SPOT: Col d'Ayens
2000*1045px

SPOT: Col d'Ayens

Un spot légal en pleine évolution.
Texte Oliver G + Julien Cazalé
Photos Commencal
Texte Oliver G + Julien Cazalé
Photos Commencal
Un spot légal en pleine évolution.

3ème article de la série SPOT: nous partons dans les Pyrénées pour découvrir le SPOT du Col d'Ayens.

On vous le rappelle, cette suite d'articles à pour but de présenter VOS spots sur notre site et de vous donner des conseils sur leur devenir, notamment au niveau de leur légalisation. #Legalizeit!

La fiche du SPOT est renseignée sur 26in... Retrouvez là ici.


Allez, on attaque par une rapide introduction du spot :

Le Bike Park du Col d'Ayens est situé sur la commune de Erp, en Ariège, dans les Pyrénées. Il a été créé en 2007 et est géré par l'association Alternative VTT.
Situé à 1000m d’altitude, d'une superficie de 2 hectares, en pleine forêt de hêtres et de sapins, bénéficiant d’une terre parfaite pour être shapée et de blocs de granit bien placés pour être gapés, il comprend 4 pistes (verte, bleue, rouge et noire) d’environ 1min. à 1min. 30. L’une d’elle, la rouge, se prolonge au-delà du park, pour un dénivelé négatif de 250m et une durée de 2 min. 30 à 2 min. 45. Toutes ces pistes se rejoignent et se séparent en différents endroits ce qui permet plusieurs combinaisons. De plus, nous entretenons et shapons en continu, donc le park est évolutif. Il réunit tous les types d’obstacles et aménagements : rollers, whoops, gaps, doubles, tables, appuis, pierriers, etc. Nous souhaitons ouvrir dès que possible les prolongements des pistes bleue et noire actuelles, de manière à pouvoir proposer trois pistes de niveau intermédiaire à expérimenté offrant un temps de ride acceptable. La rotation pour remonter au col se fait par une piste DFCI. Le spot peut être roulé avec un bon enduro.
Ajoutez des photos (2020px)

Quel est l'histoire du SPOT ?

L’historique du spot est directement lié à l’histoire du club.
      - 2007 : création de l'association et 1er coups de pelle.
      - 2008 : organisation des premiers événements et notamment de notre 1ère course, la DH du Col d'Ayens (12 participants... Il pleuvait, mais 120 personnes présentes sous le chapiteau pour le barbecue/concert).
      -2009 : 2nde DH du Col d'Ayens avec du beau monde, une vraie piste et un bon retour des participants. C'était encourageant !
     - 2010 : le Bike Park évolue et les palettes utilisées au départ disparaissent pour laisser place à des modules en bois bien solides. Le club organise sa 1ère DH à la station des Monts d'Olmes, avec remontée par télésiège.
     - 2011 : 2nde DH des Monts d'Olmes.
     - 2012 : le Bike Park évolue de nouveau et les lignes s'affinent. Quelques jours de mini-pelle permettent d'aménager le bas du Park et de créer 2 lignes avec tables ou belles doubles. Nous avions alors accueilli Fabien Cousiné et une partie du team Morewood United Ride, dont Mick Hannah, venus faire quelques prises de vues, avec M. JB Bazzarini himself derrière la caméra – il était membre du club.
     - 2013 : 3ème DH du Col d'Ayens.
     - 2014 : 3ème DH des Monts d'Olmes
     - 2015 : Nous nous lançons dans un gros projet de refonte totale du Bike Park, avec pour objectif de proposer un espace mieux agencé offrant de bonnes possibilités de ride, aux normes en termes de signalétique et garantissant la sécurité de tous. De nouvelles lignes sont créées. Les modules bois sont supprimés et laissent place à de belles tables, doubles, step down en terre et à de beaux virages relevés. Le balisage spécifique à l'aménagement des pistes VTT est posé sur chaque piste, annonçant les difficultés et les croisements avec les chemins pédestres et les pistes DFCI.
     - 2016 : Outre sa section DH (loisir et compétition), le club se dote d’une section enduro, avec des pilotes engagés dans les compétitions du grand Sud ou d’autres fréquentant les single tracks pyrénéens pour le plaisir du ride.
Nous développons aussi un format d’évènement existant depuis les débuts de l’association, les Free Sessions, journées de ride ouvertes à tout pilote intéressé, sous réserve de la possession de l’équipement nécessaire – au moins un bike d’enduro et les protections. Nous nous chargeons des navettes, musique, buvette, petite restauration ainsi que de la couverture assurantielle de l’évènement. Nous en organisons environ 4 par an. Suivez la page Facebook « Bike park col d’ayens » pour en connaitre les dates !
Nous prévoyons pas mal de choses à venir, autant en termes d’évènements compétition que grand public, avec pour ambition de faire découvrir le park et notre sport.

Qui sont les personnes qui à la base ont commencé à construire ce spot? Sont-elles les mêmes aujourd'hui?

Nous étions 4 à nous lancer dans la construction du spot à ses débuts. Seule l’un d’eux, le rédacteur de ces lignes, est toujours actif au sein de l’association. Mais l’assoc a beaucoup évolué. Le club regroupe aujourd’hui plus de 40 adhérents (DH et enduro), de 13 à 45 ans, dont une majorité de jeunes. Le bureau est stable et efficace et peut compter sur une bonne implication d’un groupe de bénévoles, notamment lors de l’organisation des divers évènements – merci à eux, ils se reconnaîtront. Nous essayons aussi d’impliquer plus fortement nos jeunes adhérents, pour prévoir la relève et permettre au spot de perdurer et de se développer.
Les membres du bureau :
Arnauld Chandivert, le chef, le boss; âge indéterminé ; adepte du shape and ride.
Pierre Salvan et Aurélien Bévilacqua, respectivement secrétaire adjoint et trésorier ; autour des 25 ans, encore jeunes les cocos ; enduristes acharnés.
Henri Fauroux, estimé secrétaire ; âge plus qu'indéterminé ; le sage du club.
Julien Cazalé, je suis celui qui reste du groupe de départ, aujourd’hui salarié de l'association comme pisteur et animateur VTT ; 32 ans ; je shape, je cherche des sous, j’accueille les publics et roule en DH.
Ajoutez des photos (2020px)

Pourquoi ces personnes ont-elles commencé à creuser ce spot?

En plus d'avoir découvert le VTT au « format » descente il y a maintenant plus de 10 ans avec un bon vieux bike d'XC et d'avoir vite pigé que c'était quand même bien mieux de descendre que de monter, deux autres initiatives furent à l'origine de tout le projet. Tout d’abord l'envie de regrouper les riders qui roulaient un peu chacun dans leur coin sur les trails locaux. Ensuite la rencontre d'une personne impliquée dans l'organisation d'un événement VTT XC, élu au conseil municipal de la commune d'Erp, celle qui accueille le Bike Park, et qui a cru à notre envie de créer un espace pour le VTT DH. C'est de là que tout est parti !

Comment se sont déroulé les étapes d'officialisation du spot ?

Nous avons commencé par monter l'association. Nous voulions que tout soit directement officiel pour réussir à créer un spot que nous pourrions aménager librement et pour mener à bien notre projet de regrouper les riders locaux.
Nous avons d'abord repéré le spot et puis pris contact avec la Mairie pour présenter notre projet. Il a été bien reçu et nous avons donc discuté avec les élus des modalités d’organisation, de l’aspect administratif, des questions d’assurance, etc., de manière à ce que chacun soit couvert en termes de responsabilités juridiques.
Nous avons alors signé une convention d’occupation du domaine public avec la municipalité et l’ONF pour la création du Bike Park, qui a donc toujours été un spot légal. Nous sommes donc extrêmement reconnaissant envers la municipalité d’Erp, qui nous a toujours suivi et sans qui rien n’aurait été possible. Son soutien s’est de nouveau manifesté ces deux dernières années, lorsque nous leur avons présenté le projet de réaménagement du Bike Park. Un grand merci à eux ! De notre côté, nous essayons de faire les choses au mieux, en faisant vivre et se développer le Bike Park, dans le respect des normes réglementaires, du cadre magnifique du col d’Ayens, des riverains et des autres utilisateurs de la montagne.

Si vous avez rencontré des difficultés, de quelle nature étaient t-elles?

Nous n’avons pas vraiment rencontré de difficultés. Nous voulions faire les choses sérieusement dès le début et nous avons été crédibles aux yeux des élus et des riverains. Nous ne voulions pas nous approprier la montagne ! Donc nous avons cadré les choses pour que tout le monde soit content. Nous avons pu rassurer l'ONF, avec qui les relations sont très correctes. Nous avons aussi sensibilisé nos adhérents. Le Bike Park est une vitrine, celle d’un sport attractif et impressionnant mais qui occasionne aussi parfois quelques craintes. Donc les membres du club se doivent d’être irréprochables, pour convaincre du fait que nous ne sommes pas des fous du guidon totalement écervelés. La montagne est à tous et l’objectif est que chacun puisse y prendre du plaisir sans gâcher celui des autres. Dans l’ensemble tout se passe bien et nous continuons à communiquer et à prouver par l’exemple que le VTT gravité est un sport comme un autre, la vitesse, la précision du pilotage, l’adrénaline et le fun des jumps en plus !
Ajoutez des photos (2020px)

Pourquoi souhaitez-vous avoir de la visibilité par le biais d'un article sur 26in?

Le spot est connu et reconnu dans la région. Nous avons de bons retours des riders lors de nos événements. Les pilotes du club ont de bons résultats dans les coupes régionales et au-delà, que ce soit en DH comme en enduro. Le club est actif, organise de plus en plus d’évènements. Nous souhaitons pouvoir accueillir des publics variés, du néophyte au pratiquant confirmé, séduire de nouveaux adhérents. Cet article sur 26in est un beau coup de projecteur. Cela permet de communiquer sur notre club et nos réalisations – des heures de pelle et brouette que l’on ne compte plus, à défaut d’avoir pu utiliser la mini-pelle autant que nous le souhaitions, avec l’avantage d’avoir fait un Bike Park bio, nourri au jus de sueur ! Nous avons passé un cap en 2015 en nous donnant les moyens de recréer notre Bike Park pour le rendre accessible à tous les niveaux, pour le sécuriser et garantir un bon accueil des pilotes ! Il est nécessaire pour nous de trouver de nouveaux partenaires. Nous sommes une « petite association » avec de beaux projets encore à réaliser.

Avez-vous besoin d'aide pour des démarches futures? Si oui, lesquelles?

Nous essayons de sensibiliser de futurs partenaires pour obtenir plus de moyens de fonctionnement. Le club s’est toujours développé depuis 2007. Nous avons organisé de nombreuses compétitions, de nombreuses Free sessions, etc. Donc nous avons une certaine expérience. Nous travaillons en essayant d’être à chaque fois de plus en plus performants et responsables, même si nous restons un « petit » club amateur pyrénéen. Outre la vie du club et les Free sessions, nous avons plusieurs projets d’évènements dans les mois et années à venir : organisation d’une grosse manifestation pour riders débutants ou expérimentés, pour promouvoir notre sport ; organisation d’une compétition d’enduro, etc. Donc nous acceptons toute aide, et si en plus c’est un chèque avec six zéros, alors là c’est parfait !

Avez vous des personnes à remercier, des sponsors, des partenaires?

Personnellement, j'aimerais bien « remercier » l'inspiration, celle qui donne des idées de shape ou d’évènements à organiser pour faire avancer nos projets. Un grand merci aux membres du bureau du club, aux riders qui viennent rouler sur le Bike Park, à la Mairie d'Erp, sans qui rien n’aurait été possible, à nos partenaires institutionnels, notamment l’UFOLEP ainsi que l’Etat et le Conseil départemental de l’Ariège, qui ont permis le financement du poste de salarié du club. Merci aussi à nos partenaires actuels, Harmony bois, GSP Pub, Maxi Sport, Norisko auto Saint-Lizier, Couserans auto, Autoshop, d’avoir contribué au financement des maillots. Je voudrais finir en remerciant une personne en particulier, Thomas Estaque, pilote professionnel licencié Alternative VTT et qui roule au sein du team Lac Blanc Commencal. Il prend du plaisir à rouler et le communique aux autres, la classe (mais ça aussi c'est perso, je l'aime bien ce chou) !
Ajoutez des photos (2020px)

Col d'Ayens de 2009 à 2015

Petit portfolio vidéo des évolutions du bike park durant ces années. C'est intéressant de voir de quoi ils sont partis!

Col d'Ayens version 2016

Cette deuxième vidéo donne un meilleur aperçu du bike park dans sa version actuelle.

Les questions MBF

Avez-vous une association ?

Oui, depuis 2007 pour la création du Bike Park, l'organisation d'événements.

Avez-vous une convention avec le propriétaire du terrain ?

Oui, c'est une convention d’occupation du domaine public entre la Mairie, l'ONF et l'association, qui fixe les modalités d’utilisation du terrain, les responsabilité de chacun, les règle de sécurité.

Avez-vous une assurance ?

Oui, en tant que club avec des pratiquants loisir et compétition, nous avons une assurance via une fédération.

Si oui, que couvre t-elle ? Prix ?

En plus de l'association elle-même, elle couvre nos adhérents lorsqu'ils roulent sur le Park ainsi que les pilotes extérieurs lors des évènements que nous organisons. L'association est assurée pour l'année et le prix de la cotisation est de 130€. Au-delà de l’adhésion au club, les compétiteurs souscrivent aussi une licence FFC, qui comprend une assurance effective lors des courses.

Avez-vous mis une signalétique ? si oui, laquelle ?

Oui, nous nous sommes référés à la récente norme Afnor concernant l'aménagement des pistes de VTT DH. Toutes nos pistes sont donc balisées de façon à alerter les pilotes, sans placer un panneau tous les mètres non plus. Il y a l'essentiel, pour la sécurité des utilisateurs. De plus, un panneau d’accueil est placé à l’entrée du Bike Park, présentant le plan des pistes, la charte d’utilisation, l’arrêté municipal relatif au Park, les numéros d’urgence, etc. Enfin, chaque début de piste comprend un descriptif des difficultés et du niveau attendu. Ce sont des éléments d’information comparables à ceux d’un Bike Park de station. Nous avons cherché à faire les choses le plus professionnellement possible.

Le spot est-il ouvert toute l’année ? est-il clôturé ?

Oui, il est ouvert toute l'année aux adhérents club, et l’est pour les pilotes extérieurs lors des événements que nous organisons. Nous réfléchissons à la mise en place d’une formule d’adhésion à la journée, pour trouver un peu plus de souplesse et permettre à ceux qui le souhaitent de profiter de nos aménagements. Le Bike Park n’est pas clôturé, mais nous avons délimité et séparé l'espace de ride, la zone d’accès au piste et l’espace piétons. Il y a assez de panneaux d’information pour que chacun sache où il est, ne soit pas en danger et pour que l’on ne retrouve pas un piéton au milieu des pistes ou un pilote croisant un chemin pédestre à 300 km/h.

Êtes-vous adhérent MBF ?

Actuellement non, pas encore. L’argent restera toujours le nerf de la guerre et, après avoir raclé les fonds de tiroirs pour boucler notre budget annuel, impossible de débloquer 50 euros pour l’adhésion MBF... Par contre, ce sera un plaisir d’accueillir des représentants de la fondation sur notre spot –prenez vos bikes bien sûr !



Le conseil MBF pour ce SPOT:

Très bel exemple. Toutes les démarches ont été faites dans l’ordre chronologique. L’importance de faire toutes ces démarches dans l’ordre se résulte par la suite d’une bonne entente avec les différentes autorités locales. (ONF, commune)

Une association qui montre que cela est possible, il faut juste s’investir un minimum.

Beaucoup de spots rencontrent des difficultés au niveau gestion lorsque les précurseurs s’en vont, alors que les membres de l’association sont âgés de 13 à 45 ans donc la relève est assurée.

C’est une très bonne idée s’ils investissent sur les visiteurs à la journée, cela est important d’ouvrir aux plus de personnes possibles (comme nous si nous venions vous rendre une visite ;) ).

Bravo à eux pour le travail !

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire