Test Shimano Shimano XT 8100 2019

1 test Shimano Shimano XT 8100.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Jeyzee

Plus d'excuse pour bouder le mono

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,78m | 72kg | Avancé | Avignon
Acheté : 287€ en ligne
Conditions du test : 400 kms parcourus sur terrain sec

Comme d'autres vieux pratiquants que je suis, j'ai toujours préféré les développements de transmission qui permettent de tout faire genre 3x9 en 11-32. Si, je vous assure j'aimais ça car je trouvais tout ce qu'il faut pour partir au hasard sur les chemins et me perdre sans crainte de me retrouver en difficulté.

Imaginez quand j'ai vu arriver les monos plateaux en 1x10 et 11x36. Les gars et les filles devaient calculer leurs ratios pour savoir combien de dents mettre à l'avant. J'ai beaucoup apprécié être un "vintage". 

Le 2x10 m'a convaincu pour sa plage suffisante mais franchement 2 ou 3 à l'avant, ça ne changeait pas l'utilisation. Il restait 2 shifters au cintre. Plus simple mais pas indispensable. 


Puis il y a eu le 1x11 (je parle shimano, j'ai jamais eu l'envie d'acheter un corps de roue libre XD pour tester l'eagle de SRAM) qui commençait à me faire de l'œil. Je pressentais l'évolution intéressante mais les retours m'ont refroidis. Le saut ente les 2 derniers pignons des cassettes XT était trop grand et donc l'utilisation manquait de fluidité. 

Et voilà qu'arrivent les séries 7100, 8100 et 9100. L'intérêt c'est la compatibilité immédiate entre les 3 afin de faire un mix pour un tarif contenu. 

Perso, j'ai monté shifter et dérailleur XT 8100, cassette et chaîne SLX et plateau Raceface 12s pour shim. 

La première bonne surprise, c'est que les cassettes montent jusqu'à 45 et 51 dents ce qui permet de monter une couronne de 34 sans craindre les pires montées. 

La seconde bonne surprise c' est le petit pignon à 10 dents et avec ledit plateau de 34 ça donne de l'appui dans les descentes presque autant que mon vieux 11/44.

La mauvaise surprise (il en faut une) c'est que le CDL est devenu prioritaire comme chez SRAM. C'est le micros Spline qui heureusement est disponible pour les moyeux DT Swiss de mes roues Roam 50.

Une fois en place, le vrai point de vigilance c'est la ligne de chaîne qui doit être parfaite sous peine de tensions mécaniques certainement néfastes pour la durabilité. 

Il semble aussi qu'une fragilité existe sur le duo CDL et écrou de cassette. Au montage j'ai bien senti qu'il fallait positionner chaque pignon avec attention pour que l'écrou morde correctement dans le pas de vis avant d'entamer le serrage. 

Après 400 kms, je peux confirmer mon idée de départ : on peut se faire plaisir en restant visser sur sa selle dans les montées et être à la relance dans les descentes. Les plages sont parfaitement équilibrées et la fluidité des séries XT bien présentes. 

Le shifter est devenu hyper sensible, parfois le rapport passe alors que le clic caractéristique est à peine ressenti dans le pouce ou l'index. 

On rajoute les quelques bonnes idées piquées au XTR comme le revêtement caoutchouc des manettes ou encore les 4 rapports d'un seul coup. 

Ma crainte à ce jour c'est la fiabilité de la chaîne et de la cassette mais pour l'instant aucun signe de faiblesse, j'ai donc bon espoir. 

Je vois donc dans cette transmission un idéal pour toutes les pratiques pour lesquelles on sait qu'on va monter et descendre avec un tarif contenu (moins de 300 € pour mon montage). 

Pour qui ?

Tout type de pratique
8/10

Points forts

Plage d'utilisation
Rapport qualité prix

Points faibles

Fragilité au montage
Réglage fin et precis

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire