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,80m | 72kg | Expert | Nantes
Conditions du test : météo globalement sèche pour un début d'hiver, terrain souple de bretagne
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Tioga - selle Spyder Outland

Tioga outland spider

Qui n'a jamais bloqué devant cette selle à l'allure futuriste. Du plastique, et partout en plus, mais croyez moi ce plastique est fantastique.

Technique:

La Outland spyder se compose d'une structure bi-couche avec un plastique relativement ferme qui crée l'armature de la selle et d'un plastique plus souple pour le confort de l'assise, le tout monté sur des rails en chromos. Ceci pour 180g soit facilement 100g de moins que votre compagne de fesses habituelle. 

Des pads en silicones complètent cette dernière pour plus de grip et de confort.

Sur le terrain: 

Je reçois la selle un mercredi, 20min plus tard elle est sur le bike. Matching au top, mon excitation est à son comble je dois partir rouler. Bisous chérie, je suis déjà loin. 


Pour les premières sorties je teste la selle sans les pads

La première chose qui me trouble est le positionnement sur la selle, son inclinaison, habituellement je roule la selle plutôt parallèle avec un léger penchant sur l'arrière. Là je ressens le besoin de la mettre bien parallèle pour me sentir à l'aise et je l'avance légèrement plus sur les rails par rapport à ma SDG bel-air. En effet le profil de la selle plonge assez tôt vers le bas, c'est pour ça que je la mets droite.

Les kilomètres filent et je me sens toujours bien, rien à dire sur le confort. L'assise est plus ferme que la SDG mais c'est agréable. En monté, le cul sur le bout de la selle je ne perçois pas non plus de gène.

En descente une sensation très agréable me surprends, je peux bouger sur le vélo d'avant en arrière très aisément. Le profil de cette dernière glisse parfaitement entre les jambes, c'est un appel aux manuals et bunny en tous genres.

Par contre point faible, le grip n'est pas au rdv du tout. A la Limite elle gripe plus sur des sessions humides que sèches.


J'envisage donc de rouler avec les pads.

Pour moi c'est avec ces derniers qu'elle se révèle. Toujours autant de confort si ce n'est plus, car en effet ils n'apportent pas beaucoup plus de confort. Mai par contre elle gripe réellement cette fois-ci. Le grip est situe sous l'os des fesses donc ça adhère en position assise, mais une fois debout on peut toujours se mouvoir avec aisance.


Mise à part ça:

Couleur: la selle est grise et pas noir, ça peut décevoir les puristes mais le plastique est très légèrement translucide d'où la teinte grise.

Bruit: lors des sessions humides, j'ai parfois entendu un léger couinement qui ne durait pas longtemps.Des poussières doivent pouvoir se mettre dans l’armature. Chose qui s'est vérifiée par la suite car quand on soulève le vélo par la selle on sent un léger jeu entre les armatures plastiques qui constituent la selle. Franchement rien mais c'est dit.

Résistance: Je n'ai pas eu l'occasion de lâcher le vélo dans un pierrier pour tester, pédales auto obligent, mais avec un riding classique sans chute et un lavage régulier c'est comme si elle était neuve. Même les pads ne bougent pas. Je ne m'amuse pas à les monter et démonter à chaque session, mais même avec ça, leur qualité me fait dire qu'ils ne s'useraient pas.

Facilité de montage des pads:

2min34 la première fois, environ 1min30 ensuite. C'est simple comme bonjour, les pavés en silicone s'enfilent dans l'armature. Leurs formes n'étant pas les mêmes on ne peut pas se tromper de place.


Conclusion:

Avec la Outland Spyder, Tioga propose une selle agréable, légère, qui semble durable. Son style race plaira assurément à de nombreux riders. 

Je recommande de la rouler avec les pads en silicone pour un gain notable de grip.

J'en suis super content.Scout elle a trouvé sa place.

Sinon je tiens à remercier toute l'équipe de 26in de m'avoir permis d'effectué ce test. Vous êtes top!!! Continuez comme ça pour nous faire partager toujours plus de belles aventures. 


Je vous poste des photos prises à de 2 semaines de riding. J'en reposterai en fin décembre pour voir ce qu'il en est de la durabilité.


Pour qui ?

Les enduristes qui souhaitent grappiller du poids sans sacrifier le confort, mais avec style!!!
9/10
Confort
Solidité des rails
Solidité de l’assise
Rapport qualité/prix

Points forts

confort et style

Points faibles

adhérence sans les pads

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Tioga Spyder Outland Une selle mythique au look démoniaque et avec du « flex »
7 /10
TP
Tioga Spyder Outland L'extra-terrestre que votre séant remerciera
9 /10
TP
WTB Silverado Simple, robuste, efficace.
10 /10
Morgaw Forsage Une selle fine, discrète, confortable mais chère.
8 /10
Ergon SMA3 Comp Ca change tout
10 /10
Fabric Scoop Shallow Elite Chromo Sobriété et poids maîtrisé
8 /10
Ergon SMD2 Pro Titanium Le look, le confort et le poids!
9 /10