Test Five DH 2019

2 tests Five DH.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
tofflo

Pour ceux qui aiment bûcheronner ou prendre soin de ses mimines

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,80m | 98kg | Avancé | Châtenois
Conditions du test : plutôt en météo chaude, mais également humide parfois, en DH, enduro, randuro, en montée et en descente, sur le vélo et parfois au contact de la nature...

Me voici donc à l'essai d'une paire de gant.

Je roule habituellement en gants relativement minimalistes puisque je possède 2 paires de troy lee design gp air. Du relativement light donc même s'il existe encore plus light.


Je voulais essayer autre chose, par curiosité, et j'ai eu la chance d'être sélectionné pour l'essai des gants five gloves dh.

Voilà, le tableau est planté.


Tout d'abord l'aspect visuel.

Ils sont gros... voir énormes... limite pas esthétiques et difformes avec leurs grosses protections et aérations.

En revanche on sent que l'effort est fait sur la technique. Il y a de nombreux tissus différents sur l'ensemble d'où une volonté de mettre le meilleur produit au meilleur endroit.


Je les enfile donc pour voir s'ils me vont. Je dois avouer que j'ai eu un peu peur qu'ils soient trop grand. J'ai du mal à y insérer ma main, mais une fois mis ils ne sont pas serrant. Le pouce baille un peu à la jonction, mais je verrais au fil du temps que cela n'a aucun impact sur le confort. Au contraire, je pense que ça évite que la couture lâche sur le creux du pouce.

En statique, le confort est... particulier. La grosse bosse sur l'extérieur de la main paraît gênante, mais en roulage il n'en sera rien. Les aérations sur la première jonction des doigts tombent parfaitement et ne sont absolument pas gênante. Le gant couvre bien sur le bord externe de la main et remonte même un peu sur l'avant bras au niveau de la petite bosse osseuse entre l'avant bras et la main, avec une partie de tissus rembourrée.

Concernant les différents tissus, nous avons du cuir perforé sur l'auriculaire 'la totalité) et sur l'annulaire (sur le dessus). En cas de glissade, c'est la partie de la main qui ramasse le plus facilement, et le cuir, résistant à l'abrasion, est je pense un choix judicieux pour cet endroit.

L'intérieur de la main est en tissus très fin, peu élastique, pas ou peu absorbant, mais plutôt confortable.

Le dessus de la main est en tissus molletonné très aéré ainsi que les contours de doigts, sauf l'auriculaire.

Le dessus du pouce est en matière absorbante et douce pour permettre de s'essuyer le front lors des grosses chaleurs, ou la moustache de mousse de bière.

Sur le côté externe de la main, on retrouve une très grosse protection en plastique souple et épais, avec un rembourrage pour le confort à l'intérieur.

Sur l'index, on retrouve un marquage pour gripper correctement le levier de frein, ainsi qu'une couture d'un fil conducteur pour les smartphones et les compteurs tactiles. Cette dernière s'est montrée très convaincante sur mon GARMIN tactile, qui ne fonctionne quasiment pas si je n'utilise pas la dite couture. Un bon point donc, ça évite d'enlever les gants pour naviguer sur un bordel tactile.

Sur le dessus on retrouve des aérations/protections au niveau de la jonction des doigts ainsi que sur la première phalange. Espérons que ce n'est pas qu'esthétique car les tests vont se réaliser principalement au chaud.


Qu'est-ce que ça donne en roulage... Ben c'est plutôt une surprise, disons le tout de suite.

Tout d'abord sur son terrain de prédilection qu'est la descente. J'ai eu l'occasion à plusieurs reprise de me faire des sessions au Lac Blanc. On se sent protégé. Et c'est là le but recherché j'imagine vu la débauche de technologie sur ce gant.


Il ne tient pas plus chaud que ça et reste confortable toute la journée. Chose impressionnante, il ne s'engorge pas de transpiration. Habituellement je change de gant en cours de journée car je transpire beaucoup et mes troy lee deviennent des éponges et cela devient très désagréable et source d'irritations sur les mains. Là rien de tout cela, le gant garde sont confort et la bonne aération provoquée par le tissus respirant sur le dessus ainsi que les aérations y sont certainement pour quelque chose.


Autre point positif, le tissus de la paume et de la face intérieur des doigts est très fin (mais semble très solide également...) ce qui rend le touché sur les poignées aussi précis qu'avec mes troy lee. C'est simple, au niveau de l'intérieur de la main on a presque l'impression de rouler avec des gants beaucoup plus light.


En revanche point négatif pour ma part, la couture au niveau de l'intérieur de la main entre le cuir perforé et la paume en tissus fin, finissait par m'irriter en fin de journée, et plutôt sur la main droite, beaucoup moins sur la main gauche.


Je n'ai pas eu l'occasion de me prendre de grosse boîte pour tester jusqu'au bout la solidité de ces gants. Ce que je peux dire, c'est que l'on peut facilement arracher un arbre ou de l'écorce d'arbre avec l'extérieur de la main, sans y laisser la moitié de la peau. Testé à plusieurs reprises, lors de passages un peu limite, et le résultat est que cette bosse sur l'extérieur de la main, qui peut être gênante à prime abords, tout d'abord, ne l'est pas tant que ça, et de plus je la remercie car elle m'a servie plus d'une fois....


Vu que j'ai voulu faire un test longue durée et dans différentes conditions, je l'ai testé également en enduro lors des cannondales enduro tour et sur mes petites randuro.


Pour la partie montante, je dirais que c'est quasiment comme des gants plus fins, quand il fait chaud, ils sont difficilement supportables et on les remise volontiers dans le sac en attendant la descente.

Dans la partie descendante, les sensations rencontrées en DH se confirme et l'on a des gants très protecteurs, très bien aérés au vu de l'épaisseur à certain endroit mais également très précis sur le guidon, la main se positionne parfaitement et tout grip bien.


La partie protection est vraiment très sécurisante, et on a moins d’appréhension à s'esquinter les mains ou les doigts dans les ronces ou sur l'écorce des arbres en allant chercher les limites.


C'est vraiment le point positif.


Alors à qui s'adresse cette paire de gant ?

A ceux qui veulent ressembler à ROBOCOP, car disons le, l'esthétique globale donne un gant relativement massif et limite difforme (la grosse bosse sur le côté extérieur de la main).

Aux bûcherons qui se prennent des boitasses toutes les 30 secondes. Les miens malgré quelques "grattage" n'ont pas une égratignure. 

A ceux qui veulent tout simplement protéger leur main dans des disciplines toujours plus ... excitantes !


Naturellement pour ceux qui font de la descente, mais également pour ceux qui font de l'enduro, sous réserve qu'il ne fasse pas trop chaud à la montée.


Je pense qu'ils feraient également de bons gants de moto (supermot', mx ou enduro...)


Pour ma part, lorsque j'en ai l'occasion (sac à dos), je pense que je partirais avec ces gants dans le sac, et je les utiliserais surtout en inter saison ou en hiver, là où le potentiel gamelle est plus important...


Encore merci à 26 in pour m'avoir permis d'effectuer ce test !



Pour qui ?

A ceux qui veulent ressembler à ROBOCOP, car disons le, l'esthétique globale donne un gant relativement massif et limite difforme (la grosse bosse sur le côté extérieur de la main). Aux bûcherons qui se prennent des boitasses toutes les 30 secondes. Les miens malgré quelques "grattage" n'ont pas une égratignure. A ceux qui veulent tout simplement protéger leur main dans des disciplines toujours plus ... excitantes !
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection paume
Protection dessus de la main
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Respirabilité
Apport de chaleur
Rapport qualité/prix

Points forts

la sensation de protection, la réalité de la protection, la finesse du touché de la paume et des bouts de doigts, le confort globale vu le nombre de coutures. Taille très bien car aucune sensation de flottement une fois le guidon en main, ni de zone de tension extrême sur le gant ou la main.

Points faibles

gants massifs ce qui se ressent surtout le dessus de la main où l'on sent un peu moins de liberté qu'un gant plus light. Petit moins également pour moi sur l'une des coutures qui m'a irrité sur les grosses journées DH. C'était léger mais désagréable en fin de journée, la fatigue ne devait pas aider j'imagine...

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire