Essai Commencal Supreme V4
2000*1045px

Essai Commencal Supreme V4

Objectif Vallnord ! 

Texte NicoB
Photos Sam Two Times
Texte NicoB
Photos Sam Two Times

Objectif Vallnord ! 

Objectif Vallnord ! 

Dans le monde sympathique de la bicyclette de montagne, les "Products Launch" sont de plus en plus fréquents et surtout de plus en plus contrôlés par les "communiquants". En un mot comme en mille, il n'y a plus beaucoup de place à l'improvisation.  


Si le terme de Launch rappelle étrangement la symbolique de la conquête spatiale, ce n'est pas pour rien, en effet, un bon lancement produit doit, en principe, lui donner l'élan suffisant pour rester en orbite un bon moment ou atteindre son objectif. 





En gros, il est difficile de sortir des limites définies par le fabricant, du moins pendant les premiers mois. Le cas du Commencal Supreme V4 est cependant différent, car le vélo a été conçu et lancé avant tout pour les pilotes du Team et les Racers de tous bords. 

Pour reprendre les termes de l'aérospatiale, ce vélo a un objectif premier, les Championnats du Monde de Vallnord... Tout a été mis en oeuvre pour que Rémi Thirion ait la meilleure fusée pour atteindre l'objectif, ce qui, de fait, laisse de la place pour parler du produit, "à l'ancienne", c'est à dire en faisant un vrai boulot de journaliste spécialisé en se déplaçant jusqu'en Andorre, en réservant sa chambre d'hôtel, en roulant le produit le plus possible et surtout en étant totalement détaché des contraintes de communication dites classiques. 


Le retour du vélo pour le vélo et pour les pilotes. 




La machine





Lorsque Nico Menard commença à réfléchir au nouveau bike de DH Race de Commencal, il n'a fermé aucune porte, conscient que beaucoup de choses avaient déjà été essayées, produites ou même oubliées. 

L'idée d'utiliser un point de pivot haut avec un passage de chaine dans le hauban est venue finalement assez naturellement, Nico étant obsédé depuis longtemps par l'influence néfaste que peut avoir la transmission sur le fonctionnement de la suspension.

Dans ce cas de figure, la tension de chaine est constante du fait de la distance fixe entre la roue arrière et l'axe de pivot, puis du pivot au pédalier fixé sur le triangle avant. 


Si l'on rajoute à cela, l'évidence mécanique de l'intérêt d'avoir une roue arrière qui commence par reculer à l'impact avant de monter (but recherché avec le VPP de Santa, le Maestro de Giant ainsi que dans les Iron Horse de Dave Weagle) le nouveau Supreme V4 semble être optimisé pour encaisser sans gêne les impacts et autres zones de freinage défoncées. 





C'est donc la théorie, ensuite le V4 reste fidèle aux principes de la marque Andorrane avec son cadre Alu, pensé pour être fiable, et son design qui attire l'oeil. 


Pour compléter ces choix forts, le V4 propose tout un ensemble de réglages avec des bases réglables et un Angle Set, nous en avions déjà parlé en marge de la manche de WC de Lourdes. 

Ce n'est pas le vélo le plus light du marché, le cadre sortant à 3,85 kg, ce qui donne un montage haut de gamme au dessus de 16kg et un entrée de gamme autour des 17kg. 


Pour rappel, la géométrie est taillée dans le même métal, c'est à dire pour la performance en DH. 








En Action

Nous étions vraiment impatient d'essayer ce bolide jaune qui a déjà bien fait ses preuves sur les Coupes du Monde, pour cela nous avons pris la direction de Vallnord, fief de Commencal. 

L'ambiance générale lorsque nous sommes arrivés sur place ne laissait que peu de doutes sur ce qu'il allait se passer dans le mois, les Championnats du Monde débarquent ! Tous les abris bus sont placardés, les gradins de la raquette d'arrivée sont déjà montés et Cédric Gracia, directeur de course, est tous les jours sur le terrain pour valider le tracé... Inutile de dire que dans une telle atmosphère, essayer le vélo de Rémi Thirion, dernier vainqueur à La Massana, a une saveur toute particulière. 






Pas de temps à perdre, on fait rapidement les réglages et c'est parti ! Pour la prise en main, on attaque par la nouvelle piste "Commencal" tracée par PEF, c'est une piste bleue longue qui serpente dans la forêt de pin. Après quelques courbes et quelques jumps, on comprend vite que les pistes tranquilles de bike park ne sont pas le terreau idéal à l'épanouissement du V4, non pas qu'il ne sache pas faire, mais plus parce tout parait lisse et sans difficultés. 
Heureusement, PEF a bien fait les choses à Vallnord en disposant de gros rollers suffisamment espacés pour procurer des sensations aux débutants qui les enroulent mais surtout pour proposer du challenge aux riders confirmés qui se sentent de les sauter par paquet de 2.

C'est en pratiquant ce petit jeu, à vue, que le premier véritable test eu lieu. A la sortie d'une courbe, 2 rollers semblaient propices... Mais trop de confiance et surtout trop de désinvolture engendra un magnifique Poney, le genre de truc qui fait serrer les fesses en l'air et fermer les yeux à l'impact. PAN ! Ah ben en fait... non, plutôt pof ! Bref, pas ou peu de violence, l'arrière a encaissé, si bien que pendant ce premier run, nous nous sommes amusés à reproduire 2-3 poneys, histoire d'être sûrs... 


En bas de cette prise en main, le sourire aux lèvres, un mec du BE nous demande "Et là ? Tu penses quoi du vélo ?". La réponse tombe direct "Je pense qu'il faut remonter faire un run... Maintenant !". 





Direction la 66, LA PISTE de Vallnord, celle que tout le monde empruntait et qui a toujours eu un déficit flagrant d'entretien, histoire de bien se faire brasser dans les Brake Bumps. 


Pour ceux qui connaissent cette piste, ce qui suit devrait vous intéresser, pour les autres, ce qui suit devrait également vous intéresser... Incroyable !

Le début de la 66, c'est une grande ligne presque droite
avec des tables beaucoup, mais alors beaucoup trop petites, c'est souvent un concours de scrubs, amortis ou de grosses réceptions dans le plat. Le Supreme V4 aime cela, quand ça va vite et que ca cogne, les réceptions à plat ne posent de problème, au contraire, le vélo garde son assiette et ne ralentit pas à l'impact. Pour les scrubs, sans avoir le talent de Bubba Stewart, pas de problème non plus, le bike reste super sain et stable. 


C'est après cette ligne droite qu'arrive le premier freinage défoncé de la piste, l'occasion parfait de tester l'absence de Kick Back. Le constat est sans appel, c'est magique ! L'arrière reste collé au sol et permet de freiner fort, très fort, tout en gardant du confort et sans se faire désarçonner par une roue qui dribble tout ce qu'elle peut. 





La suite de la 66 est un enchainement de courbes assez serrées qui demande maniabilité et dynamisme. Avec sa chasse très ouverte, 62,5°, les premières sensations sont assez étranges, il est assez difficile de bien se placer et surtout de ressortir vite. On sent très bien le besoin de charger l'avant, mais pas trop pour garder du dynamisme à la relance. Ce jeu d'équilibre est assez fin et surtout pas évident à trouver sur le V4 quand la vitesse n'est pas là. 


Nous avons enchainé plusieurs fois, à notre demande, sur cette piste afin de bien comprendre ce qu'il se passait. A chaque rotation, le feeling était de mieux en mieux et les vitesses de passage augmentaient. 

Après avoir bien poncé le park, direction la piste des Championnats du Monde... Fermée et condamnée avec des chaines et autres banderoles ! Bonne nouvelle pour l'équité de la course, mais clairement moins bien pour notre essai. 





Il était primordial d'essayer le Supreme V4 dans la pente, ce pour quoi il a été conçu et la fermeture de la piste de Coupe du Monde ne nous a pas aidée, mais Vallnord regorge de pistes "Pirates" tracées par les locaux dans le raide et propices aux gros vélos. Et à ce moment là, la magie opère ! Le V4 est stable, ne prend jamais à défaut et surtout, il est efficace ! 
Plus la pente est forte et plus ce bike donne le sourire, même dans les situations périlleuses il y a toujours un poil plus de grip, un peu plus de freinage ou encore un peu de débattement pour se sortir d'une sale situation. Ce bike est bel et bien une machine de DH, une vraie ! 


Conclusion




Chez 26in, nous nous faisons une idée assez claire de ce que doit être un bon vélo de DH Race, il doit être l'outil du pilote en le poussant à chercher ses limites mais surtout en lui permettant de faire des erreurs.

Le Supreme V4 incarne la haute performance accessible même si il est nécessaire de prendre son temps pour bien comprendre le fonctionnement et qu'il faut également accepter de ne pas avoir le bike le plus fun de la gamme...

Mais quel plaisir de partir en quête de la performance sans avoir à lutter contre la machine. 

portfolio

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

Essai Commencal Supreme V4

Photo Sam Two Times

10 commentaires

Tit_Ben

inscrit le 06/04/09
9 sujets, 1117 messages
Prix contenus, j'ai l'impression... ça me fait pas l'effet 0_o que les autres me font, genre le Rocky Mountain à 10 000 boules :(
La version de Remy full boss avec le vivid Air me fait bien bander, dommage qu'il n'y ait pas une version en vente, je pense qu'elle partirait quelque soit son prix !

Franchement si vous sortez une version FR comme pour le V3, avec un comportement un peu plus joueur et facile que ce que ça a l'air d'être pour la version DH, je dis oui ! (avec possibilité de 26 pour les vrais ! )
Geoffrey Berthaut

inscrit le 13/08/14
1 sujet, 1 message
prix contenus... oui et non, pour une marque en vente directe 5500 c'est pas vraiment contenu, quand on sait que le yt carbon en full bos est a 1200 de moins et le canyon en fox40 ccdb etc... pratiquement 2000 de moins. Alors apres oui, comparé aux trek spé santa ou encore rocky comme tu disais sa parais pas cher mais quand on compare ce qui est comparable, jsuis pas certain qu'on puisse dire ça, mais ce n'est que mon avis
1
Massacre

inscrit le 07/10/11
3 sujets, 2445 messages
Tu peux le mettre en 26, y'a 5mm de BB drop c'est correct même pour un 26"! Moi j'ai juste un peu peur que le BB soit 10 mm trop en avant (genre 10 mm de plus en reach et 10 mm de moins en bases serait top... comme mon canfield :p ) pour tourner comme un sagouin.

J'ai pas regardé en détails les équipements, mais en regardant juste suspension/freins , j'ai l'impression que la version à 4000 est bien plus intéressante que celle à 5700. Après la transmission et cie c'est des détails amha.
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mich_2_Pain

inscrit le 30/08/16
0 sujet, 1 message
L'instruction n'a pas été effectuée à charge et à décharge... Pas un seul point noir? Pas l'ombre d'un petit reproche?
Même le fait d'avoir à organiser le déplacement et les frais sur place à charge sont cools?
Je veux bien que dans les rapports marques/médias la comm soit encadrée parce qu'il y a débauche de moyens pour faire bonne figure auprès des journalistes (invits hôtels 5* spa hôtesses buffets goodies etc), qu'il s'agisse de vélo, de moto ou de caisses, mais là c'est soit une pub, soit du copinage, soit le meilleur vélo du monde.
Massacre

inscrit le 07/10/11
3 sujets, 2445 messages
Le vélo c'est du compromis, donc les inconvénients sont toujours les inverses des avantages.
Vélo tolérant, stable, canapé, ok pour repousser les limites?
Bah il n'est sûrement ni vif, ni au top si on roule sur la retenue... Me semble-t-il qu'une phrase entre deux photos le laisse sous entendre...
Après, essayer un vélo qui marche bien avec pivot haut, sur une piste où il est roi, t'auras du mal à en voir des inconvénients, même à les chercher!
0
nicolas.brizin

inscrit le 08/07/11
8 sujets, 82 messages
De souvenir, c'est le seul déplacement pour un essai de vélo entièrement financé par 26in, en effet Commencal nous autorisait à l'essayer qu'à condition de se déplacer...

Après, tu peux voir la théorie du complot de partout, même dans l'essai d'un vélo.

"Qui dit vin, dit pot de vin... Tout ca, c'est magouille et compagnie"
1
Mich_2_Pain

inscrit le 30/08/16
0 sujet, 1 message
Pas de théorie du complot mais disons que sur la forme, j'ai toujours du mal à donner du crédit à des appréciations trop positives, surtout quand l'essai est réalisé sans la débauche de moyens pour séduire le journaliste.
Ça me rappelle les essais de moto et motards qui sont pro ktm à outrance.
Je lisais tranquillement les essais, sans avoir vu la date de publication et j'ai été frappé par l'encensement, d'où mon comm. Faut pas y voir le mal, juste un retour de lecture.
Je préfère le dire, surtout à l'heure des communiqués réalisés par les marques dans les magazines, motos notamment, qui sont des pubs déguisées.
J'aime les avis indépendants, c'est important de les préserver.
0
nicolas.brizin

inscrit le 08/07/11
8 sujets, 82 messages
Pour le coup, il n'y avait rien de louche dans cet essai, ce que j'avais écris et ce que nous avions ressenti... Bon, maintenant que je travaille chez Commencal et plus pour 26in, il pourrait y avoir un conflit d'intérêt, mais à l'époque ce n'était vraiment pas le cas :)
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire