Test IXS dagger

5 tests IXS dagger.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
konamatt

Une protection efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,83m | 75kg | Avancé | Bellaing
Acheté : en ligne
Conditions du test : Temps sec/humide/pluie, température entre 0°C et 30°C en enduro et bike park

Pourquoi les IXS Dagger ?

Essentiellement pour 2 raisons :

- J’avais de vieilles protections Fox genoux et tibia en plastique rigide qui sont maintenues par des scratchs que l’on fait passer derrière le genou et le mollet. Malheureusement le maintien n’était vraiment pas optimal. La protection gênait le pédalage et avait tendance à tourner lors d’une chute

- J’avais lu un test sur intéressant sur un site internet de référence ;)

http://www.26in.fr/news/26291-essai-ixs-dagger-iws-carve.html

Présentation :

La Dagger est une genouillère rigide de la gamme IXS qui propose pas moins de 6 références de protection genoux et/ou tibia. A voir en détail directement sur le site internet : http://bike.ixs.com/en/catalog

De la plus légère à la plus costaud on a :

• En protection souple :

  • Hack
  • Flow
  • Carve

• En protection rigide :

  • Dagger (genoux + haut du tibia)
  • Mallet (genoux + tibia)
  • Cleaver (Robocop ?)

Les technologies équipant la Dagger sont bien résumées ici : https://vimeo.com/67055689

Pour mon mètre quatre-vingt-trois, mes 75 Kg et mes 42 cm de tour de cuisse juste au-dessus du genou j’ai choisi la taille M en suivi le guide des taille IXS. Pas de souci de ce côté-là elles sont bien ajustées. Ça commence bien.

Pour être sûr de ne pas se tromper de côté une étiquette sur le scratch supérieur permet de distinguer la gauche de la droite. Bien vu au moins ça ne s’efface pas avec le temps et cela reste visible même après avoir enfilé la protection.

Comme expliqué dans la vidéo, la genouillère est un mélange de plastique rigide, de mousses et de mesh pour limiter la transpiration

Par construction les Dagger sont des genouillères en forme de « tube ». Il est donc nécessaire de se déchausser pour enfiler les protections.

Le confort :

De mon point de vue le confort d’une genouillère doit être apprécié selon 4 points : La tenue, la sensation et les réglages proposés, le pédalage et enfin la gestion de la transpiration

Côté tenue de la protection c’est un sans faute pour moi. La taille choisie correspond parfaitement et les bandes de silicones situées en haut maintiennent bien la genouillère en place. Résultat au pédalage ou lors d’une chute, ça ne bouge pas. Parfait !

Au niveau sensation et réglage c’est bon aussi. Les scratchs supérieurs et inférieurs permettent un réglage précis. Pas de couture ou de plastique qui gêne lorsqu’on enfile la protection. La seule chose un peu étrange au début c’est la mousse en forme de rotule qui justement vient en appui sur votre rotule, on se demande parfois si elle est correctement positionné après avoir passé la genouillère. Il suffit alors de fléchir le genou avant de serrer les scratchs et on sent que tout se met bien en place. Une fois que tout est serré et en place on se sent bien protégé. De quoi mettre en confiance !

La partie pédalage est pour moi plus mitigée. Même si les genouillères ne bougent pas lorsqu’on pédale, au bout d’un moment il y a toujours l’une d’elle vient faire un « pli » désagréable à l’arrière du genou. Malgré les desserrages et repositionnements le pli gênant fini par revenir c’est vraiment dommage. Du coup, la plupart du temps quand je sais que la montée va être un peu longue, je décroche les scratchs pour descendre les genouillères au niveau des chevilles. D’ailleurs sur ce point aucun souci, la manipulation peut être faite en roulant car les scratchs sont gros et facile à attraper.

Enfin côté transpiration (sans doute le point le plus subjectif), pas de mauvaise surprise. Le mesh placé à l’arrière du genou joue bien son rôle, je ne me suis jamais senti « noyé » dans ces genouillères. Il n’y a que par temps très chaud où il est agréable de les descendre au niveau des chevilles entre 2 descentes.

La protection :

Heureusement pour moi, pour le moment, je n’ai pas eu à tester l’efficacité de ces genouillères sur des chocs violents. Je me suis contenté de retours de pédales, passage par-dessus le guidon et autres roulades. Et dans ces exercices les Dagger s’en sortent très bien et donc moi aussi. L’association du très bon maintient et des différentes protections souples et rigides autour du genou font merveille. Je suis toujours ressorti de ces acrobaties avec les genoux intacts. Mission accomplie ! Après à chacun de voir si ce type de protection (genou + haut du tibia) est le plus adapté à sa pratique et aux risques associés…

La marche :

Compte tenu de l’utilisation essentiellement en enduro et bike park, j’ai peu marché avec ces genouillères. Cependant, je n’ai rien relevé de particulier ou gênant lors de ces passages à pieds. Bien sûr il est plus confortable de marcher sans les genouillères si la marche doit se faire longue, mais il n’y a pas plus de gêne que lors des phases de pédalage

L’entretien :

Jusqu’ici je ne les ai jamais passées en machine. Je me suis contenté de les brosser pour enlever la terre après une chute et de temps en temps un coup de jet d’eau pour rincer la transpiration puis séchage à l’ombre. Résultat c’est un petit peu long à sécher mais ça ne pue pas plus que ça donc parfait ! Pas spécialement envie d’en faire plus pour des genouillères…

Durabilité :

Même si je ne suis pas du genre à me jeter dans les cailloux les genoux en avant, les genouillères ont quand même subit pas mal de chocs et glissades sur terrain variés. Et pour le moment rien à signaler côté usure. Les coutures tiennent bon, le mesh aussi. Hormis quelques griffes sur les plastiques rigides elles sont comme neuves.

Conclusion :

Les Dagger sont de très bonnes genouillères rigides qui disposent d’une construction sérieuse et durable, d’un excellent maintient, d’une protection efficace et qui ne tiennent pas trop chaud. Seule la partie pédalage est pour moi un peu décevante mais peut-être est-ce dû à ma morphologie (en effet étrange que seule l’une des genouillères me gêne au pédalage…)

Pour qui ?

Pour l’enduriste, l’amateur de bike park ou le descendeur qui cherche une protection rigide efficace et durable
8/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

La genouillère reste en place lors d’une chute
Ne tient pas trop chaud
Facile à manipuler même en roulant
Protection efficace

Points faibles

Obligé d’enlever la chaussure pour les enfiler
Pli gênant au pédalage (mais sur une seule des genouillères…. !)

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire