Test Leatt Brace GPX Club II 2012

1 test Leatt Brace GPX Club II.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Shred'dude

Un équipement de qualité, onéreux mais bien pensé qui nécessite toutefois un certain temps d'adaptation.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 17 ans | 1,75m | 71kg | Avancé
Acheté : 400€ en magasin
Conditions du test : Utilisé 1 an et demi dans deux discipline différentes : en BMX race aussi bien en entraînement qu'en compétition et en DH (sessions en bike park). Sur piste de BMX bien smooth par 30° et sur piste de montagne défoncée et technique avec une température beaucoup plus basse^^.

Points forts

Possibilité de réglages pour chaque morphologies.
Qualité des matières utilisées.
Confortable (il se fait oublier).
Des mousses totalement amovible et une structure se séparant en deux, utile pour le nettoyage et le transport.
Limite le risque de blessure aux cervicales.

Points faibles

Le serrage à la poitrine qui ne tient pas longtemps et se desserre.
Le poids (790g).
Petit temps d'adaptation au début.
Le prix... (400€)

I/ Introduction

 

Le Leatt Brace est un équipement de protection des cervicales aussi bien présent en MX/SX qu'en descente VTT ou en BMX race.

De nombreux top pilotes l'ont adopté, en Bmx (Liam Phillips, David Graf...)  et en DH (Bernard Kerr, Danny Hart...).

Par ailleurs, l'invention du docteur Sud Africain , Chris LEATT avait fait débat il y a quelques années et ce presque autant que la récente apparition des roues 29’ en descente !

 La question était de savoir si le port de celui ci, assez contraignant voir handicapant pour certains pilotes, était forcément bénéfique en cas de chutes graves impliquant des lésions aux cervicales.

 Aujourd'hui les études menées sur ces produits ont montré que porter un tour de cou permet de réduire les lésions voir de les dévier vers des zones "moins sensibles" sans pour autant garantir d'éviter de graves blessures.

Il semble important de souligner que ce modèle Leatt Brace GPX Club II  est un modèle de 2012, plutôt typé motocross et que depuis, les modèles VTT récents appelés BDX ont un appui dorsal non plus sur la colonne comme sur ce modèle mais sur les omoplates.

Cela se révèle moins risqué pour la colonne en cas de chute violente d’après la marque.

 

II/ Le produit :

 

- Ce modèle est un produit très bien fini, il apporte un bonus niveau look. 

- Il est composé de parties rigides en fibre de verre renforcée (résine polyamide), de plusieurs mousses pour le confort et de 4 entretoises en résine de différentes taille pour régler la largeur du collier en fonction de chaque morphologie.

- Il pèse 790g environ.

- Le prix, 400€ est assez onéreux.

- Pour le serrage il est composé d'une languette de verrouillage et d'une sangle de poitrine étirable se fixant  autour du thorax.

A noter que le nettoyage des mousses est très simple , elles s’enlèvent très facilement (fixées avec du velcro). De plus la structure peut se démonter en deux pièces ce qui est assez pratique pour le transport.

 

III/ En action :

 

 -Commençons par un sujet qui divise beaucoup pour ce type d'équipement :

 Ce produit gêne-t-il le pilote dans ses mouvements ?

 D’après moi il gène très peu, même si il faut s'y habituer au début.

 Le casque se retrouvera forcément en buté sur le Leatt Brace lors de mouvements de la tête trop amples.

 En ce qui me concerne j'ai donc eu une période d'adaptation (2-3 petites sessions). Mais une fois les réglages propre à ma morphologie  effectués, plus de soucis il se fait oublier totalement en plus d’être confortable .

 - Un petit problème toutefois sûrement dû à l'usure : les sangles élastiques au thorax finissent par se desserrer avec les mouvements. Dommage...

 - Mais malgré cela, que ce soit à bloc dans un gros pierrier, sur une grosse recep' ou pendant un gros sprint (bmx), rien ne bouge et c'est un bon point le Leatt reste dans la bonne position !

 - Je peux également vous dire qu'il n'y a aucun soucis pour porter cet équipement par dessus un gilet de protection (c'est fait pour ça), avec un maillot, un harnais GoPro et un camelback dans le dos rien ne gêne !

Attention toutefois si vous avez réglé votre leatt sans dorsal il risque d'y avoir un problème lorsque vous en mettrez une : le leatt sera trop haut gênant les mouvements vers l’arrière du casque.

En fait une seule chose reste handicapante à l’arrêt : tourner la tête pour voir tes potes arriver... Mais bon mieux vaut ça que de te faire enfumer en suivant la bande non ? ^^

Bref ce modèle (et je dirai même cet équipement en général) est fait pour attaquer dans la pente ou sur une piste sans avoir besoin de regarder autour de soi ahah !

 

IV/ Conclusion

Le Leatt Brace est donc un équipement optionnel, il est cher et un peu encombrant sur le bike. Mais on le lui pardonne après l'avoir apprivoisé quelques heures car en plus d'être le seul équipement protégeant les cervicales, la qualité des composants et là. Tout pilote n'est pas fait pour s'y habitué, mais on remarque le travail effectué par la marque pour rendre son produit ergonomique.

Pour qui ?

Pour ceux qui cherchent le petit plus pour se protéger les cervicales (du débutant à l'expert), et qui n'ont pas peur du temps d'adaptation à l'équipement.
8/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire