Test Airflaps AntiBuéeSysteme 2019

3 tests Airflaps AntiBuéeSysteme.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
nomad71

Une bonne idée... Pas efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,80m | 85kg | Avancé
Conditions du test : Test d'un mois, conditions très humides, et un peu moins...
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Airflaps 

100% Airflaps

Je fais donc partie des 5 heureux élus pour tester le système Airflaps made by 100%. Système simple mais qui promet de faire oublier un des inconvénients majeurs du port de masque : la buée.

J’ai postulé car je ne peux pas rouler avec un masque ou des lunettes en temps normal. Je transpire énormément (et quand je dis ça ce n’est pas une vue de l’esprit) ; et soit mon masque s’embue à la vitesse de l’éclair, soit mes lunettes se mettent à ressembler à un masque de plongée dont le joint se serait fait la malle, dès les premiers tours de roues. C’est assez gênant, et jusqu’à présent, rien n’y a fait (Bandana, bandeau à la jimmy connors, casquettes ou autre..) .

J’étais donc ravi de trouver une solution à ce problème récurrent car il faut bien reconnaitre que le masque est quand même utile pour protéger les yeux, et préserver leur capacité à jouer un rôle essentiel : voir ! (Oui, car c’est assez compliqué de rouler avec les yeux fermés ou plein de boues ; si si ; essayez pour voir !).

Contrôle à réception :

Arrivée du produit à la maison ; emballage sympa ; type go pro, laissant apparaitre le produit ; et présentant clairement les avantages : Plus de ventilation, anti buée ; Plus de sécurité (cf le point précédent) ; plus de confort.

Mention spéciale pour les 2 stickers livrés avec le système. C’est assez rare pour être signalé, moi j’aime bien !

La pose :

Bon, on m’avait annoncé une partie assez compliquée pour la pose, car il faut trouver le bon emplacement pour préserver une tenue parfaite du masque, et un écartement suffisant une fois le système déployé, afin de faire passer l’air.

Compte tenu du fait que je transpire en mode « chutes du Niagara », j’ai choisi un positionnement le plus prêt possible du bord du casque, pour générer un flux d’air important et définitivement ôter cette satanée buée.

Finalement le montage est plus simple qu’attendu. Les stickers 3M tiennent bien, mais sont effectivement repositionnables pour ajuster la Pose. Il est bien marqué sur le mode d’emploi que l’efficacité du stickage est optimale après 72 h. J’ai donc veiller à les poser tôt avant le test initial.

Pour info on peut choisir d'orienter la mollette vers le bas ou le haut; et le système bénéficie d'un ajustement avec vis, pour jouer sur l'écartement.

A noter que tous les casques ne peuvent pas recevoir le système, il faut donc vérifier avant de poser !

Sur le terrain :

Quoi de mieux qu’un test grandeur nature pour se rendre compte de l’efficacité ? Rien je pense. J’ai donc profité de l’Enduro du Lion pour tester le produit « en vrai ». Bon ; 2 bémols à ce qui va suivre :

- Mon casque, comme vous le voyez sur les photos est un intégral typé DH, assez peu aéré

- Les conditions de cet Enduro étaient vraiment dantesques. Pluie, neige même et donc froid. Boue à gogo…c’était très éprouvant, et peu à même d’éviter d’embuer un max.

Petit test avant de partir, devant chez moi, le samedi matin, quelques tours de roues soft pour s’habituer à basculer le masque en avant ou en arrière. Pas de soucis. C’est assez intuitif.

Le principe est simple :

La sangle du masque passe dans 2 petits ergots qui le maintiennent. Une ailette fixée à l’arrière du système (en mode normal ; visible avec le petit logo Airflap Bleu sur les photos) sert à faire passer le masque en avant en la faisant pivoter, ce qui étire la sangle vers l’avant. L’écartement obtenu est important entre le visage et le masque, et fait passer nettement de l’air, censé désembuer le verre.

Je me lance donc dans la première liaison avec le masque sur le visage au bas de la première montée. La buée arrive rapidement, donc je mets vite le masque ne mode aération. Evidemment je fais la liaison à la cool ; j’arrive en haut après 30 mins en haut du Salbert… bon, je commence à avoir pas mal de buée sur le masque et il neige. J’ai du temps avant mon départ, j’enlève le masque, et le met à l’abri, histoire de le laisser reposer. Je le nettoie et le remet avant le départ. Je mets l’Airflap en mode « ventilation » avant le départ, et go. La SP1 est assez roulante au début, et demande pas mal de relance sur les parties finales. Je force au max évidemment, et là, c’est le drame !!! la buée se forme malgré tout sur mon masque, ce qui n’est pas pratique je vous le garanti ; et comble du malheur, l’écartement entre le masque et le visage est suffisant pour laisser passer la boue. C’est donc la double peine ! J’arrive au bout malgré tout avec un champ de vision TRES réduit… Bon, je sors le masque, nouveau nettoyage, puis 2è liaison et SP2. Je décide de rouler avec le masque pour éviter de me pourrir les yeux avec la boue. Départ de celle-ci, à peu près 500M après, arrivée sur un virage en épingle avec racines, et là, complètement aveuglé par la buée, je me plante sur une racine, bascule en avant, et expérimente le frein à Arbre, dans une chute digne des plus beaux bucheron Awards, mais malheureusement pas immortalisée. Une fois terminé le câlin avec un des poumons de notre planète, je retire d’un geste rageur le masque incriminé, remet péniblement la visière de mon casque dont la fixation s’est barrée…et repart lamentablement.

Inutile de dire que le masque n’est pas ressorti de la journée.

Ne souhaitant pas rester sur un échec, j’ai réitéré l’expérience deux fois, dans des conditions bien plus favorables, mais avec toujours le même résultat, à savoir un embuage régulier et important, m’empêchant de rouler avec les yeux protégés. Seule solution, ne pas porter le casque en montée, pour éviter de trop chauffer, et le mettre juste avant de descendre. Mais là, le système ne m’apporte rien, puisque je procède déjà comme ça en station. Seul petit plus, une ventilation supérieure, mais c’est un gain mineur.

Le bilan :

Au final donc un retour d’expérience négatif sur le système. Il est bien pensé, il est facile à poser, il est sûrement utile pour d’autres (je l’espère) ; mais dans un cas comme le mien, il est proprement inutile. Je n’ai perçu qu’une légère amélioration de la qualité d’aération. Trop faible en tout cas pour pouvoir améliorer la visibilité.

Mauvaise note donc, mais je considère que je suis un cas extrême, et mon témoignage doit donc être pondéré en le comparant à ceux des 4 autres testeurs, pour avoir un avis d’ensemble !

Merci en tout cas à 100% et à 26 in pour m’avoir fait confiance ; et bravo pour la politique de tests qui est un vrai plus pour se faire un avis sur les produits avant d’acheter !

Pour qui ?

Peut être pour ceux qui transpirent un peu moins?
3/10

Points forts

Simple à installer
Repositionnable

Points faibles

Aucune plus value dans mon cas

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

7 commentaires

B.Zag
Statut : Expert
inscrit le 29/11/06
Bonjour. Merci pour le test.
Par contre, j'ai exactement le même masque que toi et je me demandais si tu avais l'écran double ou le simple couche? Les doubles étant quand même bien mieux prévu pour les situations u-buesques! Bonne journée
0
nomad71
Statut : Confirmé
inscrit le 03/04/13
Salut. Non c'est un simple en ce qui me concerne
0
B.Zag
Statut : Expert
inscrit le 29/11/06
Je te conseilles dans ce cas d'acheter un écran double. Ca coûte 20 euros en ligne pour ce masque et çà devrait grandement améliorer les choses!
0
nomad71
Statut : Confirmé
inscrit le 03/04/13
Bah je testerai. Merci du conseil. J'ai peur cependant que mon cas ne soit désespéré.,????
0
B.Zag
Statut : Expert
inscrit le 29/11/06
Je transpire aussi beaucoup, mais pas trop du visage! Le reste par contre, c'est n'importe quoi.
Les casques aussi ne se valent pas tous pour l'aspect aération. L'Urge Enduromatic 1 est une horreur tandis que le Spé Ambush est lui un modèle du genre niveau légèreté et aération.
0
David Ledebt
Statut : Confirmé
inscrit le 25/10/17
Salut, +1 pour l'avis de @B.Zag les casques ne sont pas équivalent et certains casques ouverts ont par exemple des canaux de ventilations qui envoient de l'air juste au dessus des sourcils, et c'est vrai que du coup j'ai eu beaucoup moins de transpiration dans le visage avec ces systemes. Essaies peut-être de tester un casque integral prévu pour l'enduro et bien ventilé.
0
nomad71
Statut : Confirmé
inscrit le 03/04/13
Grave. J'ai opté depuis pour un leatt dbx avec mentonniere amovible c'est clairement plus respirable. Malheureusement je suinte toujours autant ????. C'est comme ça faut faire avec
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire