Test SCHWALBE racing ralph et racing ray 2020

2 tests SCHWALBE racing ralph et racing ray.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
Grabru

ça accroche bien derrière

Avis sélectionné
Profil du testeur : 43 ans | 1,71m | 78kg | Avancé
Conditions du test : De jour et de nuit, gel, pluie, temps sec ... terrain généralement gras à très boueux

Points forts

l'accroche du train arrière
le caractère roulant du train avant

Points faibles

par encore détecté

Pneus Schwable Racing Ralph et Racing Ray (merci à l'équipe de m'avoir sélectionné)

De nombreux articles détaillés ont été écrit sur cette paire de pneu arrivée sur le marché début 2019 et je vous invite à vous rendre sur les sites internet tel que vojomag pour une analyse technique détaillée : https://www.vojomag.com/news/schwalbe-racing-ray-racing-ralph-deux-nouveaux-freres-xc/.

Ce que je vous propose ici, est une analyse du comportement de ces pneus pour une utilisation amateur confirmé (soit 3 sorties par semaine en moyenne). Par ailleurs, la livraison des pneus, en plein mois de novembre offre la possibilité de les tester dans un terrain gras et collant. La zone de test se situe aux alentours de la ville de Namur en Belgique. Sans concurrencer l’Ardenne et encore moins les Vosges ou les Alpes, la région présente une diversité de paysage, de terrain et de relief offrant de jolies côtes abruptes et de nombreux single techniques. En tant normal, l’agenda des évènements est chargé avec quelques hotspot comme l’utra raid des trois vallée (https://www.ultra-raid-des-3-vallees.com/accueil) ou l’Andurocx d’Andenne (http://www.anduroxc.com/). Dans le pays du vélo qu’est la Belgique, la densité de population, la diversité des zones agro-géographique et le dynamisme du secteur associatif offrent de quoi s’éclater (hors COVID) toute l’année.

Cet essai doit se lire en mettant en parallèle les pneus qui étaient montés de série sur mon VTT à savoir des Continental CrossKing (2.25  j’ai choisi la même section de pneus pour les Schwalbe afin d’établir une comparaison sur des bases semblables). Il s’agit d’un pneu polyvalent, très roulant et particulièrement adapté pour cross country. On constate d’ailleurs, en regardant la composition des crampons qu’il partage avec le Racing ray (pneu avant) la même logique structurelle : une bande roulante centrale avec, de part et d’autre, une paire de crampon ayant pour but d’améliorer l’accroche dans les virages. L’orientation des crampons latéraux du Schwable est différente et nous verrons lors du test les effets de ce choix structurel. Quant à la nature des gommes, je vous renvoie vers le site https://www.schwalbe.com/addix-compound/ de Schwable qui permet de comprendre en détail les différents composants et usages proposés.

La bonne surprise de ce test débute dès l’ouverture du colis. Schwable donne le ton d’emblée en offrant en plus des pneus, de quoi les monter directement en tubeless.

La particularité de cette paire de pneu est d’offrir un profil différent à l’avant (Ray) et à l’arrière (Ralph). Si l’avant présente un profil relativement évident (voir ci-dessus) pour un pneu roulant, l’arrière démontre la volonté du constructeur d’augmenter très significativement l’accroche. Cette spécificité n’est pas neuve et participe à mon sens à la spécialisation de plus en plus poussée que l’on constate dans le monde en général et dans celui du VTT en particulier.

Trèves de commentaires, passons au test réalisé sur la base d’une douzaine de sortie (soit 400km de trajet) réalisée de jour, de nuit, par temps sec et sous la pluie. J’ai monté les pneus directement en tubeless histoire de profiter d’emblée des « cadeaux » de Schwalbe. Le temps particulièrement pluvieux de ces mois d’octobre et novembre a transformé les environs en vaste zone humide. Je tâcherai donc de compléter cet essai plus tard en y ajoutant l’expérience sur terrain sec.

Je vais être franc d’emblée, je n’ai pas identifié de différence au niveau du pneu avant. La similitude des reliefs avec mes pneus précédent y est sans doute pour quelque chose. Certes le passage en tubeless m’a incité à diminuer la pression (de 1.8 à 1.6) et donc augmenter le confort de conduite, mais en ce qui concerne la précision ou l’accroche de roulage, je n’ai pas senti de différence.

Par contre, le pneu arrière apporte une réelle plus-value. Je les ai testés sur des chemins/sentiers/route que je connais par cœur afin d ‘avoir un véritable point de comparaison (temps de trajet global, segments strava ou garmin, sensation à l’issue des portions considérées). Il n’y a pas photo, l’accroche est nettement meilleure. Certes ça glisse encore sur les grosses pierres plates et mouillées mais le vélo se stabilise plus rapidement et le grip prend le dessus y compris dans les passages boueux. La diminution de pression due au passage en tubeless apporte également une plus-value en termes de confort sans nécessairement ressentir de ralentissement sur les routes de jonctions des différents parcours que j’ai pu effectuer.  J'ai également pu constater l'impact de ce pneu au niveau de la stabilité du vélo qui considérablement augmenté principalement dans les descentes (voir mon avis sur le Ghost lector).  

Au niveau de l’usure de la gomme, je n’ai rien remarqué de significatif, or je n’ai pas ménagé les pneumatiques : pas d’arrachage de gomme ni de marque d’usure comme on peut en voir sur la photo de comparaison avec le continental qui m’a servi de référence.

Conclusion : je ne ferai pas de retour en arrière sur la question de la différenciation des profils des pneus avant et arrière, j’ai été vraiment convaincu par les améliorations apportées par le profil du Ralph. Il ne me reste plus qu’à tester le tout par temps et terrain sec.

Pour qui ?

pratique XC et rando
9/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire