Test Mondraker Foxy Carbon R 2019

1 test Mondraker Foxy Carbon R.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Florian Loupio-Eby

La référence des 29 ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,83m | 77kg | Avancé | Toulon
Spécificités du montage : Origine sauf freins et transmission
Acheté : 4400€ en magasin
Conditions du test : Un an jour pour jour ! Courses d’enduro, MOH, sorties du dimanche avec les collègues, du temps sec, de la poussière, de la boue, des graviers ... bref mon VTT de tous les jours !

Au commencement...

« Il va de soi qu’il est plus simple de donner un avis sur une paire de chaussures que de rédiger un essai sur un vélo dont les critères complexes sont pleinement maîtrisés par les professionnels et un peu moins par les amateurs, comme moi.

Alors, je vais simplement vous décrire ce que je ressens, sans entrer dans des détails de cinématique et autres, que mon niveau ne me permettrait pas de retranscrire. »

Voici donc le Mondraker Foxy R 29 pouces de 2019 !

Au premier regard...

Un cadre carbone profilé, des haubans qui se trouvent dans la continuité d’un tube supérieur fin, un ensemble harmonieux et une ligne très épurée.

De belles finitions, passages de câbles bien soignés, un mud-guard arrière d’origine, un bleu ciel sur un noir mat...

Une peinture qui après un an de ponçage intensif, n’a toujours pas terni !

Bref ..

Ce vélo est beau. C’est certain. Et on me le dit souvent.

En détails...

Un amortisseur Fox DPX2 combiné à une 36 performance, ce vélo de 29 pouces dispose de 150mm de débattement arrière et 160mm avant.

Vous retrouvez sur l’ensemble trois modes de compression (ouvert, trail et fermé), ainsi que la possibilité du réglage rebond.

Le poste de pilotage est composé d’une potence 30mm et d’un jeu de direction On/Off, que la marque utilise régulièrement sur ses modèles, ainsi que d’un guidon Mondraker en 780mm avec une petite bande bleue ciel qui rappelle la couleur du cadre.

Le groupe de transmission et le pédalier ont été confiés à l’américain Sram, avec son modèle d’entrée de gamme NX Eagle en 12v.

Pour arrêter cette bête il faudra également compter sur Sram, avec les Guide T en 180mm/200mm.

Des DT Swiss E1900 Spline feront office de roues avec une largeur intérieure de 30mm, équipées de gomme Maxxis, Agressor 2,3 pour l’arrière et Minion DHR 2,4 à l’avant.

Pour finir, à nouveau un composant On/Off pour la tige de selle télescopique, et une selle SDG qui reprend également le code couleur bleu ciel de la marque.

En montée...

Enfin un vélo qui pédale, merci !

Après avoir vendu le Capra, je m’étais promis de choisir un bike facile à emmener dans mes sorties enduro, un vélo qui puisse monter sans rechigner au sommet des drailles, un vélo qui ne me fasse pas tomber une gourde et transpirer à chaque sortie !

Et pour ça, le Foxy est incroyable.

Vous n’avez qu’à sélectionner le mode trail sur l’amortisseur et vous obtenez un vélo avec du répondant qui utilise très peu la course morte de ce dernier.

Ses roues en 29 ainsi que sa position plus typée AM vous permettront de passer les obstacles sans buter dessus.

Une inertie est créée à chaque coup de pédale, et l’étagement de la transmission 12 vitesses avec sa cassette 11-50 prend à ce moment là tout son sens.

Vraiment, un régal.

En descente...

Et là, accrochez-vous ! Car le Foxy prend facilement de la vitesse. Les roues de 29 n’y sont franchement pas pour rien. Les obstacles comme les marches n’existent plus, le vélo file droit, le sol devient plat, nous sommes sur un rail.

La finesse du tube supérieur permet d’avoir un vélo qui reste légèrement flexible malgré le fait d’être en carbone.

Vous serez content les jours où vous vous trouverez moins en forme, car cela lui permet d’être plus souple physiquement !

Les suspensions Fox préparées par l’atelier Ligne de Chaîne sont pour moi une révélation. Les réglages resteront finalement assez proches de ceux d’origine qui me correspondent plutôt bien. Le vélo travaille correctement. Il n y’a absolument rien à redire de ce côté là.

(Ndlr : vous pouvez retrouver le tableau des réglages sur le site Foxmtb)

A contrario, les roulements étaient complètement grippés au bout d’une année. Le bras arrière restait verrouillé, l’amortisseur ne pouvait fonctionner librement.

Manque de graissage dans les ateliers ?

Cela n’est pas rare de trouver des vélos neufs avec des roulements fatigués après un an de service.

De même, il vous faudra prier à chaque freinage.

Pour un poids donné à 13,94kg (15kg et des poussières pour mon montage), ce n’est pas la puissance des Guide T qui va réussir à vous stopper.

Ce fut mon premier changement de pièces sur ce vélo : un passage obligatoire sur des freins plus puissant, des Shimano Saint.

Les premiers virages furent également assez brouillon. Le passage sur le 29 m’obligeait à élargir encore plus l’entrée de virage, sous peine de me retrouver projeté à l’extérieur en sortie.

Un coup à prendre mais qui va finalement vous faire progresser, avec de nettes baisses de chrono à la clef !

Pour venir chercher le grip, pas le choix il faudra venir rouler au-dessus de la roue avant. Fini l’arrière joueur qui glissouille quand on veut, comme sur un 27.5. Il sera donc plus difficile de rattraper vos erreurs de pilotage, mais une fois que vous avez compris ça, le Foxy deviendra une arme.

Ça tourne en étant réactif, c’est stable, vous passerez plus vite, plus fort, et les sensations que vous trouverez vous donneront le smile à chaque sortie.

En revanche cela n’arrivera pas lorsque vous croiserez une épingle. Malgré un an de roulage avec, cela reste un point noir.

La Forward Geometry montre ici son principal point faible : la difficulté de tourner court avec un cadre long, un empattement long, en somme un vélo long.

En relance, le vélo sera similaire à celui décrit plus haut en montée.

Ça avance, l’énergie qu’on donne à chaque coup de pédale n’est pas avalée par l’amortisseur, la transmission Eagle est efficace avec son plateau de 32.

Par contre l’ensemble dérailleur/manette NX n’est pas dépourvu de faiblesses.

Le toucher à la gâchette est flou, le dérailleur n’est pas précis. Des réglages doivent être faits régulièrement.

Mon passage sur la combinaison GX Eagle a réglé définitivement ce problème.

Pour finir...

Que vous soyez adeptes des sorties AM en loisir ou des courses engagées en enduro, sa polyvalence vous permettra d’accéder à tout type de terrains de jeux que vous soyez à côté de chez vous ou en station.

Acheter un Mondraker Foxy R vous permettra de mettre un pied dans la classe des vélos carbones haut de gamme.

Décliné en trois versions (R, RR et XR), le prix varie de 4999 euros à 8999 euros.

Et à ce prix là, nous regrettons tout de même un système de freinage qui n’est pas à la hauteur, ainsi qu’un groupe de transmission qui aurait eu le mérite d’être de la gamme supérieure.

(Ndlr : ce prix était valable lors de sa sortie en 2018. Depuis le SuperFoxy est sur le marché, des promotions ont été appliquées).

Pour qui ?

grand gabarit pour des rides polyvalent (courses ou loisirs) C’est un vélo à tout faire !
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

la ligne, le style du cadre
la force au pédalage
la stabilité dans les virages
le grip
le combo fourche / amorti
la finition du cadre (garde boue, passage des câbles ...)
la facilité et flexibilité du carbone
sa polyvalence

Points faibles

la transmission
le freinage
Le prix par rapport à cet équipement là
le poids (en parti du à l’équipement)
difficile dans les épingles (empattement long)
le nettoyage de l’amortisseur et toute cette partie

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire