Test SCHWALBE Magic Mary et Big Betty 2020

2 tests SCHWALBE Magic Mary et Big Betty.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
Lucas Lacroix

Magique la grosse Betty !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,80m | 63kg | Avancé | Chatte
Acheté : en ligne
Conditions du test : Beau temps (sec) beaucoup de pluie et donc de boue. Test pendant 1 mois et demi environ (un peu plus de 600km) Du cassant au roulant.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
SCHWALBE - Magic Mary

Points forts

Accccccrroooooooche du futur !
Plutôt bonne durée de vie
Rendement dans la boue !

Points faibles

Difficulté de montage
Poids (on peut pas tout avoir :)

Pour commencer merci à 26in de m'avoir fait confiance et de me permettre de tester la meilleure paire de pneus de tous les temps ?!


Après quelques temps j'ai reçu un beau matin un joli carton de Schwalbe. Après débalage le train de pneus, le liquide tubeless et la magnifique casquette me nargue. Je prends donc mes démontes pneus et j'attaque !

Alors j'attaque mais au bout de 25 minutes à essayer de monter le pneu avant je commence à douter. Je vais donc voir un ami. On sort les serres joints et après 20 minutes de combat (intense) les deux pneus sont mis !! Ouf :)

A savoir :

-Magic Mary en 2,4 evo super gravity Addix soft à l'avant

-Big Betty en 2,4 evo super gravity Addix soft à l'arrière.

Ces deux monstres montés sur mes jantes en 23mm :) (Logique que je galère:) mais vous verrez le combat en valait la peine).

Désolé j'ai pas fait de photos du montage...


  • Passons au choses sérieuses. Une fois ce montage terminé, je pars immédiatement rouler. J'habite dans des coteaux autant vous dire que c'est pas le meilleur terrain pour ces guerriers. J'ai roulé environ 1H30 (sortie classique) sur un terrain peut cassant (quelques passages un peu pentu). Conclusion : une super accroche à haute vitesse (et ouais je suis un rapide;). Prendre de l'angle et attaquer les virages plat devient un jeu d'enfant. En temps normal je ne suis pas le meilleur pilote dans les virages plat. Les cailloux  fuient les pneus ils ont peur ! Plus sérieusement, le train (celui recommandé par Schwalbe) fonctionne vraiment bien. Les crampons sur les flancs du Magic Mary sont vraiment impressionnants et redoutables d’efficacités ! La gomme (plutôt tendre comparé à mes Maxxis) se module vraiment et s'adapte parfaitement au terrain. Je me suis lancé un défi : perdre l'arrière et l'avant ! Défi qui s'est avéré plus compliqué que prévu. J'ai finalement réussi... à l'arrêt :).

Quelques jours après il y avait une rando organisée autour de chez moi (un petit 45km 1300D+). J'ai fait cette rando car elle était annoncé dans le Vercors (terrain cassant et bien caillouteux). A la montée, le temps était humide le sol aussi, les pneus se révèlent efficace au possible malgré ce petit surplus de poids (environ 2,5kg). La montée faisait 900 de D+ et franchement avalée sans difficulté (pourtant pas en grande forme). Tout est dans le matos !! ;) Sur dalles humides/glissantes les pneus gonflés à 1,9 (à l'arrière) et 1,8 (à l'avant) et une technique légendaire ;) me font oublier leurs présence. Pour tout vous dire j'ai cru être Kilian Bron à la descente juste avant que je prenne un arbre... ;)

J'ai ensuite roulé assez souvent pendant le mois et demi qui a suivi sur différents type de chemins : roulant, cassant, récup dans les sous bois (racines)en montagne et en plaine (pas de sommets la météo ne le permettais pas). J'ai quand même pas mal roulé sous la pluie ! En conclusion : une usure présente (600kms) mais qui n'affecte en rien les capacités des pneus. C'est donc un sans faute pour Schwalbe sur l'aspect uniquement pratique (rouler). Je n'ai pas pu beaucoup les tester sur du sec (2 sorties) la météo ne voulait pas :( Je n'ai jamais crevé en même temps c'est les aiguilles qui se cassent pas les pneus qui se trouent.


  • Du positif oui mais quelques aspects négatifs. Le premier point c'est le montage. Comme je l'ai dit plus haut c'est une vraie galère surtout pour des jantes un peu petite (jantes d'enduro de 2016). Ce sont des pneus tubeless donc forcément un peu plus dur à monter mais la on est sur un extrême j'ai cru ne pas pouvoir les mettre. Bon du coup un point positif c'est que j'ai même pas du les faire claquer :). Une sacrée carcasse qui pour un 2,4 peut être un peu grosse selon la taille de votre jante (donc très dur potentiellement à monter).

Deuxième point négatif c'est le poids. En effet, je fais beaucoup de montagne et donc de portage. Ce genre de pneus c'est le rêve à la descente (surtout en freeride ou enduro bien engagé). Le soucis c'est que mon bike est passé de 12,8kg (avec Michelin Enduro Wild en 2,4 et Maxxis High Roller II en 2,35) à plus de 13,3kg. Y en a qui vont dire que c'est rien de 500 grammes sauf que sur 1500 de D+ avec le vélo sur le cou ça tire un poile plus. Il faut donc savoir faire un choix : soit une descente de folie mais une montée plus dure ou alors une montée plus cool mais moins de fun à la descente.


  • Il est temps de conclure j'ai cours moi ! :). On fait ça bref : génial lorsque qu'il s'agit de descendre dans les cailloux ou dans les racines, sympa à la montée quand c'est bien mouillé mais quelques fausses notes lorsqu'il s'agit de vouloir prendre des KOM à la montée :) (après ils sont pas fait pour ça).


Je reviendrais peut-être sur mon test d'ici quelques semaines si mon avis change légèrement (j'ai du mal à y croire :).



Pour qui ?

Enduriste ou amateur de montagne engagée !
8/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire