Backstage : Keno Derleyn
2000*1045px

Backstage : Keno Derleyn

Fournisseur officiel des plus belles photos du team Riding Addiction. (Mais pas que !)
Texte cuvet
Photos keno
Texte cuvet
Photos keno
Fournisseur officiel des plus belles photos du team Riding Addiction. (Mais pas que !)
Aujourd'hui dans tous les bons coups, tout n'a pas forcément été simple pour Kéno. Pas vraiment destiné à faire de la photo, cela est vite devenu plus qu'une passion au fil du temps. Allant de rencontres en rencontres, il s'est pris d'amitié avec bon nombre de riders. Aujourd'hui le MTB est devenu le gagne pain de Keno mais aussi et surtout, une véritable famille !

  • 26in : Salut Keno, présente toi rapidement:

Keno : Bonjour à tous, je suis né en Belgique et originaire de Bruxelles. J'ai fait mes débuts en vélo dans cette capitale, autant vous dire que les bons spots étaient rares, mais j'ai vraiment eu des supers moments avec mes potes là bas.

Ah oui je dois surtout parler photo. Donc à un moment où j'étais complément perdu dans les études, et même dans le vie - lol - Je ne savais vraiment pas quoi faire, j'ai un peu commencé la photo par hasard dans une école histoire d'avoir quand même un diplôme dans ma vie.

  • Pourquoi shooter du vélo?

Mon père était ultra fan de vélo en général, du tour de France en particulier, j'ai toujours baigné dedans. Mes premiers tours en VTT, c'était il y a plus de 25 ans !

J'adore le pratiquer, et naturellement, quand j'ai commencé la photo, mes premiers sujets où je me suis éclaté étaient le vélo. Mais je ne voulais vraiment pas faire photographe de vélo, je trouvais cela sans avenir.

  • Est-ce que tu roules ? Cela a-t-il une influence sur ta façon de shooter?

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai toujours roulé, j'adore ça, et j'aime toutes les pratiques, même si je suis plus DH et Enduro, j'adore ce sport!

Je crois que le fait de bien connaitre ce sport permet de mieux se comprendre avec les pilotes, de comprendre la discipline, et d'aller de l'avant en termes d'image.

Ajoutez des photos (2020px)

  • D’ailleurs, qu’est ce qui t’influences le plus ? D'où tires-tu ton inspiration ?

Mon inspiration vient de pleins de domaines : films, photographe de reportage, la BD. En fait tout ce qui est visuel me nourrit. Et j'adore retoucher en musique, ça me donne de la bonne énergie pour travailler.

  • Sur quels projets as-tu le plus aimé travailler et pourquoi?

J'ai la chance de travailler dans ce que j'aime, donc je crois que j'aime presque toutes les expériences photo. Et puis je ne regarde pas trop en arrière, donc c'est chaque fois le nouveau projet qui m'excite. En plus je me dis que je vais essayer de progresser. Je suis assez dur avec moi même, rarement content du dernier shooting que j'ai fait, donc je me dis que pour le prochain, je vais faire un beau truc.

  • Quel est ton meilleur souvenir de shooting ?

Je crois que c'est un de mes premiers reportage photo pour l'école, c'était une fonderie désertée dans un endroit glauque le long d'un canal.

Je travaillais au tri-X ( film mythique argentique noir et blanc) et c'est la première fois que j'étais aussi concentré dans un truc, j'étais à mille pourcent. C'était vraiment mes tripes qui me commandaient.

Ajoutez des photos (2020px)

  • Quel est l'événement qui t’as le plus marqué dernièrement ?

Dans le monde, hélas, il y a pleins d'événements qui marquent presque tous les jours, et hélas pas super positifs. 

Sinon sportivement, les 2 derniers rallyes en WRC où Neuville domine outrageusement....et perd chaque fois à cause d'une petite faute... Ça m'a rendu fou, comme quoi le sport est dur jusqu'au bout.

Sinon l'événement qui m'a le plus marqué en vélo, c'est chaque moment de finale que j'ai vécu en World Cup, avec un petit plus pour la victoire de Rémi Thirion et le triplé de Riding Addiction aux championnats de France 2016. Eux c'est vraiment une famille pour moi.

Ajoutez des photos (2020px)

  • Quel matos utilises-tu en ce moment?

Du Nikon depuis le début, avec un faible pour les optiques fixes, principalement des téléobjectifs

  • Qu’est-ce que tu aimerais ajouter à ce matériel ?

Rien en particulier, je suis pas super fan de matos, quand je change, c'est que l'ancien matos est rincé.

  • Pour les puristes, quelle est la config’ avec laquelle tu préfères shooter?

Soit full manuel, soit priorité au diaphragme, toujours en raw.

Et j'adore travailler à pleines ouverture 1.4 pour le 85mm, 2 pour le 135mm et le 200mm. Mais c'est dur d'être net.

  • Y’a-t-il une composition que tu aimes particulièrement réaliser ?

Celles que je n'ai pas encore faites. C'est pas évident de se renouveler, mais quand tu réussis c'est une satisfaction que j'aime vraiment.

Ajoutez des photos (2020px)

  • As-tu des projets de shootings dans les mois qui viennent ?

Pleins !

Fin février je suis parti pour Olhins en Espagne, après pour Scott, pour les Riding Addiction, et je commence les World Cups cross country et DH. Et encore pleins d'autres projets à coté, toujours pour l'industrie du vélo.

Il y a aussi deux ou trois autres truc auxquels j'ai envie de m'essayer, je n'en dis pas plus !

  • Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaite commencer à shooter ?

Oublies que tu as aucune chance, vas'y fonce... C'est dur, il n'y a pas beaucoup de place, mais faut jamais désespérer et profiter des opportunités de la vie.

  • Le mot de la fin :

Merci 26in pour l'ITW, et merci à ceux qui m'ont dit des petites phrase de père Noël qui m'ont permis de croire en moi, car c'était pas gagné... (rires)

Ajoutez des photos (2020px)

Pas encore de commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire