Test SCHWALBE magic mary 2021

14 tests SCHWALBE magic mary.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,9/10

Grip Démentiel !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,76m | 71kg | Avancé | Venelles
Acheté : 40€ en ligne
Conditions du test : 2ans, toutes conditions ! (sec, humide, boue, neige, rocaille, bikepark)

Points forts

-grip !
-facilité d'installation
-robustesse
-longévité
-étanchéité

Points faibles

-rendement en monte arrière

Préambule


          Après le choix d’un vélo et de bonnes suspats, quoi de plus important et de plus complexe à choisir qu’une bonne paire de pneus ?

          Que ce soit au niveau du grip, du freinage, du ressenti mais également du comportement du vélo, les pneus agissent à toutes les échelles, et c’est pour cela que je vais vous donner mon avis sur le pneu Magic Mary de la célèbre marque Schwalbe !


Caractéristiques


          Ici en « classic skin » (flancs blancs), j’ai décidé de monter le même pneu à l’avant et à l’arrière.

          Leur gomme est la Addix Soft, deuxième gomme la plus tendre de la gamme (pour une question de longévité, je n’ai pas choisi l’ultra-soft), tandis que j’ai opté pour la carcasse Supergravity afin de limiter les crevaisons !

          Au niveau des dimensions, on se retrouve avec un pneu en 27.5’’x2.35, équivalent à du 2.5 de chez Maxxis, pour le poids très convenable de 1100g !


Comportement


          Je vais donc m’attarder sur mon ressenti, que ce soit en monte avant ou arrière !

  • Au niveau de l’accroche, RAS ! le grip est bluffant, que ce soit dans la terre meuble, la boue, ou dans la rocaille du Sud-Est ! gonflés pourtant relativement dur (1.6Bar av / 1.8Bar ar), les Magic Mary ne m’ont jamais trahi ! L’unique terrain sur lequel ces pneus s’avèrent légèrement moins bons, c’est la roche lisse mouillée. M’enfin, vous me direz, peu de pneus y sont efficaces !
  • Les pneus étant l’unique point de contact direct entre le vélo et le sol, il en va de soit qu’ils influent directement sur l’efficacité du freinage ! En ce qui concerne les MM, j’en suis totalement satisfait, tant sur des singles à haute vitesse que dré dans l’pentu !
  • Il faut dire que la souplesse des MM n’est pas leur point fort. Là où les Maxxis me procuraient une sensation de confort et de fluidité, les MM ont plus tendance à se faire entendre et ressentir. (Rien de dérangeant, seulement un constat !)
  • En ce qui concerne le rendement, il faut faire un choix. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière ! C’est pourquoi j’ai décidé de privilégier l’accroche, la résistance et le freinage au détriment du rendement. On ne peut pas dire que ce sont des pneus de XC, mais ils roulent très correctement, et leur accroche permet de limiter les dérapages en montée technique !


Montage


          Abordons maintenant l’étape que chaque rider qui se doit redoute, le montage !

          A l’avant sur une jante ZTR Flow S1, le pneu se monte réellement facilement, sans démonte-pneus ! Avec un peu de rigueur, en commençant à l’opposé de la valve, le montage se fait en 30s chrono.

          A l’arrière, mon vélo est équipé d’une mousse CushCore, et là, c’est une autre histoire. Il faut batailler une bonne demi-heure avec plusieurs sangles et démonte-pneus pour finalement réussir à passer la deuxième tringle (et se rendre compte qu’il est monté à l’envers, oups =D ).

          En ce qui concerne le gonflage, les MM sont sans-doute les pneus les moins capricieux auxquels j’ai eu affaires. Un minimum d’énergie et vous les claquez à la pompe de poche ! Le cas échéant, la pompe à pied fera très bien le taff.

          Je n’ai jamais eu de problème d’étanchéité avec mes jantes neuves, liquide préventif ou non. J’en mets bien sûr par prévention (bien vu l’aveugle), mais vous pourrez très bien rouler une journée sans !


Robustesse/longévité


          J’en finis avec le point négatif de beaucoup de pneus, la résistance.

          En 2 ans d’utilisation (enduro & bikepark), je n’ai JAMAIS crevé un MM en Supergravity. Je ne peux pas être plus objectif ! le Graal !

          Selon l’utilisation et les différents terrains roulés, je passe mon pneu avant à l’arrière au bout d’environ 500km pour un mettre un neuf. Malgré leur gomme tendre, ils s’usent bien plus lentement que les Maxxis de différentes gommes que j’ai pu rouler.


Conclusion


          En bref, rouler en double Magic Mary, c’est un choix. Certes, vous obtenez un combo moins roulant et légèrement plus lourd (200/300g de + par pneu) qu’un pneu d’enduro lambda, mais ceci au profit d’un grip démentiel et de l’oubli des crevaisons !

          Pour les personnes préférant un combo plus roulant, je conseillerais fortement de remplacer le pneu arrière par un Hans Dampf, en Supergravity également !

Pour qui ?

Tous les riders choisissant la performance au détriment d'un peu de poids et de rendement !
10/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

7 commentaires
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 14 avisMatos : 19 avis
Ces flancs... ! :)
1
mat24bc
Statut : Expert
inscrit le 31/10/07
Stations : 1 avisMatos : 26 avis
Salut, le crushcore avec des supergravity, ça fait pas un peu ceinture bretelle ? c'est pas un reproche hein juste une question, je trouve les SG tellement costaud ...
Sinon superbe vélo en passant ;)
1
Célian Clavel
Statut : Expert
inscrit le 18/07/19
Matos : 18 avis
@mat24bc je vois le SG comme un anti-crevaisons et le cushcore comme une protection de jante ;) les deux, ça fait lourd, mais c'est parfait pour faire des économies en cerclage haha !
0
Demmonx
Statut : Expert
inscrit le 30/05/17
Stations : 3 avisMatos : 4 avis
J'ai détruit déjà au moins 2 cercles avec un SG simple, sans crever. Le CC à l'arrière ça permet de rouler à plat si tu crèves / perce le fond de jante, ou de pas taper le cercle si tu fais un passage un peu dégueulasse dans les cailloux. C'est complémentaire
1
Raff83

inscrit le 13/06/20
Montée à l'avant en 29x2,35, quelques mois, environ 500 Km. Je ne connaissais pas et très déçu. Sur jante Ethirteen, pas étanche en tubeless, grosse dose de préventif. Gonflage 1,5, mauvaises sensations, manque d'adhérence sur la pierre du sud-est, glissade avec perte de contrôle, correctionnelle frôlé plusieurs fois. Adhérence (largement) inférieure à des Michelin ou Maxxis DHF ou mieux, sont remplaçant, l' Assegai qui est au top. L'Assegai a en plus un pouvoir directionnel incroyable.
1
Célian Clavel
Statut : Expert
inscrit le 18/07/19
Matos : 18 avis
@raff83 je suis vraiment étonné de ton retour ! Même sans préventif, ce pneu a toujours été étanche de mon côté... En ce qui concerne l'adhérence justement, du côté de Toulon ou d'Aix-en-Provence, je la trouve très semblable à celle procurée par un DHF, la solidité en + !

En revanche pour l'Assegai, j'ai beaucoup de retours décevants, dont des "voiles" de pneus neufs avant même le premier montage...
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire