Ou va l'enduro ?

rideuse67
Modo
rideuse67
rideuse67 [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 31/01/07
5823 messages
Stations : 2 avisMatos : 5 avisPhotos : 8 photos du jour
barth_65 (14 mai 2017) disait:

FreeSince1979 (14 mai 2017) disait:

barth_65: (re)lis mon premier message. ;)

on est bien d'accord.

je viens de tomber la dessus, ca colle au sujet je trouve:
http://www.vojomag.com/ews-3-madere-deux-jours-dentrainements/

pas la vidéo en entière mais juste le commentaire d'Absalon entre 4min et 4min10, ça résume bien ce que ça ne devrait pas être!!


Il dit quoi Absalon ?
barth_65
barth_65
barth_65

inscrit le 04/11/07
820 messages
NBF-Ronron (14 mai 2017) disait:

Je roule avec la Meywihr du côté de Turckheim, autour de Colmar, avec le massif du côté Labaroche/Grand Hohnack où on commence à avoir des traces sympas mais non officielles; et avec le massif du Hohlandsbourg où on va bientôt pouvoir tracer des pistes officielles réservées aux vttistes, on y a déjà des pistes non officiels.

Un pti lien pour notre assoc : https://www.facebook.com/Hohlandsbike/?fref=ts

Sinon pour les traces, je les posterai pas sur le site, par contre, en fouillant sur mon Strava et par MP, y moyen de moyenner.


trop loin!! dommage.
dadew45
dadew45
dadew45

inscrit le 23/08/11
194 messages
Stations : 1 avis
Je lis ce thread avec intérêt car le ressenti des enduristes est très étonnant en ce moment !!!
Je suis tellement en désaccord avec ce qui a été dit... attention je dis pas que vous avez tort je donne mon ressenti :) !!!!!! je ressors de l'enduro des veilleurs de vie et du king of semnoz (je suis engagé sur pas mal d'evenements cette année) et je trouve que les enduros sont actuellement plutôt accessibles en les choisissant bien !
L'aspect physique ne me dérange pas car j'aime en chier et pédaler et je ne comprends pas qu'on arrive à se plaindre des enduros format 30 bornes mini et 1200-1300 de deniv en sortant régulièrement le vélo ça se fait sans souci !!! Je vais en compet' pour me surpasser et kiffer l'effort, après j'ai plutôt une condition physique de crosseux donc bonne caisse !!!
L'aspect technique, mon point faible, je m'en accomode car je viens en compet' pour être meilleur, galvanisé par le chrono !!! Il faut que ça soit technique et engagé pour que j'ai conscience de m'améliorer ! Je passe par des passages, traces ou j'aurai bloqué, buggé en temps normal mais la pas le choix on y va et ça passe !!!
Je me sens plus grandi de mes résultats et chronos lorsque l'enduro etait touchy et que le nombre de DNF explose car je me dis qhe j'ai bien géré mon effort et que j'ai réussi à bien protéger ma monture des soucis techniques !!!
Si vous voulez des événements à la cool sans chrono y en a plein style EnduForez !!!! Les autres événements sont des compétitions ou le but est tout de même de se frotter à de la belle difficulté !!
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron

inscrit le 30/11/00
2926 messages
Stations : 2 avis
dadew45 (15 mai 2017) disait:

Je lis ce thread avec intérêt car le ressenti des enduristes est très étonnant en ce moment !!!
Je suis tellement en désaccord avec ce qui a été dit... attention je dis pas que vous avez tort je donne mon ressenti :) !!!!!! je ressors de l'enduro des veilleurs de vie et du king of semnoz (je suis engagé sur pas mal d'evenements cette année) et je trouve que les enduros sont actuellement plutôt accessibles en les choisissant bien !
L'aspect physique ne me dérange pas car j'aime en chier et pédaler et je ne comprends pas qu'on arrive à se plaindre des enduros format 30 bornes mini et 1200-1300 de deniv en sortant régulièrement le vélo ça se fait sans souci !!! Je vais en compet' pour me surpasser et kiffer l'effort, après j'ai plutôt une condition physique de crosseux donc bonne caisse !!!
L'aspect technique, mon point faible, je m'en accomode car je viens en compet' pour être meilleur, galvanisé par le chrono !!! Il faut que ça soit technique et engagé pour que j'ai conscience de m'améliorer ! Je passe par des passages, traces ou j'aurai bloqué, buggé en temps normal mais la pas le choix on y va et ça passe !!!
Je me sens plus grandi de mes résultats et chronos lorsque l'enduro etait touchy et que le nombre de DNF explose car je me dis qhe j'ai bien géré mon effort et que j'ai réussi à bien protéger ma monture des soucis techniques !!!
Si vous voulez des événements à la cool sans chrono y en a plein style EnduForez !!!! Les autres événements sont des compétitions ou le but est tout de même de se frotter à de la belle difficulté !!


+100

Perso, une compétition facile où j'en chie pas, où je suis pas obligé de me dépasser, je vois pas l'intérêt.
ratm54
ratm54
ratm54
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/13
2606 messages
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
Pour la technique on va pas pouvoir difficilement trouver un référentiel sur un forum mais pour le D+ (ie D-) et le kilométrage idéal en enduro vous le définissez à combien ?

PS: NBF-Ronron si tu as l'occasion de rouler sur Raon va essayer la spéciale 4 de la coupe de france 2016 à l'aveugle et donne nous ton ressenti. Si tu l'as déjà fait donne nous ton ressenti.
dadew45
dadew45
dadew45

inscrit le 23/08/11
194 messages
Stations : 1 avis
ratm54 (15 mai 2017) disait:

Pour la technique on va pas pouvoir difficilement trouver un référentiel sur un forum mais pour le D+ (ie D-) et le kilométrage idéal en enduro vous le définissez à combien ?

PS: NBF-Ronron si tu as l'occasion de rouler sur Raon va essayer la spéciale 4 de la coupe de france 2016 à l'aveugle et donne nous ton ressenti. Si tu l'as déjà fait donne nous ton ressenti.


Pour moi 30 à 40 km avec 1000 à 1500 de deniv c'est parfait en compet' ! Je veux être rincé et m'en souvenir comme d'une aventure avec un grand sourire !!! Et la caisse ça se bosse ;) !!! Pour moi une compet' ca se prépare et se travaille, il est hors de question pour moi que le facteur limitant soit le physique ! Pour être lucide et pallier mes faiblesses techniques je bosse le physique pour être toujours lucide et prêt au départ de chaque spéciale ! Pour le moment ça fonctionne bien !!!

Oui pour l'aspect technique impossible de jauger car c'est trop au ressenti de chacun !!! Mais le niveau global des riders augmente et il faut se pousser un peu dans de la difficulté quitte à y trouver ses limites pour mieux travailler les faiblesses !!!
FreeSince1979
FreeSince1979
FreeSince1979

inscrit le 09/01/10
473 messages
Stations : 2 avis
Bien évidemment que la compétition est faite pour se surpasser. Néanmoins, je persiste qu'il faut établir un classement de difficulté afin d'accompagné chaque rider dans sa progression. Pourquoi ne pas proposer, pour ceux qui le souhaite, d'avoir accès à un classement "Amateur" basé sur un parcours comprenant un nombre de spéciales plus restreint (ex SP1 + SP2+ SP3) et laissé les autres en découdre sur l'ensemble des spéciales (ex SP1+SP2+SP3+SP4+SP5) en "Open"? Ainsi on baisserait facilement les km et le D+.
ratm54
ratm54
ratm54
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/13
2606 messages
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
dadew45 (15 mai 2017) disait:

ratm54 (15 mai 2017) disait:

Pour la technique on va pas pouvoir difficilement trouver un référentiel sur un forum mais pour le D+ (ie D-) et le kilométrage idéal en enduro vous le définissez à combien ?

PS: NBF-Ronron si tu as l'occasion de rouler sur Raon va essayer la spéciale 4 de la coupe de france 2016 à l'aveugle et donne nous ton ressenti. Si tu l'as déjà fait donne nous ton ressenti.


Pour moi 30 à 40 km avec 1000 à 1500 de deniv c'est parfait en compet' ! Je veux être rincé et m'en souvenir comme d'une aventure avec un grand sourire !!! Et la caisse ça se bosse ;) !!! Pour moi une compet' ca se prépare et se travaille, il est hors de question pour moi que le facteur limitant soit le physique ! Pour être lucide et pallier mes faiblesses techniques je bosse le physique pour être toujours lucide et prêt au départ de chaque spéciale ! Pour le moment ça fonctionne bien !!!

Oui pour l'aspect technique impossible de jauger car c'est trop au ressenti de chacun !!! Mais le niveau global des riders augmente et il faut se pousser un peu dans de la difficulté quitte à y trouver ses limites pour mieux travailler les faiblesses !!!


Dans l'expérience que je cite (l'amblève) je me suis arrêté à 1400 de D+ et 37 kms ce qui n'est pas loin de ton idéal. Sachant qu'il restait 3 spéciales ce qui si je me fiait aux moyennes des premières spéciales (1400/5) pouvait représenter encore 840 de D+ (300 dans les fait mais je ne le savais pas puisque je n'avait pas trouvé ni le dénivelé total (1650 au total), ni le dénivellé par spéciale).

Après je suis un profil atypique donc je peux tout a fait comprendre que d'autre recherche plus. C'est d'ailleurs le propos de ce topic, pouvoir échanger sur le présent et l'avenir de l'enduro.
Mais clairement au dela de 1400 de D+ cela sera sans moi ce qui exclu les cannondale enduro tour. Bon cela étant il font le plein, il n'ont donc pas besoin de moi :lol:
ratm54
ratm54
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/13
2606 messages
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
FreeSince1979 (15 mai 2017) disait:

Bien évidemment que la compétition est faite pour se surpasser. Néanmoins, je persiste qu'il faut établir un classement de difficulté afin d'accompagné chaque rider dans sa progression. Pourquoi ne pas proposer, pour ceux qui le souhaite, d'avoir accès à un classement "Amateur" basé sur un parcours comprenant un nombre de spéciales plus restreint (ex SP1 + SP2+ SP3) et laissé les autres en découdre sur l'ensemble des spéciales (ex SP1+SP2+SP3+SP4+SP5) en "Open"? Ainsi on baisserait facilement les km et le D+.


Ca me parait une approche intéressante. Cela étant, cela m'embête toujours de ne pas faire toutes les spéciales :twisted:, mais je ne peux m'en prendre qu'a moi.
NBF-Ronron
NBF-Ronron
NBF-Ronron

inscrit le 30/11/00
2926 messages
Stations : 2 avis
ratm54 (15 mai 2017) disait:

dadew45 (15 mai 2017) disait:

ratm54 (15 mai 2017) disait:

Pour la technique on va pas pouvoir difficilement trouver un référentiel sur un forum mais pour le D+ (ie D-) et le kilométrage idéal en enduro vous le définissez à combien ?

PS: NBF-Ronron si tu as l'occasion de rouler sur Raon va essayer la spéciale 4 de la coupe de france 2016 à l'aveugle et donne nous ton ressenti. Si tu l'as déjà fait donne nous ton ressenti.


Pour moi 30 à 40 km avec 1000 à 1500 de deniv c'est parfait en compet' ! Je veux être rincé et m'en souvenir comme d'une aventure avec un grand sourire !!! Et la caisse ça se bosse ;) !!! Pour moi une compet' ca se prépare et se travaille, il est hors de question pour moi que le facteur limitant soit le physique ! Pour être lucide et pallier mes faiblesses techniques je bosse le physique pour être toujours lucide et prêt au départ de chaque spéciale ! Pour le moment ça fonctionne bien !!!

Oui pour l'aspect technique impossible de jauger car c'est trop au ressenti de chacun !!! Mais le niveau global des riders augmente et il faut se pousser un peu dans de la difficulté quitte à y trouver ses limites pour mieux travailler les faiblesses !!!


Dans l'expérience que je cite (l'amblève) je me suis arrêté à 1400 de D+ et 37 kms ce qui n'est pas loin de ton idéal. Sachant qu'il restait 3 spéciales ce qui si je me fiait aux moyennes des premières spéciales (1400/5) pouvait représenter encore 840 de D+ (300 dans les fait mais je ne le savais pas puisque je n'avait pas trouvé ni le dénivelé total (1650 au total), ni le dénivellé par spéciale).

Après je suis un profil atypique donc je peux tout a fait comprendre que d'autre recherche plus. C'est d'ailleurs le propos de ce topic, pouvoir échanger sur le présent et l'avenir de l'enduro.
Mais clairement au dela de 1400 de D+ cela sera sans moi ce qui exclu les cannondale enduro tour. Bon cela étant il font le plein, il n'ont donc pas besoin de moi :lol:


C'est ça le problème aussi.
Même en faisant des parcours hyper sélectif aussi bien techniquement que physiquement, les compets affichent toujours complets plusieurs mois avant le Jour J.
Les places se revendent comme des ptis pains, etc.

Pourquoi les organisateurs devraient changer leur formules?
Surtout que ça ramène quelques pros, et même des riders étrangers qui viennent s'y entrainer.
ratm54
ratm54
ratm54
Statut : Confirmé
inscrit le 25/04/13
2606 messages
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
NBF-Ronron (15 mai 2017) disait:

ratm54 (15 mai 2017) disait:

dadew45 (15 mai 2017) disait:

ratm54 (15 mai 2017) disait:

Pour la technique on va pas pouvoir difficilement trouver un référentiel sur un forum mais pour le D+ (ie D-) et le kilométrage idéal en enduro vous le définissez à combien ?

PS: NBF-Ronron si tu as l'occasion de rouler sur Raon va essayer la spéciale 4 de la coupe de france 2016 à l'aveugle et donne nous ton ressenti. Si tu l'as déjà fait donne nous ton ressenti.


Pour moi 30 à 40 km avec 1000 à 1500 de deniv c'est parfait en compet' ! Je veux être rincé et m'en souvenir comme d'une aventure avec un grand sourire !!! Et la caisse ça se bosse ;) !!! Pour moi une compet' ca se prépare et se travaille, il est hors de question pour moi que le facteur limitant soit le physique ! Pour être lucide et pallier mes faiblesses techniques je bosse le physique pour être toujours lucide et prêt au départ de chaque spéciale ! Pour le moment ça fonctionne bien !!!

Oui pour l'aspect technique impossible de jauger car c'est trop au ressenti de chacun !!! Mais le niveau global des riders augmente et il faut se pousser un peu dans de la difficulté quitte à y trouver ses limites pour mieux travailler les faiblesses !!!


Dans l'expérience que je cite (l'amblève) je me suis arrêté à 1400 de D+ et 37 kms ce qui n'est pas loin de ton idéal. Sachant qu'il restait 3 spéciales ce qui si je me fiait aux moyennes des premières spéciales (1400/5) pouvait représenter encore 840 de D+ (300 dans les fait mais je ne le savais pas puisque je n'avait pas trouvé ni le dénivelé total (1650 au total), ni le dénivellé par spéciale).

Après je suis un profil atypique donc je peux tout a fait comprendre que d'autre recherche plus. C'est d'ailleurs le propos de ce topic, pouvoir échanger sur le présent et l'avenir de l'enduro.
Mais clairement au dela de 1400 de D+ cela sera sans moi ce qui exclu les cannondale enduro tour. Bon cela étant il font le plein, il n'ont donc pas besoin de moi :lol:


C'est ça le problème aussi.
Même en faisant des parcours hyper sélectif aussi bien techniquement que physiquement, les compets affichent toujours complets plusieurs mois avant le Jour J.
Les places se revendent comme des ptis pains, etc.

Pourquoi les organisateurs devraient changer leur formules?
Surtout que ça ramène quelques pros, et même des riders étrangers qui viennent s'y entrainer.


C'est d'ailleurs un des problèmes de l'enduro le nombres de place disponible est très limités. Mais je pense qu'il est compliqué de gérer plus de 350 personnes sur de tels élèvements ....
totom016
totom016
totom016
Statut : Confirmé
inscrit le 07/08/11
321 messages
Stations : 1 avisMatos : 1 avis
dadew45 (15 mai 2017) disait:

Je lis ce thread avec intérêt car le ressenti des enduristes est très étonnant en ce moment !!!
Je suis tellement en désaccord avec ce qui a été dit... attention je dis pas que vous avez tort je donne mon ressenti :) !!!!!! je ressors de l'enduro des veilleurs de vie et du king of semnoz (je suis engagé sur pas mal d'evenements cette année) et je trouve que les enduros sont actuellement plutôt accessibles en les choisissant bien !

Je me sens plus grandi de mes résultats et chronos lorsque l'enduro etait touchy et que le nombre de DNF explose car je me dis qhe j'ai bien géré mon effort et que j'ai réussi à bien protéger ma monture des soucis techniques !!!



j'ai fais les veilleurs de vie aussi et c'est vrai que c'était plutôt accessible, a part le gros pierrier de la 1 et le saut au début de la 3.

par contre ton avis sur les DNF .......
pour moi sur un enduro local, ce devrait être l'inverse. la plupart des mecs qui était au veilleurs de vie font 2 ou 3 courses dans l'année, donc si ces mecs font des DNF ou est le plaisir ?
sur une CDF ou EWS je veux bien que la notion de plaisir passe au second plan, mais pas sur une course locale.

personnellement je préfère largement m’être tirer la bourre avec des potes ou le mec qui part devant/derrière moi et que tous le monde arrive en bas en se disant " waouh qu'elle course sympa j'ai pris un pied pas possible" plutôt que de voir 70 gars dégoûter de ne pas avoir pu finir. car la base pour moi c'est le plaisir.

après la notion de tremplin pour du sponsoring, sur des courses régionale comme le trophée de Provence, tous ceux qui sont devant sont sponsorisés et puis le classement général ne veux rien dire, très peu de personnes ont fait tous le championnat. donc je pense que si tu veux te faire remarquer c'est sur une CDF et pas une locale.
razgriz65
Modo
razgriz65
razgriz65 [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 04/07/08
10K messages
Stations : 4 avisMatos : 28 avisPhotos : 1 photos du jour
dadew45 (15 mai 2017) disait:

Pour moi 30 à 40 km avec 1000 à 1500 de deniv c'est parfait en compet' ! Je veux être rincé et m'en souvenir comme d'une aventure avec un grand sourire !!! Et la caisse ça se bosse ;) !!! Pour moi une compet' ca se prépare et se travaille, il est hors de question pour moi que le facteur limitant soit le physique ! Pour être lucide et pallier mes faiblesses techniques je bosse le physique pour être toujours lucide et prêt au départ de chaque spéciale ! Pour le moment ça fonctionne bien !!!

Oui pour l'aspect technique impossible de jauger car c'est trop au ressenti de chacun !!! Mais le niveau global des riders augmente et il faut se pousser un peu dans de la difficulté quitte à y trouver ses limites pour mieux travailler les faiblesses !!!

on doit pas parler de la même chose!
40 km et 1500 de d+ c est ce qu on s'accorde a dire comme la limite haute d'un enduro normal, tu as du nous lire en travers car du coup tu dis que t es pas d'accord avec nous tout en disant la même chose.
clairement a l'enduro du lion (38km 1150 d+ ou a bruniquel 36 km 1300 de d+ j en avais encore sous la pédale a la fin).

pour ce qui est de la préparation, c est une question de mentalité et d'envie, mais aussi de vie, tu bosses 39h/semaine ? et t as des gosses ?
moi je fais une nette différence entre en finir avec encore un peu sous la pédale, etre rincé, et etre détruit...
etre détruit, la ou tu prend meme plus de plaisir et ou c'est de la survie, ca a lieu d'etre sur un radon epic, mais pas trop sur un enduro classique.

pour ce qui est de la technicité, comme je le dis dans le dernier article, j'ai vraiment un niveau lambda: les enduros que je fais a vue je finis un peu avant la moitié du classement, et a la moh (dont je connais la plupart des tracés ) je finis dans les 200 en declipsant un pneu et avec des soucis techniques...je pense etre au milieu du monde de l enduro, entre les débutants et les avions de chasse. du coup passer dans des secteurs ou je suis limite, comme tu dis le chrono me force a me sortir les doigts, mais clairement dans des passage trop longs et trop tech' c est juste abusé (mais sur ce point vu que chacun sur ce topic ne sait pas comment roule les autres, ca va etre dur d etre d accord).

par contre ta remarque sur les DNF je trouve ca nul...que ca soit sur perte de physique, blessure ou casse matos, je me réjouis jamais de voir quelqu un pas finir...
ca et le fait de vouloir en chier physiquement c est le coté xc qui ressort non? (joke)
dadew45
dadew45
dadew45

inscrit le 23/08/11
194 messages
Stations : 1 avis
Oulala mon dernier post et je vais stopper mes apparitions dans le débat car on en vient à dire des "gentillesses" (nul, lis de travers etc) que je ne souhaite pas :) !!! Je ne disais pas que vous aviez tort c'était uniquement un ressenti personnel (bien précisé dans mon premier post). Et pour moi tous les avis sont extrêmement constructif :) !!!

Pour la remarque sur le crosseux, je le prend bien ahahah car, oui, j'ai plus un profil de crosseux pedaleur que de descendeur (techniquement limité;) !!! Et oui, je travaille 39h par semaine mais c'est le velotaf en mode XC qui sauve mon physique (entre 15 et 35 km par jour de routes et chemins pour aller au boulot en me faisant des seances de travail). Ça me prend 1h-2h par jour à compter comme du temps de trajet pour le boulot !!!

Pour les DNF, il n'y avait rien de hautain ou agressif dans ce que je disais. C'est juste un marqueur de la difficulté d'une épreuve qui peut rassurer sur sa propre capacité à bien gérer sa course, échapper aux aléas mecaniques ! Ça peut donner le sourire après en avoir chier de voir qu'on a réussi à terminer et bien dans ses objectifs personnels !!!!
razgriz65
Modo
razgriz65
razgriz65 [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 04/07/08
10K messages
Stations : 4 avisMatos : 28 avisPhotos : 1 photos du jour
faut pas le prendre comme ca, je disais que tu as surement lu de travers car tu dis avoir un avis différent (ce qui est bien, pour le débat) mais qu au final tu dis la meme chose que nous sur les km/d+.

pour ce qui est des dnf, moi je trouve plus que c'est le marqueur d'une epreuve mal faite...
tu prends une epreuve facile au possible et tu veux avoir 30% de dnf:
tu mets des temps de spéciales trops courts, un passage avec des pierres coupantes, un devers boueux plein de racines,un champ de mine en sortie d'une section rapide,un jump qui met un coup de raquette , et en aveugle, etc...
bref, du truc casse matos / casse rider sans interet.
peter du rider ou du matos, c est simplissime

moi un enduro réussi c est quand le dernier a fait le double du temps du premier (il s est pris une grosse pendule) mais qu il a le sourire et pas l'impression d'avoir raté sa journée...
parce que des singles qui vont au rider de base qui va freiner et "tourner autour des obstacles", mais qui se corsent avec la vitesse et les trajectoires qui se tendent , qui permettent aux pros de se gaver aussi, c est pas non plus si dur a faire.
Remsdu95
Remsdu95
Remsdu95
Statut : Confirmé
inscrit le 13/10/15
216 messages
Matos : 2 avis
A vue de nez, je dirais que l'enduro c'est une énorme marmite dans laquelle on balance pleins de pratiques et pratiquants différents, donc il ne sera jamais possible de s'accorder sur ce que ça "doit" être.

Perso je suis de région parisienne et par flemmardise je roule presque exclusivement dans la même forêt (pas l'envie de charger la voiture pour aller rouler, alors que je peux partir à vélo du garage). Résultat je connais le coin comme ma poche et pas forcement grand chose d'autre. Pour placer le décors on a grand max 100m de dénivelé, mais parfois bien raide. Relativement peu de cailloux, et c'est mission impossible pour dépasser 40s de spéciale rapide sans mettre un gros coup de relance. Bref pas vraiment un profil de (moyenne) montagne ou d'enduro.
Ca ne nous empêche pas de pouvoir faire des sorties bien solides (genre 1000m de D+ en 30-35km et qu'on bache dans la matinée).
Pour des raisons d'emploi du temps je n'ai pas eu l'occasion de participer à beaucoup de compètes, en fait je n'en ai même fait qu'une seule, la shimano epic pour sa première édition (en 2014). A l'inverse je fais assez régulièrement des trips avec les potes (Pyrénées orientaux, alpes en station, alpes en mtbpacking, vosges en stage enduro, jura, californie...) aussi bien sur du format station que du format à la pédale.

Bah par exemple me taper 4h de route, payer tout le trip et 40 ou 50€ de plus pour faire à peine 1000m de D+ et 40km c'est un gros frein pour moi. Pour que ça me donne envie de me déplacer il faudrait plus un 1500m de D+ et je fixerai la limite haute dans les 1750-2000m de D+ (au delà on passe vraiment sur des épreuves type epic).
Niveau difficulté technique, surtout si il faut rouler à vue (pour moi l'enduro peut se concevoir aussi bien à vue qu'avec recos, mais sans aller jusqu'à tout limer) je suis plutôt du coté de pistes rapides et raisonnablement techniques, avec quelques passages vraiment hard (mais prévenus, ou en début de spéciales pour faire un visu rapide avant de prendre le départ). J'ai par exemple un assez mauvais souvenir de la spé 2 de l'epic en 2014 où il fallait enquiller un enchaînement de (très) grosses dalles rocheuses un peu glissantes et avec une mauvaise visibilité. C'était un carnage avec peut être 80% des riders qui galéraient à pieds (moi y compris).

Je suis d'avis que la difficulté doit être adaptée au public visé: perso je ne fais presque jamais de rando du dimanche organisée par un club local, parce que c'est majoritairement adapté au randonneur lambda (qui ne touche pas une demi-bille de technique) et que ça me gave d'être bouchonné dans un truc que je pourrais descendre à mach 2 sans y penser. De la même façon je suis d'accord qu'un enduro local ne devrait pas avoir les mêmes prétentions qu'un enduro national/EWS. Et le format 2 parcours n'est pas idiot, ça existe déjà sur toutes les randos du dimanche (parcours famille + rando + sportif bien souvent)...

Pour moi le format idéal d'enduro c'est un WE complet, une bonne journée le samedi (disons 1300m de D+) et une grosse matinée le dimanche (disons 900m de D+). Ca permet de bien rentabiliser le déplacement.
Après forcement une épreuve que je pourrais faire en faisant l'aller retour dans la journée je serais bien moins regardant et les formats plus cools seraient surement assez attrayants.

A l'inverse j'ai des copains du sud qui avaient repéré le tracé de l'epic et qui trouvaient ça beaucoup trop roulant. Pour eux un format enduro ça doit être super technique, pas forcement rapide et avec le coté on/off décrit plus haut (genre le 1er c'est le seul qui a tout passé à vélo)... Bon pour moi c'est plus une vision de trial, mais ça n’empêche que c'est leur vision de l'enduro.

Dernier point: Strava vs la compet. Pour moi ça n'a rien à voir. Strava c'est marrant mais ça ne remplacera jamais la vraie compet. C'est plus un moyen de mesurer ses perfs à l'année et de les comparer avec celles des potes (ou d'inconnus) mais ce n'est pas un vrai tirage de bourre en règle, ce n'est pas non plus l'ambiance, ni une mesure précise un jour J...

Bravo si tu as lu tout le pavé :lol:
razgriz65
Modo
razgriz65
razgriz65 [Modo]
Statut : Expert
inscrit le 04/07/08
10K messages
Stations : 4 avisMatos : 28 avisPhotos : 1 photos du jour
franchement: amen
barth_65
barth_65
barth_65

inscrit le 04/11/07
820 messages
Remsdu95 (15 mai 2017) disait:

A vue de nez, je dirais que l'enduro c'est une énorme marmite dans laquelle on balance pleins de pratiques et pratiquants différents, donc il ne sera jamais possible de s'accorder sur ce que ça "doit" être.

................................

Bravo si tu as lu tout le pavé :lol:


t'es chiant, on dit quoi de plus maintenant????
y'a un truc de certain c'est le volume, on est tous d'accord sur env 1200/1500 de D+ sur 30/40km!!

si tu prends le minimum, 1200 /30 tu peux faire les liaisons en temps serré et un assez technique (bien que ce soit subjectif) et si tu prends le maxi 1500 /40, faut laisser du temps et pas trop tech sur les dernières spéciales..... en parlant biensur pour des enduro "locaux"