Test Shimano BR-MT520

3 tests Shimano BR-MT520.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
LabInk38

Juste l'essentiel!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,80m | 80kg | Avancé
Acheté : 120€ en ligne
Conditions du test : 1 mois, soit une douzaine de sorties, de la rando au bikepark, sur le sec, la boue, la terre, les pierres, ...

Dans le cadre du montage de mon endurigide, il me fallait une paire de freins pour stopper la bête. Paraît que c’est vachement pratique comme truc… Mon choix s’est alors porté sur les Shimano BR-MT501/BR-MT520 que l’on appellera 520 (ça ira bien).

Les raisons de ce choix sont assez simples. En premier lieu et au même titre que la DVO Beryl (https://www.26in.fr/tests/fourches/dvo/beryl/2019_3245.html) le budget était serré. Ensuite je voulais tirer un trait sur les freins au DOT pour des raisons pratiques: ça ronge tout, et le liquide a un effet hygroscopique qui le rend difficile à stocker sans qu’il prenne l’humidité et perde son efficacité. Pour terminer, je cherchais un frein simple et fiable. On peut dire que Shimano est un peu le Lucky Luke de la purge car elle se réalise avec une simplicité déconcertante et il faut avouer que rares sont les ennuis sur leurs freins.

Ne restait plus qu’à trouver mon bonheur. Je penchais d’abord pour les Magura MT5 que je connaissais pour les avoirs eu sur mon DH et dont j’étais très heureux. Mais je trouvais la course de ces derniers un peu longue malgré différentes bidouilles, et je savais que les Shimano régleraient ce problème. Il fallait donc trancher: SLX ou 520 sur lesquels il n’y avait que peu de retours. Finalement j’ai privilégié les 4 pistons pour assurer le coup, et puis il faut bien essayé pour ce faire un avis!

À noté que les freins sont couplés à une paire de disques Shimano RT-76 en 203/180.

Sur le papier :

Pour commencer petite parenthèse sur l’appellation: le 501 désigne le levier qui est visuellement identique au 500. Sauf qu’à l’intérieur les choses diffèrent pour s’adapter aux 4 pistons, d’où le 1 en plus. Le 520 quant à lui désigne l’étrier.

Les 520 sont bien souvent montés d’origine sur les VTTAE. On les retrouve d’ailleurs dans la gamme STEPS qui est consacrée au nucléaire à l’électrique chez Shimano.

Mais on peut maintenant les trouver sur l’Orbea Lauffey 2020 par exemple, et sur certains enduro. Preuve d’un certain potentiel.

Par leur appellation, en théorie ces freins font parti de la gamme en dessous du Deore. Pour rappel, XT=8000, SLX=7000, Deore=6000, et là nous sommes sur la gamme 5000. C’est à ce moment là que l’on se dit «mais alors c’est de la me*** !!!». Hummm pas exactement, car dans la gamme STEPS ils sont rangés avec les 7000… Allez comprendre...

Bref!

En fait les 520 reprennent certains points de leurs grands frères à 4 pistons, comme le «One Way Bleeding» qui permet de purger plus vite que son ombre, ou les pistons en céramique.

Mais alors, qu’est ce qui change..?

Tout d’abord l’esthétique, les formes sont moins arrondies, moins travaillées, l’étrier est un peu plus imposant, et SURTOUT il n’y a pas écrit XT ou ZEE ou Saint ni même un petit Deore pour le plaisir. Ça fait moins clinquant, mais un peu de sobriété ne fait pas de mal! Et puis ça attise la curiosité..!

Deuxièmement, les raccords de durite sont montés en direct, alors qu’il y a habituellement un raccord banjo permettant d’incliner la durite pour qu’elle épouse au mieux le vélo. C’est éventuellement un point à retenir si votre cadre a une forme un peu particulière.

Troisièmement, pour le maintien des plaquettes il n’y a pas de vis mais une simple goupille qui tient au moins aussi bien qu’une vis, pas d’inquiétude à ce niveau. Et puis ça évite de foirer le pas de vis ou la tête.

Quatrièmement, il n’y pas les petites aspérités sur le levier comme sur les XT par exemple pour que nos petits doigts restent bien accrochés. Après si ça pose problème arrêtez vous prêt d’un sapin et badigeonnez le tout de sève, ça devraient moins bouger… Et il faut un outil pour régler la garde. Mais en y réfléchissant bien, est-ce qu'on y touche assez souvent pour que ce soit dérangeant..?

Et dernier point, les plaquettes IceTech ne s’adaptent pas. Enfin… Sauf si vous êtes un adepte de la Dremel. Mais le jeux en vaut-il la chandelle (même si je comprends rien à cette expression)? Vous avez donc le choix entre les plaquettes type ZEE/Saint en résine ou métallique. À savoir que les freins sont livrés en plaquettes résine d’origine.


Sur le pas papier (le terrain du coup pour ceux qui suivraient pas):

Installation simple comme du Shimano bizarrement. On pose, on coupe, on raccorde, et éventuellement on vire les bubulles en 5 secondes grâce à l’entonnoir. Efficace. Surtout que tout est livré avec: cales de purge, olive et pin, cales pour les plaquettes,… tout ce qu’il faut!

Premier test:

Placard dans un petit pierrier histoire de tester tout ça et… ah me***, le rodage… bon… ben il est fait.. !

Deuxième test:

Ça freine pas trop mal mais il manque un petit quelque chose. Finalement il faudra juste être un peu patient le temps que tout se rode correctement, plaquettes comme disques. Après quelques freinages ça s’améliore. Le touché est vraiment bon, franc avec une bonne course, du pur Shim. Les 4 pistons offrent une bonne progressivité qui permet de gérer facilement la puissance. Parlons en de la puissance. Un peu en retrait face à des MT5 ou XT, mais je rappelle que ce sont les paquettes d’origine en résine (et qui plus est, mal rodées). De plus, c’est la première fois que je roule en format + avec des Magic Mary en 2.8, donc pas les plus évidents à faire déraper je pense, ce qui doit en rajouter à cet effet de «manque» de puissance.

Mais le bilan est plutôt positif, avec leur touché franc et leur belle progressivité.

Au fil du temps:

Après les avoirs emmené sur un bon paquet de terrains et dans diverses conditions, le bilan s’est quelque peu amélioré, car la puissance est maintenant plus présente. Ce n’est toujours pas au niveau d’un MT5 par exemple, mais il y a ce qu’il faut. J’imagine que cela est dû à la conception de l’étrier qui doit être probablement un peu moins rigide que d’autres. Le touché est toujours aussi agréable, la progressivité toujours au rendez vous, et avec ce petit gain de puissance le résultat est vraiment appréciable.

Même en bikepark ils ne m’ont toujours pas fait défaut. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé en se jetant dans l’enfer de Venosc (si si, en endurigide avec la piste toute défoncée et sans la connaître c’est l’enfer promis). Debout sur les freins quasiment toute la descente et le touché n’a pas bougé, pas de levier dur ni mou, toujours constant. Seules les plaquettes ont pris un coup mais pas tant par l’usure, surtout par la chauffe.

Les plaquettes d’ailleurs, que je pensais pouvoir fumer en 2 descentes, se portent franchement bien (à mon grand désarroi car il me tarde de mettre les métalliques pour voir!). Malgré l’épisode Venosc la puissance est revenue après avoir laissé respirer l’ensemble.

Leur progressivité m’a sauvé 2-3 fois également en arrivant trop confiant dans des parties cassantes. Pas de on-off, on gère le freinage efficacement et tout se passe bien.

Vraiment agréablement surpris et content du résultat au final.


Bilan:

À 120€ la paire sur internet, et avec cette qualité de freinage voilà encore une pièce au rapport qualité/prix super intéressant. Certains préféreront les SLX sûrement plus légers et peut-être un peu plus on-off (et avec une belle inscription SLX, et ça change tout!), ou des MT5 un poil plus puissants, mais ces 520 sont loin d’être ridicules, bien au contraire. Ok ce ne sont pas des Hope, des Trickstuff, ou des Saint, mais ils répondent présents quand on a besoin d’eux et de manière très honorable. Et n’oublions pas que le budget n’est pas le même… Les descendeurs et/ou compétiteurs passeront leur chemin, mais pour les autres pensez-y!

Shimano fait simplement l’impasse sur certains points pas forcément indispensables quand on y réfléchit bien, ce qui permet de bien faire baisser la facture, tout en gardant l’essentiel pour un (très) bon fonctionnement.

Si l’espace mémoire de ce qu’il me reste de cerveau n’est pas en maintenance, j’essaierai de mettre à jour le test avec les plaquettes métalliques. Mais je promets rien..!

En tout cas, voilà une très bonne alternative pour les petits budgets (et plus)!

Pour qui ?

Ceux qui cherchent un freinage efficace à petit prix avec comme limite les pratiques les plus exigeantes (DH, enduro compétition).
8/10
Look
Consistance de la garde
Touché
Réglages
Résistance à la chauffe
Facilité de purge
Rapport qualité/prix

Points forts

-Tarif
-La progressivité des 4 pistons
-La fiabilité

Points faibles

-Léger manque de puissance
-Pas compatible avec les plaquettes IceTech

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

6 commentaires

Léa W2L
Statut : Expert
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 15 avisPhotos : 24 photos du jour
Super test ultra complet. 100% d'accord avec toi pour le côté Lucky Luke de la purge ! :) Bien joué pour Venosc en semi !
1
LabInk38
Statut : Expert
inscrit le 18/07/18
Matos : 8 avisPhotos : 1 photos du jour
Merci Léa! Je sais pas si c'est bien joué mais j'ai pas eu l'idée du siècle sur ce coup..!????
0
Mhokov

inscrit le 11/05/16
Salut vieux,

Je ne suis pas encore allé rouler à Venosc mais je vois un peu le terrain !
Merci pour ton compte rendu complet, à vrai dire, je suis aussi sur des MT520 sur mon xduro et j'étais assez surpris de voir que ces p'tits trucs arrêtaient aussi proprement mon électrique de 24kg et mes 80kg de viande + 10kg d'équipement !

Je te rejoins clairement sur le rapport qualité prix, je n'ai pas connaissance d'une autre paire de frein aussi intéressante hormis les Magura MT5 effectivement, mais le touché est très différent (j'ai mit des mt5 sur mon trek).

A bientôt peut-être dans nos beaux reliefs (je roule principalement dans le Vercors et en Chartreuse)
1
LabInk38
Statut : Expert
inscrit le 18/07/18
Matos : 8 avisPhotos : 1 photos du jour
Merci! Ton avis me montre que je me suis pas trop planté alors, c'est cool!
Peut-être à bientôt oui, au plaisir de se croiser!!
0
Kiki23600
Statut : Expert
inscrit le 24/11/14
Excellent test, moi qui attendait justement un retour sur ces freins entrée de gamme mais qui m'avait l'air d'etre un super compromis. J'ai presque envie d'y echanger contre mes sram code
0
LabInk38
Statut : Expert
inscrit le 18/07/18
Matos : 8 avisPhotos : 1 photos du jour
Merci! En effet c'est un super compromis! Par contre il me semble que les Code marchent vraiment bien, pas sûr qu'ils atteignent la même puissance quand même..!
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire