Test RACER Rock 2 2019

8 tests RACER Rock 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,8/10
Locs04

Super gant pour celui qui recherche de la protection. Pour l'aération c'est pas tout à fait ça.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,97m | 100kg | Avancé
Acheté : 45€ en magasin
Conditions du test : Sud de la Fance, soleil, chaleur, cailloux et poussière.

Points forts

Protection
Solidité
Confort (hormis gestion de l'aération).

Points faibles

Gestion de l'aération
Look discret

Ce n'est pas ma première paire de gants. Pourquoi j'ai choisit ce modèle ?

Je voulais quelques chose d'un peu mieux protégé sur le dessus de la main, car il m'arrive parfois de passer le poing contre une branche, ou frotter un tronc...haaaa, les cintre en 800mm...

Au passage, je voulais un tissu qui résiste aux échardes des buisson épineux de la garrigue. 

Et enfin, je voulais qu'il y ai du orange dessus car c'est dans les couleurs de mes tenues. Oué, ça améliore pas les performances, mais quand on peut rester raccord...

J'ai donc investit donc dans ces gants RACER Rock 2. Après bientôt 1 an d'utilisation, voici mon retour.


LOOK

Il existe en orange, ouf! Le look c'est toujours subjectif. A mon goût, la déco est un peu trop discrète. J'aurais bien vu le style de la déco du poignet, que je trouve réussit, continuer sur une partie du dessus de la main.

Cela dit, discret ne veut pas dire moche. Je peux d'ailleurs souligner que la protection des phalanges et métacarpes sont bien intégrées, ce qui évitent l'effet gantelet d'armure.


CONFORT

Par rapport à ce que j'ai déjà essayé, on est plus sur un gant "large" que sur un gant ajusté qui colle à la peau. Pour autant, il tient bien à la main et ne donne pas de sensation de flottement ou glissement sur les grip.

C'est donc un bon point pour le confort sans sacrifier les performances.

Les protections des phalanges ne se font pas plus sentir que ça. Celle des métacarpe se fait un peu plus présente. Je sent bien une plaque sur le dessus de la main, qui n'épouse pas parfaitement sa forme. La souplesse du D3O permet cependant de bouger sans problème. Il faut simplement s'habituer à cette sensation.

Quand la température monte en été, le gants s'avère être un peu chaud. Notamment car le tissu du dessus laisse moins passer l'air que ceux des autres gants que j'ai testé. Un tissu "grillagé" à l'intérieur des doigts permet néanmoins de laisser passer de l'air pour compenser un peu cette effet. Mais c'est plus au repos que cela se ressent. Car en roulant, j'ai plutôt les doigts serré.

Je sent aussi ma main transpirer au niveau de la plaque de D3O des métacarpes. C'est la seul zone ou je pourrais dire que c'est au point d'en devenir désagréable. Quelques petites ouverture au niveau des métacarpes, qui se prolongeraient via des trou dans le D3O, permettrait de rafraîchir la main sans trop sacrifier de protection. Pour préciser ma pensée : quelque chose dans l'idée des gants RockRider FT500, mais plus localisé pour conserver la solidité.

Si il n'y avait qu'un seul gros point noir pour moi, ce serait celui-là : l'aération du dessus de la main.

Bien entendu, cette remarque n'est valable que dans mon contexte : je roule beaucoup dans le sud. Je suppose que dans des coins plus tempéré ou froid, cela serait moins gênant, voir un atout.


Sur la paume, il y a quelques insert de gels. Je ne saurais dire si ils sont vraiment efficace. J'ai eu des gants où il y en avait d'avantages et où le gain en confort était plus notable. De plus sur les racer, j'ai l'impression qu'ils se sont plutôt tassé avec le temps. je roule avec des grip plutôt épais, donc cela ne me gène pas. A voir pour ceux qui roule avec des grip fin à gomme dur.

La face interne de l'indexe et du majeur disposent d'un décoration antidérapante. Pas de soucis de ce côté là, elles font le job. Mais il faut dire que je roule rarement sous la pluie et dans la boue.

Le tissu de la paume remonte un peu sur les doigts d'une phalange. Ça à l'air de rien, mais ça évite la grosse couture qui gène au bout du doigts, ou pire, qui rentre sous l'ongle. Un bon point pour le confort !


PROTECTION

Sur ce point, je suis content. Le tissus du dessus résiste assez bien aux épines. Il m'arrive souvent d'en retrouver planté dedans, mais elles ne sont pas nombreuse à atteindre ma peau comme avec d'autres gants.

Attention, il ne s'agit pas ici de tailler un rosier avec hein. Plutôt des fois où je frôle délicatement des épineux.

Un petit défaut néanmoins. J'ai expliqué précédemment que le gant dispose d'un tissu plus fin et maillé entre les doigts pour laissé passer de l'air. Ce tissu est aussi présent sur la face externe du petit doigt, qui reste une zone plutôt exposé aux frottement. Garder le même tissu que sur le dessus de la main à cet endroit aurait été plus judicieux. C'est la seul zone où les épines viennent encore me chatouiller...


Les inserts sur les phalanges et métacarpes jouent très bien leur rôle lorsqu'on passe la main à toute vitesse dans de petites branches on qu'on vient taper le point dans un tronc lors d'une faute de placement de la roue avant.

Lors des chutes je ne sais pas si ils servent vraiment, c'est compliqué d'analyser ce qui a taper précisément sur le dessus de la main après une roulade... Par contre, le tissu de la paume est encore en bon état et semble pouvoir continuer d'encaisser. 


DURABILITÉ

Comme je le disais, après quelques chutes, le tissu de la paume est toujours en un seul morceau.

Le scratch du poignée n'a pas perdu en adhérence. La seul zone fragile du gant, c'est ce tissu aéré entre les doigt.

Il n'est pas trop exposé, hormis face externe côté petit doigt. Mais si il est accroché par quelques chose, ça en est finit de lui.

Cf photo où j'expose (avec un geste qui ne doit pas être considéré comme déplacé car c'est l'annulaire) un trou réalisé après une toute petite chute.


BIEN VU

Le bout de l'index qui est compatible avec les écrans tactiles. Pratique pour lé GPS, la montre et évidemment le téléphone.


CONCLUSION

Le niveau de protection global est vraiment appréciable et c'est ce que je cherchais.

La durabilité est aussi remarquable puisque je pense pouvoir les utiliser encore longtemps si ils conservent ce rythme d'usure. Jusqu'à présent, je changeais de paire chaque été.

Mais c'est légèrement au détriment du confort, notamment au niveau de la gestion de l'aération du dessus de la main. Je vois bien que RACER y a réfléchit avec ce tissu entre les doigts. Dans mon cas, cela n'est pas suffisant et rajoute en plus une faiblesse aux gants.

Pour le look j'aurais aimé plus de décoration. Mais peut-être que trop de fantaisie, c'était le risque de plaire à moins de monde.

Malgré ces quelques défauts, je suis satisfait et convaincu par ces gants. J'espère une version 3 avec une gestion de l'aération repensée.





Pour qui ?

Celui qui souhaite une protection accrue de ses mains.
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection paume
Protection dessus de la main
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Respirabilité
Apport de chaleur
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire