Test Five DH 2019

7 tests Five DH.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Narnono

ÉNORME !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 49 ans | 1,70m | 67kg | Expert | Eybens
Conditions du test : Temps ensoleillé En BikePark
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Five - DH

DESCRIPTIF COMMERCIAL :

À part par excès de confiance, si de nombreux pilotes de descente se privent de protection, y compris en conditions extrêmes, c’est probablement qu’ils n’avaient pas obtenu satisfaction avec le matériel proposé jusqu’ici. Fort de son expérience au plus haut niveau en Grand Prix motocross et vitesse, FIVE a développé un gant ultra-protecteur sachant se faire oublier. Il comblera les descendeurs exigeant une précision de pilotage extrême, sans sacrifier à la sécurité.

Ce qui caractérise au premier coup d’œil le DH ce sont ses coques en Polyuréthane ventilées directement héritées de nos gants de compétition moto. Situées sous le logo FIVE en Sonic TPR 3 mm, ces deux coques protègent les articulations et de mini-coques PU sont disposées sur les premières phalanges, un padding de mousse haute densité assurant la protection des dernières. La structure supérieure est réalisée en Mesh à alvéoles 3D larges pour un flux d’air optimal. Les doigts extérieurs, plus exposés, sont recouverts de cuir de chèvre pleine fleur perforé. L’extrémité du majeur et de l’index en Spandex favorise la mobilité des doigts les plus sollicités. Le contour des doigts combine Lycra pour les doigts extérieurs et Mesh ventilé pour les doigts intérieurs. En descente, l’extérieur de la main est particulièrement exposé. Arbres, rochers sont autant d’éléments contre lesquels la main peut frotter. Voilà pourquoi nous avons doté la tranche de la main de cuir de chèvre pleine fleur et d’un large panneau de Stretch Kevlar intégrant une coque de protection en Soft PU, le tout assemblé à l’aide de couture Kevlar pour une résistance élevée au déchirement. L’extrémité du radius bénéficie d’un padding de gel 2 mm disposé au sein d’un bandeau en Airprene lui-même de 2 mm qui assure un excellent maintien du poignet. La patte de réglage en Soft TRP et velcro autorise un réglage au millimètre et la languette Puller facilite l’enfilage. La paume du DH en cuir synthétique AX Suede dotée d’une impression silicone offre un grip des poignées idéal et une souplesse digne des gants les plus fins. Le pouce recouvert de tissu Micro Wipe, permet de s’éponger aisément le front après une descente engagée. Enfin vous pourrez facilement actionner votre GoPro à l’aide de votre smartphone grâce au fil Conductive dont sont équipés pouce et index. Le DH vous protège sans vous restreindre, de la première à la dernière seconde de descente.


PREMIÈRES IMPRESSIONS:

ÉNORME, c’est le mot pour ces gants. Les coques ventilées sont proéminentes, les renforts aussi. À côté de mes gants Troy Lee Designs que j’utilise pour le DH, ils ne jouent pas dans la même cour.

Ils sont vraiment très bien finis, beaucoup de matières différentes : cuir, spandex, mesh, ... selon les parties des gants. Est ce un gage de qualité ? Le mieux, c’est de l’essayer.

Ces gants me font penser à mes gants Specialized avec renforts kevlar aux phalanges de début 2000.

SUR LE TERRAIN :

Je roule depuis pas mal d’années, j’ai commencé en mode freeride dans les bois car le BikePark n’existait pas encore. Oui, je suis un dinosaure du VTT. Les gants étaient assez renforcés parce qu’on rencontrait souvent des arbres ou des rochers. Maintenant que les pistes sont bien préparées ce type de gants est moins usité, je roule plutôt avec des gants légers pour ressentir le terrain et éviter de trop le ressentir lors des chutes.

Les gants sont plutôt pratiques à enfiler grâce à sa languette surtout quant on a déjà mis un gant. C’est une bonne idée ça car le renfort sur le côté en polyuréthane est un peu rigide surtout quand ils sont neufs. Les gants sont plutôt souples et on est bien dedans, pas de gêne dans les mouvements et pas de frottement aux coutures.

Les tests se sont réalisés en BikePark par temps ensoleillé à chaque fois. Les premières impressions sont plutôt bonnes, le cuir synthétique de la paume est assez fin comme les gants que j’utilise en ce moment, c’est très agréable pour une bonne tenue du guidon.

Le pouce en matière éponge permet de s’essuyer par temps chaud, je m’en sers assez souvent en été, c’est pas une révolution mais c’est très utile.

Venons en à la protection, qui est le plus produit par rapport à la concurrence.

Les 2 grosses coques qui protègent les articulations ainsi que les petites coques sur les phalanges sont rigides, en face avant elles sont ouvertes avec une grille pour l’aération. Sous chaque coque se trouve un gel moussé pour éviter de se démonter les phalanges lors d’une chute, voir de s’écorcher les phalanges au moindre mouvement. Lors de mes sorties, les aérations et le mesh entre les doigts permettent d’aérer la main. Le système marche plutôt bien pour une utilisation DH, bien sûr. J’ai une gêne au niveau de l’auriculaire car la coque est un peu longue par rapport à ma phalanges et m’empêche de tenir correctement mon guidon. Je suis obligé de forcer et ça fatigue la main rapidement. J’ai eu l’occasion de biner les pistes pour vérifier la solidité et la protection pour mes petits mimines. La terre bien sèches accompagnée de cailloux ou roches n’ont eu aucun effet sur mes mains, les coques sont très solides à peine égratignées, les mousses absorbent bien les chocs. J’ai tout donné pourtant, il y avait de bons sillons sur la piste et les gants avaient emporté de la terre dans les coques sans entrer dedans.

Je suis aussi un adepte du lavage et après chaque sorties, mon matos passe à la machine: programme 30°. Les gants n’ont pas bougé.

CONCLUSION

Ces gants sont énormes, c’était ma première impression et sûrement la vôtre aussi. Ils se font oublier rapidement : la souplesse des matières, ainsi que les aérations permettent de rouler en été, sans être en mode sauna dedans. Après les avoir essayé, je dirais que ces gants sont énormes par leur protection et leur résistance face aux aléas de ce sport. Un bon gant pour les descendeurs et freeriders 

Pour qui ?

DH et freeriders
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection paume
Protection dessus de la main
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Respirabilité
Apport de chaleur
Rapport qualité/prix

Points forts

Protection
Qualité

Points faibles

Coque sur l’auriculaire
Esthétisme

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire