Test Xiaomi Mi Portable Electric Air Compressor

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
SBS
Par SBS

Compresseur portable pour prendre la place de votre petite pompe de secours

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,87m | Avancé
Acheté : 64€ en magasin

Points forts

Petit, pas trop lourd, pratique et plutôt efficace

Points faibles

Changement de la pression par défaut des modes non mémorisé, pas de sortie USB pour charger qqc

Qui n'a pas eu l'occasion de devoir regonfler un pneu avec les petites pompes portables ne peut pas comprendre à quel point cela peut être une corvée... J'ai eu le tour avec un pneu sur le vélo de ma fille, qui a crevé sur le chemin aller de l'école, crevaison qui, bien évidemment sans quoi Murphy serait un inconnu, s'est faite juste avant l'arrivée et s'est trouvée sur le haut du pneu quand le vélo fut fixé pour la journée, laissant celui ci se vider sans que le préventif ne le bouche. Par 35 à l'ombre, et quand bien même je n'ai gonflé que le strict minimum pour pouvoir rejoindre la station service à qq centaines de mètres de l'école, ...

Hier, en faisant des courses dans une boutique d'informatique, je croise ce petit compresseur portable, mignon tout plein, qui me fait de l'oeil : craquage !


Présentation

Petite brique de 124x71x45.3mm sans le tuyau, avec un look d'enfant illégitime d'un cadenas et d'un Ipod, pesant 438g.

Le revêtement est en plastique noir mat, le genre ni dur ni mou, limite caoutchouteux qui tient bien en mains.

Vendu avec 2 adaptateurs (Presta et ballon) en plus de celui d'office au bout du tuyau (Schrader), un cable de recharge (et bien sur pas de chargeur......) et un sac de bonne taille, ayant à l'intérieur une petite proche scratchée pour ranger les embouts / le cable.

Le bouton type Ipad a 4 fonctions : +/-/changer de mode/loupiotte, plus un gros bouton central lançant le gonflage.

L'engin s'allume dès que l'on tire le coté marqué en rouge du tuyau, se mettant dans son mode de base "appuie sur le bouton pour gonfler comme bon te semble". Dans ce mode, vous pouvez soit lancer le gonflement sans réglage, et le stopper quand vous voulez (la pression est affichée en temps réel sur l'écran), les 2 actions se faisant en appuyant sur le gros bouton central, soit prérégler avec les touches + et - une pression à atteindre, et là le compresseur s'arrêtera seul.

Note en passant : l'affichage donne la pression pendant le gonflage, mais aussi dés qu'il en détecte une => vous pouvez utiliser l'engin comme manomètre, 2ème effet kiss cool bien pratique.

Les modes, appelés "vélo", "moto", "voiture" et "ballon" et accessibles par une série de pression sur le bouton... mode (non !?!) : ils proposent des pré-réglages de pression que vous voyez sur les photos, à savoir, respectivement, 45 PSI, 2.4 bars, 2.5 bars et 8 PSI, pressions auxquelles le compresseur arrêtera automatiquement de gonfler. Amusant d'alterner entre PSI et bars, mais bon. Un gros regret, qui gâche cette bonne idée de mode : si vous changez la pression pré-réglée, elle ne sera pas mémorisée. C'est franchement dommage, surtout que les modes moto et voiture sont tellement proches en pression que leur intérêt devient relatif *, et surtout parce que cela aurait été bien pratique de pouvoir choisir plusieurs pré-réglages genre "pression de route/piste roulante" / "pression de track tout en caillasse" / "pression des pneus des gamines". Mais bon, cela a au moins l'avantage de vous approcher d'une pression normale, que vous affinez avec les +/-, au lieu de cliquer comme un dingue depuis 0.

* Une restriction à ce que je disais : les pressions max réglages ne sont pas les mêmes selon les modes, à savoir : 

  • Vélo : 30 à 65 PSI
  • Moto : 1.8 à 3 bars
  • Voiture : 1.8 à 3.5 bars
  • Ballon : 4 à 16 PSI

alors qu'en mode "manuel", l'amplitude va de 3 à 150 PSI. Je pense donc que les modes sont destinés à éviter que les bras cassés ne fassent exploser leurs pneus.

Les embouts : par contre, là, un gros point positif, plusieurs même : 

  • l'embout de base, Schrader, tourne librement par rapport au tuyau, pratique pour viser sur votre valve
  • si vous ajoutez l'embout Presta, qui se vise sur le Schrader (avec un petit joint entre les 2), vous pouvez toujours ranger le tuyau dans son emplacement, ils ont prévu que le "trou" soit assez profond pour pouvoir ranger le tout
  • l'embout aiguille lui par contre ne pourra pas se ranger dans l'appareil, mais en même temps, et surtout vu que la pochette a un emplacement pour le ranger si vraiment vous partez en trip "regonfler tous les ballons du club de hand", ce n'est pas bien grave. Point positif, il est en acier et pas en plastique, cool pour sa durée de vie.

La loupiotte : franchement pas énorme, elle dépannera au besoin mais pas beaucoup plus.

La batterie : 2000 mAh, ça semble pas énorme, mais selon le descriptif, cela est censé pouvoir gonfler, depuis la pleine charge : 

  • 41 ballons de foot
  • 8 pneus de vélo
  • 6 pneus moto
  • 5 pneus voiture

Difficile de tester, surtout qu'en toute logique, l'appareil chauffe un peu en gonflant (pas tant que ça sincèrement, j'en parle plus bas) et donc que je vais pas chaîner x gonflages avec x pauses pour tester, faut pas pousser ^^ Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai enchaîné 2 pneus 26 pouces, un Agressor et un DHF WT et que j'étais toujours au dessus des 50% de charge.

Elle se charge en une demi heure sur un chargeur USB quelconque, comme nous en avons tous une blinde à la maison.

Le voyant de charge, tant qu'on en parle : une led à 3 couleurs, blanc / orange / rouge, pour respectivement "entre 50 et 100%", "entre 20 et 50%" et "moins de 20%". Par super précis mais suffisant pour l'utilisation. Il sert aussi de voyant de charge, clignotant pendant la charge, fixe une fois chargé.


Et maintenant, la vraie question : l'utilisation

Comme dit plus haut, j'ai pour vos beaux yeux mis mes 2 pneus à plat pour voir ce que cela donne. Le descriptif annonçait 3 minutes pour un pneu de vélo, en réalité, c'est plus une minute à une minute 30 pour amener chaque pneu à 3 bars => pas super rapide, mais pas infernal non plus, en tout cas plus rapide que si je dois pomper comme un shadok avec ma pompe à main de secours.

L'engin est un peu bruyant, mais sans excès (80 décibels annoncées). Il chauffe, bien évidemment, mais là aussi sans excès, le boitier est à peine tiède, le tuyau lui même tiède. La notice qui vous dit de taper la méf pour ne pas vous brûler exagère, tout du moins pour des pneus de vélo. Ayant pu tester un modèle vendu sur Amazon, acheté par un ami pour sa voiture, je suspecte qu'avec un pneu de voiture cela chauffera nettement plus, mais à la différence du modèle de l'ami, le Xiaomi n'a pas de bague en métal sur le tuyau => aura moins tendance à vous cuire un doigt.

Le tuyau n'est pas super long, mais suffisant pour poser le compresseur à coté du pneu le temps qu'il fasse son taf : de toutes façons, si on ne veut pas que le préventif pisse par la valve, on met celle ci en bas du pneu, donc...

Je ne saurai pas dire exactement combien de pourcents de la batterie j'ai utilisé, vu que les niveaux sont assez flous, mais j'étais toujours au delà des 50% et je l'ai rechargé en moins de 10 minutes sur une sortie USB d'écran PC (donc pas du Fast Charge à tout plein d'ampères)


Bilan

Ce compresseur ne remplacera certes pas ma pompe à pied (pas assez de débit pour faire claquer un pneu), ni ne me fera retirer ma pompe à main de mon cadre (ceinture bretelles !) mais est parti direct dans mon sac à dos de vélo : il remplit parfaitement son rôle, peut me servir à passer de ma pression "track" à mes 3 bars "macadam" en 30 secondes sans me coller une suée sur la pompe à main tout comme à regonfler de 0 un pneu sur le vélo des filles si par malheur il était tombé à plat pendant la journée scolaire. Il pourra aussi éventuellement me permettre de regonfler un pneu bagnole, au cas où.

Je n'ai que 2 regrets à son sujet, d'autant que je comprends assez mal pourquoi des mecs qui ont assez bien conçus leur produit pour y coller les points positifs que je relève aient pu faire l'impasse dessus : la non mémorisation dans les modes, et l'absence d'une sortie USB pour recharger un téléphone / casque audio / ... : certes, 2000mAh, c'est pas énorme, mais ça aurait toujours pu dépanner. En tous les cas, ces défauts ne me font pas regretter l'achat de ce petit compresseur que je recommande.

Pour qui ?

Tous ceux qui peuvent se retrouver à devoir regonfler une roue dans la pampa / les feignants qui aiment changer régulièrement leurs pressions mais ont la flemme de pomper comme des shadoks
8/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire