Entrevue : Eliott Lapotre 
2000*1045px

Entrevue : Eliott Lapotre 

Eliott c'est ce gars tranquille, bien trop gentil, qui te fait halluciner dés qu'il est sur son vélo. Entrevue :
Texte O. Cuvet
Photos Divers
Vidéo Edgar Hans
Texte O. Cuvet
Photos Divers
Vidéo Edgar Hans
Eliott c'est ce gars tranquille, bien trop gentil, qui te fait halluciner dés qu'il est sur son vélo. Entrevue :
Entrevue, c'est une série pour laisser la parole à tous nos riders qui sont en manque de temps de parole. Des gars passionnés, investis, le genre de mec que tu remarques si tu le croises sur un spot. Aujourd'hui, on vous présente Eliott. Tirant à profit des merveilles que lui offrent les Vosges, il fait son petit bout de chemin, comme il le sent. Et comme il fait ça bien, on va pas le presser !

  • Salut Eliott ! On te laisse te présenter comme tu le sens, avant de commencer à te cuisiner. Alors vas-y, dis-nous ce que tu as envie de nous dire ! 

Je sais pas trop quoi vous dire. A part que je vais essayer de répondre objectivement aux questions à venir... !

  • Qu’est-ce qui te motive quand tu poses tes pieds sur les pédales?

Que je vais me faire plaisir.

"Etre avec les copains ou seul en forêt pour rouler tout simplement"

  • Comment vois-tu la semaine parfaite ?

Etre avec les gens que j'aime, ma copine, mes meilleurs amis, dans les Vosges. Ajouté à ce contexte : qu'il fasse beau, et rouler tous les jours (un peu le matin en dirt chez moi et rouler en DH/navettes sur nos pistes l'aprèm).

  • On te propose une invit’ sur la compet’ de tes rêves et un trip pour shooter la même semaine ! Tu vas où?

Je choisirais le voyage sans hésitation. La compétition ne m'a jamais vraiment attiré... Se comparer à d'autres, avoir des restrictions, le tout devant des gens, ce n'est vraiment pas mon truc.

  • Donc préfères-tu shooter une bonne video ou poser le run que tu voulais en compet’?

La video, largement !
Ce que j'aime, c'est justement le fait d'être avec les copains ou seul en forêt pour rouler tout simplement. Ou alors créer une video avec mon pote Edgar Hans qui ne se prend pas la tête, et qui se donne à coeur joie pour montrer notre vision précise du MTB en faisant ce qu'on a envie au moment choisi. Et puis on rigole beaucoup, on ne se prend pas au sérieux, c'est ça aussi que je kiffe avec Edgar.

  • Comment gères-tu les lendemains de cuite quand tu es censé rouler ?

- J'apprécie avoir une bonne hygiène de vie, l'alcool j'en bois très rarement.

Ce qui me rend heureux c'est d'être en forme et rouler, donc j'applique.

  • Quelle place a le shape dans ta pratique du vélo ?

- J'ai appris à aimer shapper depuis 3 ans environ, c'est indispensable, et encore une fois c'est la manière la plus créative pour s'exprimer et montrer quelle vision on a du vélo. C'est parfois très long, mais ça paie toujours.

"Rouler tous les jours"

  • Qui est-ce qui t’inspire, que tu jalouses secrètement, mais que t’aimes bien quand même ?

Très sincèrement je ne jalouse personne, chacun a ses défauts et ses qualités, il faut juste en avoir conscience, et ce dans tous les domaines de la vie.

J'aime voir les gens bien rouler. L'entraide et le partage sont des éléments essentiels pour notre sport, mais aussi mes amis proches qui m'inspirent énormément et jouent directement sur ma motivation. Tommy G, Vincent Tupin, Pernini - Pernin - l'artiste peintre ou encore Guillaume Jacquel (le trickseur ;)), qui ont une réelle passion, savent ce qu'il veulent et cela me plait.

  • Si tu devais changer quelque chose chez toi, ça serait quoi?

Manger moins de Nutella.

  • Quel sont tes meilleurs souvenir en vélo ?

J'en ai beaucoup ! Les voyages ce sont les meilleurs moments : la Norvège et la Suède en camping-car, un sacré périple.

Ma première année au Canada en 2011 où il nous est arrivé de sacrés trucs aussi. L'Utah en Amérique, terrain ultra atypique et assez dangereux, de bons souvenirs, et surtout une superbe expérience.

Mais le meilleur souvenir restera mes 20 jours au Canada en 2016 avec SR Suntour, avec les derniers jours chez Garett Buehler. D'avoir rouler avec lui et Kurt Sorge à Retallack le jour de mon anniversaire, ça c'était vraiment le rêve, ça roulait vite. Ces mecs sont des machines et à la fois très humbles. Je n'oublierai jamais.

"Avoir roulé avec Garett Buehler et Kurt Sorge à Retallack le jour de mon anniversaire, c'était vraiment le rêve"

Ajoutez des photos (2020px)

  • Tu nous as sorti de belles photos pour l’article ! Quelle est ta préférée ?

Je n'en ai pas une en particulier, je suis assez dur avec moi même. Cela dit, les photographes sont doués, alors je les aimes toutes !

  • Allez, la question qui fâche. Ca fait combien de temps que tu ne t’es pas fait mal?

Je n'y pense pas vraiment.

  • Hé oui, on ne fait pas de la pétanque ! Les blessures arrivent bien trop souvent.. Comment gères-tu tout ça ? Tu es plutôt du genre prudent, ou plutôt “l'hôpital ou la gagne”?

Du genre doucement mais sûrement, je prends du plaisir quand je reste en contrôle quasi total de mon vélo.

  • Comment vois tu l’avenir de Eliott Lapotre?

Un avenir sans stress dans les Vosges, continuer à faire ce que j'aime et m'entourer de gens positifs.

  • Tu as peut-être des parents ou des amis que tu souhaites remercier ?

Merci à 26in pour m'avoir permis de parler un peu de freeride, ça fait pas de mal de temps en temps!

1 commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire