Test Royal quantum 2016

5 tests Royal quantum.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 6,8/10
toulousain
Ce lecteur est affilié à une ou plusieurs marques par un partenariat ou contrat : Vibram.

Minimalistes, précis et confortables

Avis sélectionné
Profil du testeur : 34 ans | 1,77m | 74kg | Chambéry
Conditions du test : En raison de conditions climatiques jugées « anormales » par le skieur que je suis, j’ai roulé essentiellement par temps sec. En Mars, en Savoie, c’est plutôt rare… Côté température, j’ai pu tester les gants avec un thermomètre affichant des valeurs proches de zéro mais également avec des températures quasi estivales, notamment en Ardèche, Pyrénées Catalanes et Italie (>25°C à l’ombre). | Durée : Le test s’est déroulé durant quasi 2 mois avec une moyenne de 2 sorties par semaine (durée comprise entre 1 à 5h), soit environ 400 km et 16.000 m de D+ / D- J’avoue ne pas les avoir utilisé sur la Shimano Epic Enduro en raison de la taille vraiment trop

Points forts

- La paume de la main est constitué d’une pièce unique de « cuir » ultra fine, strech et généreusement perforée (matériaux nommé AX O,75. Il n’y a aucune couture, ni renfort.
- Dessus de la main en mesh très souple et aéré également.
- Velcro de serrage au poignet.
- Sur le dessus des pouce, petit tissu qui va bien pour s’essuyer le front ou la morve du nez (au choix selon la température d’utilisation)
- Nombreux coloris au catalogue.

Points faibles

- Aucune protection des articulations inter-phalangiennes
- Trop aéré ?
Les amateurs de gants style « Robocop » avec une carapace sur le dessus et des grosses mousses sous la main, passez votre chemin !

Ces gants minimalistes vont en revanche ravir un large panel de rider. Ils s’adressent aussi bien aux pratiquants du XC/All mountain qui aiment les gants longs, qu'aux enduristes/descendeurs qui veulent des gants précis et aérés ainsi qu’aux adaptes du ride sans gants forcés d’enfiler une paire lors des compétitions.Personnellement, je me situe dans la deuxième catégorie.

Ces gants offrent un confort et un grip exceptionnel. L’utilisation de matériaux extrêmement élastiques et d’une pièce sans couture au niveau de la paume m’a vraiment convaincu. Ils se font facilement oubliés malgré un problème de taille.
Avec des mains d’une taille généralement comprise entre 9 et 10 selon les marques, le M des gants Royal est clairement petit.
Enfin, ils sont magiques par temps chaud. Aucune surchauffe à signaler.

Revers de la médaille : La protection du dessus de la main est très limite.
J’ai rarement autant senti la végétation me fouetter les articulations. C’est devenu l’horreur par temps froid.
En hiver ou sur des sentiers encombrés par la végétation, je recommande d’avoir une autre paire voire l’utilisation de protèges mains (test à suivre sur 26in !).

Côté solidité, aucune couture HS à signaler malgré quelques glissades et l’étirement maximal des tissus en raison du problème de taille.
En revanche, j'ai déchiré le dessus du gant droit au bout d’1 heure d’utilisation. Mais vu que je me suis un peu trop frotté à un barbelé, on lui pardonnera !
On notera également un agrandissement significatif des perforations au contact du guidon mais aucun déchirement.
7/10

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire