Test Giant Giant Reign 1 2015

1 test Giant Giant Reign 1.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
imat
Par imat

Montée difficile mais descente royale

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,83m | 74kg | Avancé | Grenoble
Spécificités du montage : Formula 35
Acheté : d'occasion
Conditions du test : La totale pour un VTT Grenoblois, du single sinueux, de longues randos en montagne, les 2 alpes et Venosc... en ultra sec et bien boueux.

Je sortais d'une relation passionnelle avec un Cube Stéréo SUper HPC Race 160, un carbone très exigeant qui ne pardonnait pas grand chose malgré de superbes capacités. Après cette rupture, je cherchais une compagne de jeu plus tolérante ^^

Une belle occasion plus tard, j'ai jeté mon dévolu sur un très beau Giant Reign 1 de 2015 upgradé par son ex-propriétaire avec une Formula 35 en remplacement de la Pike (c'est ce qui m'a décidé...)

Concernant la taille et la géométrie, j'ai pris une taille L pour mon mètre 83. C'est vraiment long, géométrie récente oblige... Je me dis que je risque de perdre un peu en maniabilité mais que ça gagnera en stabilité à haute vitesse. LEs premiers tours de pédale sur parking  font se sentir bien sur la bête.

En premiers réglages, j'ai commencé par raccourcir le cintre à 760 (initialement à 800) car les arbres ont la sale tendance à vouloir traverser au milieu des singles par ici ^^ On gonfle le Monarch à la bonne pression (150psi pour moi) et sortir la notice de la Formula (finalement réglages de l'air à mon poids en psi, haute vitesse ouverte quasi au max et compression à moitié). Puis montage d'une paire de Toro en 2.35 en tubeless. ET C'EST PARTI POUR LA PREMIERE VRAIE SORTIE!

Première sortie donc, montée "à la grenobloise" donc un petit 1000m de D+ qui commence par une pente à 14%. Alors comment dire... ça avance pas! Le Monarch n'a pas de blocage, ok mais on bouffe un sacré paquet de débattement pour rien, dès qu'on appuie sur les pédales. Je gonfle plus l'amortisseur et je repars (essoufflé...). J'en profite pour essayer le "blocage" de la Formula qui marche parfaitement. Premier single en montée : dur physiquement mais un grip assez incroyable sur les pierres et racines, le Maestro a bonne réputation et ce n'est pas pour rien. Strava n'a pas l'air très content de mes performances à la montée, on va voir ce que ça donne à la descente :) Déblocages du Monarch et de la Formula, on baisse la Reverb et c'est parti. Après 100m, on regonfle encore un peu le Monarch (210psi!) et c'est finalement bon. Passage dans le défoncé incroyable, sensation de flotter au-dessus du terrain. La Formula a vraiment un feeling très agréable, comme une Pike bien préparée côté hydraulique. Le Monarch a un comportement bien prévisible, un appui ferme sur les pédales et ça décolle sans soucis sur les bosses. Freinage sans problème même si je ne suis pas habitué au feeling des Guide RS. Bilan de la sortie : je suis passé plus vite sur la moitié de mes segments mais ce n'est pas ma priorité et son comportement en montée et son côté pataud m'ont fait un peu peur... à voir pour la suite!

Les sorties suivantes, ces premières impressions se confirment heureusement ET malheureusement. Les 2 Alpes en déficit de neige proposent "Enjoy the last ride", 1h de voiture plus tard, j'attaque la première remontée mécanique en bas de Venosc. Arrivée en haut de la station, je me lance sur la Diable qui a été toute reshapée pour l'occasion, c'est un billard et je pense que je n'ai jamais roulé si vite sur piste. Le VTT absorbe tout, ressort comme une balle des virages relevés et est très sécurisant en l'air. Les doubles et grosses tables s'enchaînent avec une facilité déconcertante. Pour la partie Venosc ultra défoncée, le VTT a beau être rassurant, c'est le pilote qui rendra les armes en début d'après-midi, les bras/doigts engourdis après près de 10 000m de D-. On a vraiment à faire à un mini-DH et je reviens hyper enthousiaste de cette sortie! Les semaines suivantes casseront pourtant cet enthousiasme et le pédalage s'avère être vraiment un point noir pour ce VTT malgré les différents essais de réglages. Le comportement dans les épingles serré est aussi complexe à appréhender. On peut arriver très vite devant l'obstacle et le passer en dérapant certes mais je ne suis pas fan de cette manière trop destructrice des singles... alors je fait des noses! qui ont bien du mal à passer avec cette géométrie très (trop) longue. Je ne dis pas que ça vient uniquement du VTT mais je n'arrive pas à m'y faire en plus de 10 sorties.

Au final, malgré des capacités hors norme dans le rapide et le défoncé, je revends la bête, trop frustré de ne pas pouvoir l'amener jouer comme je l'entends autour de chez moi. Ce serait un parfait second bike en plus d'un All Mountain mais pas pour un bike unique!

Mentions spéciales à la Formula 35 de part son look usine à gaz et pourtant très facile à régler, avec une hydraulique qui marche franchement très bien, au niveau d'une BOS Deville selon moi. Son léger manque de rigidité latérale est un vrai trait de son caractère mais il ne gène en rien et ne se montre pas piégeur.

Pour la suite, je suis encore à la recherche de "ma monture parfaite" et ça s'oriente vers un All Mountain avec une grosse fourche, pour essayer de concilier le meilleur des deux mondes!

Roulez bien

Pour qui ?

Des descendeurs qui voudraient un peu pédaler ou pour aller grappiller des secondes sur les spéciales.
7/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Comportement global très rassurant en descente

Points faibles

Pas vraiment un VTT à tout faire

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

5 commentaires

Damien Carati

inscrit le 25/08/14
Très bon test. Il est vrai que le Reign n'est pas le meilleur grimpeur de sa catégorie pour avoir plusieurs collègues qui roulent en Enduro avec ce vélo. Ce que je peux te conseiller dans ton prochain choix pour avoir un All Mountain/ Enduro light qui pédale super bien et descend au top ce serait de partir sur un Mondraker Foxy. C'est le vélo qui fait tout et qui a un super rendement. ;-)
0
imat

inscrit le 25/05/11
Matos : 1 avis
Merci Damine pour ton retour. Je suis resté chez Giant mais j'ai basculé sur un Trance advanced monté en SX (140 derrière et 160 devant) et ça va vraiment beaucoup mieux! La réactivité est de retour ainsi que le rendement à la montée et en relance. J'attends encore un peu de rouler avec pour en faire un essai. Le Foxy est aussi un très beau cadre, à essayer à l'occasion!
0
napsou

inscrit le 16/01/18
....Je confirme pour le pédalage.... Imagine le Gap entre un Fuel EX et le Reign.... Je le maudit à chaque montée et, je le bénit à la descente suivante... Le trance SX à l'air d'être le bon compromis...
0
imat

inscrit le 25/05/11
Matos : 1 avis
napsou, j'imagine que le changement a du te faire tout drôle effectivement! Tu fais quels types de sorties toi? Pas trop pénalisant au pédalage ce Reign? il est monté "light"?
0
napsou

inscrit le 16/01/18
Sorties "randuro" dans le var, ce que je faisais avec le Fuel je le fais avec le Reign... Forcément moins vite en monté et plus usant que le Fuel mais à contrario beaucoup plus vite en descente.
Il n'est pas vraiment monté light, je suis un beau BB.... c'est le modèle Advanced, donc cadre carbone et triangle alu.

Les roues ont été changées par des DT swiss EX471/DT350/Dlight derrière et XM421/dt350/dlight devant
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire