Test Camelbak ROGUE 2017

2 tests Camelbak ROGUE.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,5/10
manitoba

Solide, pratique et qui sait se faire oublier

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,82m | 75kg | Avancé | Bretagne
Acheté : 50€ en ligne
Conditions du test : Grand soleil, pluie faible, pluie forte, bruine, brouillard. Toute l'année

Points forts

Confort
Qualité des matériaux

Points faibles

Complexité du nettoyage

INTRODUCTION

Longtemps adepte des gourdes posées sur le cadre, je suis passé il y a quelques mois au Camelbak. D'abord sceptique quant à la gestion de la transpiration, je suis désormais totalement convaincu par le système.

J'avais acheté ce modèle il y a quelques années pour la course à pied et j'avais fini par l'oublier.

LE PRODUIT

Doté d'une poche à eau de deux litres, le sac pèse seulement 260 grammes à vide (2.260Kg plein pour les fortiches en mathématiques).

Côté taille, il fait 40 centimètres de haut pour 26 de large. Son épaisseur varie en fonction de ce que vous y mettez.

Il est équipé de deux poches:

  • La première est fixe et située en bas. Elle dispose d'un petit filet pour y maintenir vos affaires.
  • La seconde permet de protéger l'ouverture de la poche à eau et est foncièrement plus petite. On peut y glisser ses clés (attache rapide) et quelques petits objets.

Le dos du sac est ventilé à l'aide d'une partie alvéolée en maille. Sur tout le pourtour, on retrouve des bandes réfléchissantes pour ceux qui seraient amenés à rouler de nuit.

A L'USAGE

Il se fait totalement oublier lors des sorties, même de plusieurs heures. J'ai pu le tester en condition pendant plusieurs mois sous tous les temps comme seule la Bretagne sait le faire: grand soleil, pluie faible, pluie forte, bruine, brouillard. Bref, tout le panel qu'on peut retrouver chez MétéoFrance.

La capacité de 2L permet de s'hydrater sans problème pendant des sorties jusqu'à trois heures.

Le bec (ErgoLock) qui permet de siphonner le réservoir est très pratique et ne se balance pas lors du pédalage. Il tombe bien sous la main et le débit est très correct sans pour autant devoir aspirer fort (surtout après une côte bien raide).

Le revêtement du sac est très résistant et ripstop (évite les déchirures). Il a régulièrement frotté sur des branches, des ronces et autres épines. Pourtant, il est toujours comme neuf et ses couleurs n'ont pas changé d'un iota.

Totalement déperlant, il tient le contenu des poches au sec sous une pluie fine mais l'eau finira par pénétrer.

LE NETTOYAGE

C'est la partie noire par rapport à une gourde classique. Il faut absolument nettoyer la poche à eau de façon impeccable et bien la sécher avant de la stocker.

Je n'ai pas acheté le kit officiel (vendu bien trop cher pour ce que c'est). Je souffle dans le tuyau pour bien vider l'eau qui y reste, puis j'utilise un chiffon bien sec que je fais passer dans toute la poche.

Ca permet d'enlever la très grande majorité des gouttes qui y restent et je termine en plaçant des cuillères sur le pourtour intérieur de la poche pour éviter que les deux faces se collent entre elles.

C'est peut-être plus contraignant que le kit mais ça fonctionne tout aussi bien et ma poche reste bien propre.

Il vaut mieux éviter de mettre autre chose que de l'eau dans le Camelbak, en particulier les liquides sucrés. Le nettoyage en serait d'autant plus compliqué.

Pour le nettoyage de la boue, un rapide coup d'éponge une fois que tout est bien sec. Quand il est bien trop sale, je le mets directement dans la machine à laver (sans la poche à eau !) et il ressort comme neuf.

ASTUCE

Si la poche n'est pas totalement remplie, on peut vite être agacé par le bruit de l'eau qui se balade de gauche à droite. L'astuce consiste à mettre la poche à l'envers et aspirer l'air jusqu'à ce que l'eau finisse par arriver.

Ainsi, plus de bruit parasite. On peut profiter de sa sortie.

CONCLUSION

C'est un équipement increvable qui tiendra de nombreuses années. Très pratique à l'usage, je l'emporte avec moi à chaque sortie, petite ou longue.

Pour les gros buveurs, il faudra peut-être vous orienter vers un sac de plus grande capacité, au détriment du poids. Idem pour ceux qui voudraient y mettre leurs équipements de réparation (CaA, pompe, multitool, etc.).

Pour qui ?

Tout ceux qui veulent embarquer de l'eau (VTTistes, courreurs, marcheurs)
8/10
Finition
Solidité
Maintien
Modularité
Poche à eau facilement accessible
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire