Test ekoi Premium 80

5 tests ekoi Premium 80.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
DDN
Par DDN

A essayer avant d'acheter !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 51 ans | 1,80m | 77kg | Avancé | Rochefort
Acheté : en ligne
Conditions du test : Environ 4 mois de confiné / déconfiné en automne puis hiver pluvieux et boueux de par chez nous
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Ekoï - Premium 80

Points forts

Personnalisation aux petits oignons
Qualité du verre en toutes conditions de luminosité
Très protectrices
Parfaites sur route

Points faibles

Font le yoyo sur le nez surtout si vous l'avez fin
Les branches glissent
= adaptation moyenne à l'offroad et très moyenne au gravel vibratoire

D'abord un grand merci à 26in et Ekoi pour leur confiance, écrire ce test ne va pas être chose facile tant j'ai des impressions mélangées concernant ces lunettes.

D'abord je sais que la mode de le tourd'oeuf elle est à la GRAOSSE LOUNETT' et j'ai pu voir les avantages de ces engins en conditions réelles mais ma fille qui me dit "t'as piqué les lunettes de Daft Punk" la première fois que je les mets, c'est un brin étrange. Mais bon, je préfère les imaginer sur la frimousse d'une cyclo-crosseuse avec une écorchure au genou et de la bouillasse partout que sur la frimousse à Nicky Minaj (que j'ai découverte en googlant "daft punk sunglasses" et instantanément oubliée) ou habillant la figure de muge d'un gazzouz lissguibolles en lycra dans un wind tunnel. Au fait, au lieu de meubler avec des conteries, j'étais pas supposé faire un test, là ?

Le contact avec la marque pour la personnalisation des lunettes est impeccable : poli, sérieux, professionnel, le top de la classe, merci m'sieu. La personnalisation se passe sur le site d'Ekoi, via une interface intuitive et réussie où on peut tout choisir, depuis la couleur des verres jusqu'à celle des inserts d'oreille (et séparément la droite et la gauche sikkon veut, la grande classe) en passant par la texture de ses crottes de nez et le volume des mouches qui vont s'écraser dessus. Le color code doré façon bling vs. gangsta rap sur le retour, c'est pas moi c'est mon épouse qu'à choisi "quitte à faire voyant autant aller jusqu'au bout" (sic transit gloria mundi, merci très chère). Ah, oui, pour compléter le tableau culte de la personnalité façon Snowgoons vs. Onyx, je peux mettre mes initiales sur le verre. Enfin un bout, parce qu'on ne peut mettre que deux lettres et oui j'ai une particule à mon nom de famille donc des initiales à trois lettres. On peut mettre un texte de 8 lettres sur les branches, aussi, c'est une option intéressante pour les bavards comme moi mais mais je n'ai pas souvenir que cette option était disponible quand je les ai personnalisées.

Le colis arrive rapidement, les lunettes sont emballées dans une magnifique boite rigide, doublée d'un étui souple qui sert aussi d'essuie, en Belge dans le texte - normal pour du matos de vélo.

Trial in the kitchen, mon ami l'essai dans la cuisine qui inaugure quasiment tous mes tests de matos, est euh... Bizarre. Outre la susdite remarque un brin déstabilisante de ma fille, je me sens comme avec un masque de plongée en les essayant. Légères elles sont à 35g sur ma balance de cuisine. Mais couvrantes elles sont aussi, enveloppant mon haut de visage néandertalien d'une aura de hi-tech inédite. Avec le casque ça passe bien, rien ne gêne. Les branches sont droites, esthétiquement ça rajoute à l'aspect scifi du produit, avec une impression immédiate : elles semblent étonnamment glissantes.

Va rouler, comme ils disent chez Sunn. Ça tombe bien y'a un soleil d'hiver voilé par moment tout désagréable. J'ai pas roulé vingt minutes qu'il faut que je m'arrête pour remonter les lunettes que j'ai sur le boudel'nez. Les fillezégars qui faites du vétète, vous roulez avec des fourches suspendues, alors ça secoue parfois fort mais ça vibre pas beaucoup, alors que nouzôtres qui faisons du gravel ça vibre plus que ça ne secoue si vous suivez mon regard ou mes lunettes qui tombent. Une fois la section pavée puis le défoncé passé et que je suis sur du chemin blanc plus hospitalier, je peux apprécier la qualité du verre et des lunettes : protège bien des rayons rasants et quand ça se couvre préserve les contrastes sans oblitérer la vision. Vraiment bien. Je transpire un peu, on dirait que ça colle approximativement les lunettes et je n'ai plus besoin de les remonter que deux fois pendant la balade. Le verre très couvrant en tiers de cercle protège fort bien des diverses gouttelettes de caca boudin qui jalonnent la vie du gravel et sans doute aussi des insectes qui étaient partis en vacances cet hiver, très appréciable.

Je les porte ensuite un peu par tous les temps, sauf celui pour lequel elles sont probablement conçues AKA le plein soleil d'été et ma première impression se confirme à chaque fois : le verre atténue bien les fortes luminosités et préserve les contrastes quand ça se couvre. Je les ai essayées la nuit avec mon éclairage habituel, j'ai failli me casser la gueule, t'es con aussi. Au cours de ces différentes sorties, ma première impression sur le port se confirme aussi, elles me glissent du nez quand ça vibre ou tabasse d'un coup sans que j'aie le temps d'amortir avec les haricots qui me servent de bras.

Okay, that's gravel man. A gravel bike is just a 90s MTB with drop bars, so what about actual MTB? En grovélo, je n'ai pas cette impression de ballottement / glissement, probablement parce que le rapport transpiration / vibrations est en faveur du premier élément. Quand j'ai le soleil dans le biniou pleine face, j'ai un peu du mal à distinguer où je mets la roue avant mais vu que d'une c'est infiniment pire sans les lunettes et que deux j'ai des freins pour ralentir quand je vois rien, ça reste fluide. 

Tu fais de la route ? Oui, mais je me rase pas les guibolles. Oui, mais tu mets du lycra. Oui, mais pas du rose. Arrête, t'as des godasses Fizik. Ta gueule. Juste : ta gueule. Bon, sur route je m'y attendais, elles sont parfaites. Elles bloquent le vent, sont super confortables, légères, et tellement aéro que je gagne au moins 0.32 watts, soit 25 centièmes de secondes au 200, ça compense presque ma pause déca / pain viking. L'impression de porter un masque disparait complètement, de même que le besoin de remonter les lunettes fréquemment.

Au cours du deuxième mois de test, je découvre qu'on peut rapprocher les éléments du pont de nez, ce qui diminue le basculement vers le bas mais diminue aussi le confort en augmentant l'appui. Je découvre aussi que les branches glissent moins, probablement qu'elles ont été rendues poreuses par ma sueur d'animal sauvage. Lors de mes dernières sorties, elles glissaient encore un peu mais quelques remontages sur une sortie de 3-4h suffisent.

Au passage, jamais eu de problème de buée, mais je n'en ai jamais avec mes lunettes habituelles.

Mon épouse les a testées aussi, pour elle c'est une catastrophe, elle a un visage et un nez fins (et joli, et délicat, et de beaux yeux bleus, bref non je vous file pas son 06) et pour elle impossible de trouver une position où les lunettes ne bougent pas, elles finissent immanquablement sur son menton au bout de 50 bornes. Elle a un Genesis Croix de Fer, aussi, un vélo raide comme la justice, et elle a fréquemment des soucis avec les lunettes dont le pont de nez est trop large, ça la fait assez râler quand elle change ses lunettes de vue.

Un petit mot sur la qualité de fabrication : exemplaire. Plusieurs mois de port régulier, on les croirait neuves à part un peu de porosité finalement bienvenu sur la face interne des branches. Le tarif me semble justifié.

Si je suis honnête, je ne sais pas quoi vous conseiller, sinon de les essayer avant de les acheter et de réfléchir à ce que vous allez en faire. Si vous êtes un routiste forcené et que la morphologie de votre visage convient à ce modèle, vous allez frôler l'orgasme en les portant (OSEF, les taches sur le lycra partent très bien au lavage). Si vous préférez l'offroad qui tabasse et surtout qui vibre et que vous avez un visage d'ange comme ma femme ça risque de vous décevoir et de vous faire esquiver l'extase ce qui serait dommage.


Pour qui ?

Pour les routistes auxquels elles vont
5/10
Look
Confort
Maintien
Qualité des verres
Champ de vision
Résistance à la buée

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire