Test Dt swiss EXC 1501 SPLINE ONE 2021

1 test Dt swiss EXC 1501 SPLINE ONE.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Gstan

Caprice des dieux ou caprice de vieux ? (me remerciez pas les jeux de mots pourris sont offerts)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,84m | 98kg | Expert | Chamrousse
Acheté : 1265€ en ligne
Conditions du test : Sec, gras, roulant et cassant

Points forts

Rigidité, dynamisme

Points faibles

rigidité, prix

DT EXC 101 Spline one 27 ‘5

Prix 1265€en ligne (mais comptez plutôt 1400€...)

Bon la première question qu’on se pose c’est pourquoi mettre autant d’argent dans une paire de jante ?

J’ai jamais été un grand défenseur de l’engouement irraisonné pour le carbone, spécialement a ses débuts dans l’enduro, pour moi c’est une matière qui a un intérêt quand on l’utilise à bon escient et qui a ses défauts et qualités forcément. Ca doit répondre à un besoin pas juste un effet de mode.

Donc pourquoi des roues carbones, je roule sur un Spindrift (freeride 180mm), qui pédale pas mal déjà, j’ai une paire de roues Flow MK3 que je trouve molle, qui manque un peu de dynamisme, et qui bouge tout le temps sur le rayonnage.

Je les ai re rayonné et ligaturé au passage, avec un gain de dynamisme et de fiabilité notable, mais toujours un petit truc qui manque, j’y reviendrais plus tard en comparant les deux paires de roues.

J’étais parti pour me racheter un bike cette année mais bon… en ce moment tu files 5000 balles et t’espères avoir un vtt avant que la neige revienne.

Bref je me suis dis que j’allais me monter une deuxième paire de roues (et qu’elle passera sur un futur kit cadre).

Donc l’objectif c’était d’avoir une paire de roues pour les jours enduro léger, améliorer un peu le rendement à la montée, et gagner en dynamisme et en fiabilité.

A la réception :

Comme on peut l’exiger pour un produit a ce prix, c’est emballé impeccable, les valves avec, le corps de roue libre XD et Micro spline fournis.

Par contre pas un jeu de rayon en rab, pour ce que ça coûte ce serait un minimum, d’autant qu’on a pas la référence du rayon indiqué.

Montage :

Bon dur de comparer avec mes autres roues, a ce prix là j’en ai profité pour monter un cushcore avant / arrière, je poc souvent ma jante arrière.

Paire de pneus neuf, disque, cassette, pour avoir 2 paires de roues interchangeables suivant les sorties.

Poids annoncé :

Av : 760gr

Ar : 849gr

Alors j’ai pas vérifié jante nue, j’ai préféré comparer mes anciennes avec mes nouvelles, pneus, disques, cassettes.

Flow MK2 av : 2370gr / DT EXC 1501 : 2260gr

Flow MK3 ar : 2800gr / DT EXC 1501 : 2900 gr

Premier constat, je perds 100gr devant, je prends 100gr derrière ; statu quo ; par contre j’ai un pneu différent devant sur la DT qui me fait déjà perdre 100gr, et arrière identique mais usé sur les flow MK3 donc en gros je prends 50gr environ.

Alors il y a un cushcore qui pèse 250gr dans les DT, donc en gros j’aurais pu perdre 250gr par roue, mais honnêtement à ce prix-là, pour un usage enduro, qui ne mettrait pas un cush core au moins à l’arrière ?

Juste pour estimer une comparaison sans cush core et pneus identiques

Flow MK2 av : 2370gr / DT EXC 1501 : 2110gr

Flow MK3 ar : 2800gr / DT EXC 1501 : 2600 gr

Pour moi il y a moyen de perdre un peu de poids, mais franchement c’est pas exceptionnel, en tout cas vs un choix de pneu(+/- 200gr), de cassette(100gr) etc et si tu mets les cushcore.

Sachant qu’une bonne paire de jante alu serait aussi valable dans ce cas, le gros du poids se joue sur les moyeux (sur mon avant j’ai un moyeu de Propain, arrière en Hope, pas vraiment light…).

Mais bon ce n’est pas pour ça que je les ai prises, je m’y attendais.

A la montée :

J’ai pas eu une grosse différence immédiate ressentie, une impression dur à décrire que « ça tourne rond », je sais pas si ça vous est déjà arrivé d’ovaliser le boitier de pédalier, votre cerveau s’adapte et vous vous en rendez pas compte que vos pédales tournent plus exactement rond, si vous passez sur un autre vélo qui « tourne rond » ça va vous choquez. Et ben ça c’est exactement ça, j’ai eu l’impression d’une tension constante sur les pédales et pas de « trous » quand je pédalais, je suppose que mes Flow se déforment un peu entre chaque coup de pédale et que là c’est pas la cas.

Ce qui serait plutôt de bon augure pour le rendement, mais même si j’ai l’impression que c’est mieux sur les longues sorties (ça économise plutôt que ça fait rouler plus vite), c’est trop fin pour détacher ça de l’entraînement, de la monte de pneus ou pression, des 3 bières que t’as bu la veille, enfin de la forme du jour quoi.

Pour en tirer les bénéfices je pense qu’il faut être au top de sa forme avec une hygiène irréprochable pour que ça vaille l’investissement.

A la descente :

Alors là c’est plus clair, j’ai fait tout droit au premier virage.

C’est plus rigide clairement, ça demande plus d’engagement et ça te renvois bien plus fort que mes Flow, ça m’arrive encore après 2 mois à les rouler de me faire renvoyer trop fort en sorti d’appui. Comme en ski quand tu passes de tes Fat freeride a des pistes.

C’est ce que je cherchais donc là-dessus pleinement satisfait, j’ai tapé une ou 2 fois la jante, avec le son bien sourd qu’on aime tous entendre, le cushcore à certainement bien aidé, mais aucun poc à déplorer pour l’instant.

Gros mieux sur les nose turn, la rigidité de la roue permet d’être plus précis et de tourner plus facilement.

Globalement l’avant est plus précis je trouve.

Après c’est la première fois que je roule des cushcores, je peux pas trop différencier ce qui vient de la roue ou du cushcore.

Mais… oui il y a un mais, plusieurs même, le revers de la médaille c’est que les jours gras, les jours où t’arrives pas à envoyer, et ben tu l’as subis la rigidité, sans taper dedans tu roules un rail qui se déforme pas et ça devient compliqué.

Dans le gras par exemple, quand t’es crispé du cul parce que tu t’es mis 2 zipettes dès le départ qui t’ont fait serrer le sphincter à en presser de l’huile d’olive… Comme ça glisse, dur de leur mettre dans la gueule, et ça perd en grip, contrairement à mes Flow qui sont plus souples, qui elles se déforment facilement, gardent un grip correct.

Deuxième « mais » au freinage, j’ai jamais eu aucun soucis en 3 ans avec mes MT7, et avec ces roues, ils chauffent, et freinent clairement moins bien. Je dirais que c’est à cause de la rigidité de la roue qui filtre moins bien les vibrations/ déformations des rayons au freinage.

Ca en devient pas un problème réel mais il y une perte d’efficacité au freinage ça j’en suis sûr à 100%.

Ca souligne un point que je trouve important, et dont je suis convaincu, c’est l’interdépendance des composants sur un VTT, on en est arrivé à un tel point de précision sur nos vtt actuels que les montages et choix des composants devient extrêmement important et ça devient très dur de comparer des composants sans un montage cohérent de périphériques.

Typiquement j’aurais testé les MT7 sur ce VTT avec les roues DT, j’aurais trouvé ça pas mal mais sans plus, alors que depuis 3 ans c’est pour moi les meilleurs freins que j’ai roulé (vs Saints, Hope etc) mais sur d’autres bikes…

Bon je m’égards mais c’est juste pour souligner que je test une paire de roue, sur un VTT, vs son ancienne paire de roues, donc les avantages et inconvénients que je retrouve seront pas forcément les mêmes sur un autre VTT.

Pour conclure,

Est-ce que ça les vaut ?

Clairement pour moi, non, c’est des très bonnes roues, à suivre leur durée de vie dans le temps et SAV DT (remplacement pour 230€ la roue de mémoire), qui peut faire la différence, mais c’est hors de prix pour ce que ça apporte VS une bonne paire alu et/ ou montage sur mesure par un pro.

300€- 400€ de moins et ça deviendrais honnête (sachant que l’ancienne version alu tablait déjà à 800€…).

Après pour le mec qui veut se faire plaisir, et qui envoie déjà un minimum, ou comme moi en deuxième paire de roues, si la fiabilité est au RDV, pourquoi pas.

(Et pour préciser, je fais 98 kilos, et je roule depuis 18 ans en DH et enduro)

Par contre clairement pour le rider lambda, cad la grosse majorité des gens qui vont se retrouver avec ces roues montées sur des vélos d’origines (canyon), je pense qu’ils y perdront plus qu’ils y gagneront, mais comme ça été le cas longtemps avec le tout carbone, trop exigeant pour le rider moyen.

Moi j’y ai trouvé ce que je cherchais, j’ai mis ça sur le compte des caprices parce que je pouvais pas m’acheter un nouveau bike et ça me feras tenir l’année, par contre je suis content d’avoir encore mes autres roues et d’avoir choisi un double montage.

Mes Flow restent pour les jours shuttle, les jours très boueux, avec une monte pneus boue.

Les DT EXC seront mes roues pour les sorties habituelles, avec du dénivelé quand c’est pas trop trop gras.

Prochain changement de pneus je testerai sans cushcore pour voir ce qu’impact cette différence de poids et la solidité de la jante (oui je suis joueur).

Pour qui ?

Aux pilotes qui savent ce qu'ils cherchent
7/10
Rigidité latérale
Solidité des cercles
Qualité des têtes de rayons
Facilité de montage du pneu
Résistance aux plats
Qualité du moyeu
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire