Test Giant Reign 29 1 2021 2021

1 test Giant Reign 29 1 2021.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Felix_Lbr

Vivacité, précision et rigueur

Profil du testeur : 19 ans | 1,80m | 65kg | Montigny-le-Bretonneux
Spécificités du montage :
Acheté : 4200€ en magasin
Conditions du test : Tout type de terrain

Points forts

La position offerte par le Reign 29 ne souffre aucun reproche. Par le passé on a souvent été assis un poil en arrière sur les Giant mais ce n’est plus le cas ici : on est bien centré sur le bike et l’on profite d’un angle de selle bien droit. Le cintre est large (800 mm) et la potence très courte (40 mm). On est aussi bien installé pour pédaler que pour dévaler dans le sens de la pente ! On a été surpris par l’excellent comportement du Reign dans ce domaine. On a souvent trouvé les Giant un peu trop « moelleux », sujets à de gros mouvements de suspensions qui pénalisaient leur vivacité sur les appuis. Ce modèle est ferme, précis, il répond du tac au tac sur les changements d’angle. On a entre les mains un bike vif et maniable, très fun dans le sinueux. Le vélo tient également hyper bien sur l’angle dans les virages rapides. Il est hyper précis, rigide, c’est même surprenant même pour un châssis en alu (il n’a rien à envier à certains cadres carbone). Sa précision est chirurgicale, il rentre super bien en courbe et délivre un grip extra. Dans les appuis, il ne se tasse pas et ressort avec beaucoup de vitesse, vraiment en mode race ! Les suspensions plaquent parfaitement les roues au sol, on peut mettre de l’angle à fond. Voilà encore un domaine où ce Giant nous a surpris. On était habitué à des vélos hyper confortables, très collés au terrain mais pas toujours très prompts à accélérer naturellement. Eh bien ce Reign 29 garde cette stabilité et cette rigueur à toute épreuve, mais désormais il prend très facilement de la vitesse. Par contre, en termes de confort, on est loin de ce que l’on a connu chez le constructeur Taïwanais. Dans les parties les plus cassantes, on sent que ça tape davantage qu’avec les références et que le vélo est un peu plus physique à piloter, moins tolérant. Il impose un pilotage plus fin. Les freins assurent, le bike conserve une super assiette, il reste bien en ligne tout en offrant une excellente adhérence mais ici aussi, le confort est en retrait vis-à-vis des meilleurs. Le pilote est davantage sollicité et les cuisses peuvent chauffer.

Points faibles

En termes de rendement pur, bien que le travail de la suspension n’interfère pas avec le pédalage, le bike n’est pas au niveau des cadors en la matière. Mais sa position confortable, sa bonne maniabilité en montée technique et son excellente motricité permettent néanmoins d’envisager quelques virées à la pédale. Il ne cabre pas, pas besoin de s’avancer sur le bec de selle dans les parties très raides, la facilité reste de mise. On apprécie aussi les bonnes relances dont il fait preuve en descente.

Avec ce Reign 29, Giant propose un vélo qui tranche vraiment avec le comportement des anciennes versions en 27.5’’. Ce 29 1 est un enduro doté d’excellentes aptitudes en descente, un bike vif, rapide et précis qui va enchanter les compétiteurs et autres chasseurs de chronos en descente. Pour un usage plus typé loisir, il faudra composer avec un confort perfectible sur des trails très exigeants. D’autre part, s’il offre la possibilité d’envisager de jolies boucles en montagne, son rendement ne lui permet pas de claquer des temps en bosses. Le Reign 29 s’occupe du segment enduro chez Giant et offre 146 mm de débattement arrière pour 170 mm devant. Il est décliné en version carbone ou aluminium et il y a trois modèles de chaque. Côté cadres alu, il existe une version SX avec un amortisseur à ressort hélicoïdal et deux versions classiques disposant d’amortisseurs pneumatiques. Le Reign 29 1 est le mieux équipé de ces dernières, avec notamment des suspensions Fox (une 38 Performance Grip 2 devant et un Float X2 derrière), une transmission Shimano XT et des freins Shimano Deore. Un équipement cohérent avec des éléments clés bien choisis qui permet au vélo de rester sous la barre des 15 Kg avec son cadre en alu, le seul de ce test. Pour la cinématique on retrouve évidemment la technologie à point de pivot virtuel Maestro chère à Giant, avec l’amortisseur placé à la verticale devant le tube de selle.

Pour qui ?

Pour les riders en quête de rigueur et de vitesse en descente, amateurs de pilotage en finesse.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire