Test Camelback Repack LR 4l 2020

1 test Camelback Repack LR 4l.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Miju Kal

Très confortable pour les sorties pas trop longues

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,70m | 73kg | Avancé | Soulangis
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Dans la boue d'hiver, sur des single sympas avec sauts, marches..., lors de sorties courtes et moyennemen longues.

Points forts

Le poids, la sensation de liberté au niveau du dos, l'encombrement minimal, la stabilité.

Points faibles

- La taille de la poche à eau pour les sorties plus longues
- la question de la sécurité en cas de chute
- le volume de 4 litres de la ceinture si on a l'habitude d'embraquer sa caisse à outils en sortie
- Le système de fixation du tuyau qui demande un peu de dextérité lors des premières sorties
- Une petite housse imperméable serait un plus tout comme un cache-tétine.

    Je cherchais un produit qui me permette de me passer de mon gros sac Evoc pour les sorties moyennes, allant jusqu'à 3h de vtt.  Mes collègues de l'Association Natura Bike Sancerre étant plusieurs à avoir adopter avec succès une ceinture d'hydratation, je me suis décidé à franchir moi aussi le pas. Restait seulement à savoir si la poche de 1.5l me suffirait et si je pourrais mettre autant de bazar que dans mon sac Evoc.


Le produit:

    Après consultation de l'offre en ligne de ce genre de produits, je me suis dis que je resterais bien fidèle à la marque Camelback qui m'a toujours satisfait (j'ai d'ailleurs un vieux sac Camelback qui a plus de 15 ans et qui n'a pas bougé: toujours aussi cool avec son slogan "Hydrate or die"). 

    Le choix s'est porté sur un modèle Repack LR 4 litres, qui offrait sur le papier un volume de rangement satisfaisant, une organisation logique  et une poche de 1.5 litres. Le confort et la stabilité étaient déterminants pour ce genre de produit mais je voulais aussi que la poche soit fiable et facile d'entretien. Grosse interrogation également sur la taille de la pompe pouvant être transportée (car ma "mini" pompe D4 n'est pas si "mini" que cela) et sur la taille de mon énorme smartphone Crosscall Core X3...

   Un critère décisif m'a fait penché vers le Camelback: la poche d'hydratation est fournie sans supplément et la ceinture est proposée à un prix qui me semble correct (environ 70 euros). Jamais déçu non plus de la poche Camelback qui résiste généralement bien dans le temps et qui est plutôt pratique à nettoyer. 


Le produit à  la réception: 

  Une fois reçue, une première inspection confirme ce que je pensais de la qualité du produit: les poches sont nombreuses (7 en tout, dont 3 poches à fermées par zip, 1 à rabats élastiques). La poche principale se situe sur le devant du produit. Elle se ferme par deux zip et on y retrouve deux rabats élastiques jaunes et une pochette souple. La partie où l'on insert la poche à eau est large, profonde. On a de la place une fois la poche à eau remplie insérée dans la ceinture. La finition est très bonne, et le tissu recouvrant le devant de la ceinture semble facile à nettoyer. 

  Les détails pratiques sont nombreux (crochet pour les clés, poche avant qui peut s'ouvrir sur le côté avec un scratch sans avoir à tout défaire)  Le passage du tuyau est pratique: le tuyau passe par les bretelles et il se fixe à la ceinture par un clip aimanté et en plastique ni trop souple ni trop rigide. Il n'y a pas de cache tétine par contre, ce qui aurait pu être pratique en utilisation vtt. 


Le chargement: de la place juste comme il faut !

   Une fois déballée, j'ai rapidement procédé à un chargement de la ceinture, histoire de voir ce qui peut y être mis et quelle limite de chargement il ne vaut mieux pas dépasser. Etant plutôt du genre à sortir avec du matos pour réparer, la liste de mon premier chargement est plutôt longue: 

- la poche à eau 

-mon smartphone Crosscall Core X3 

- une carte d'identité 

- une couverture de survie 

- deux démonte-pneus 

- un multitool compact Topeak 

- une boite fourre-tout (valve de rechange, démonte obus, mèche tubeless, outils tubeless et lame rétractable, un maillon rapide, une patte de dérailleur) 

- un câble de dérailleur 

- deux barres de céréales Clifbar( que je viens de découvrir et qui sont excellentes) 

- des rizlan 

- un trousseau de clé. 

- Une pompe à air D4 plutôt longue mais bien pratique. 

   Je n'ai donc pas ménagé mon premier chargement et une fois posée sur les hanches (il faut d'abord fermer la ceinture au-dessus des hanches, puis faire glisser la ceinture sur les hanches pour bien la stabiliser), la ceinture n'est ni trop lourde ni trop imposante. Le produit fait une dizaine de cm de profondeur et il ne semble pas bouger à outrance lors des quelques mouvements de squat réalisés "juste pour tester". 


Un premier test concluant: 

   Le premier test de la ceinture n'a pas tardé: je file sur un single que je connais bien avec des marches, des virages virevoltants, des côtes longues et raides, des sauts... L'idée étant de tester la stabilité du produit et de voir si la sensation de poids se fait sentir. Le parcours se fera en 2 ou 3 boucles (soit environ 9 km) pour pouvoir comparer mon ressenti et pour voir si la sensation de liberté est perceptible par rapport à mon gros sac Evoc très protecteur. Pour cette sortie courte, je ne remplis la poche à eau qu'à moitié (1h de ride de prévu). 

  Le résultat de ce premier test est particulièrement positif: non seulement le poids de la ceinture n'est pas trop lourd mais il est aussi très bien réparti sur le bas du dos.  Là où je ressentais une certaine gène dans les côtes avec mon sac Evoc, je ressens ici plutôt une grande liberté de mouvement même s'il faut bien avouer que le côté protection est clairement en retrait.  Je me demande d'ailleurs si la ceinture est pénalisante en cas de chute sur le dos, et si le chargement peut ou pas accentuer les blessures (notamment ma pompe qui semble un peu large et grosse pour la ceinture). Enfin, Le gain de poids est flagrant.

  La ceinture est parfaitement stable dans les sauts et elle ne tourne pas autour de la taille, mon point de comparaison étant une ceinture Salomon porte-gourde pour le trail qui avait tendance à bouger et qu'il fallait serrer assez fort pour régler le problème. 

  La fixation du tuyau m'a semblé simple et parfois un peu difficile à réaliser. L'accroche en plastique est maintenue par un aimant et on peut soit le décrocher du support, soit enlever le tuyau complètement. En action, j'ai cherché plusieurs fois le support de fixation ce qui m'a obligé à m'arrêter pour remettre le tuyau en place, probablement parce que je n'avais pas en pris mes marques avec ce produit.


Content de ce premier test, je programme de suite une autre sortie, en montagne notamment, pour tester l'autonomie sur un parcours plus long. 


Un second test positif mais quelques interrogations:  

   

Le second test doit confirmer mon ressenti lors d'une rando de 4h en moyenne montagne dans le massif du Sancy. Je ne change pas mon chargement pour autant mais la poche est remplie entièrement. 

  Le temps n'est pas trop chaud (je ne bois donc pas trop) et les longues ascensions me confirment que porter une ceinture apporte un confort appréciable. La ceinture ne bouge toujours pas en descente et je ne ressens pas frottements ou de "points chauds" durant la sortie. J'ai enfin réussi à prendre mes habitudes avec cette ceinture, et j'arrive à présent à refixer le tuyau sur le support sans regarder ce que je fais. Le système est simple , fiable (puisque le tuyau ne bouge jamais) mais il demande un petit temps d'adaptation.


 L'interrogation principale qui ressort de ce second test concerne le volume de rangement: 

- Impossible par exemple de mettre une chambre à air en plus dans la ceinture, que j'ai donc fixé sur le cadre du vtt. 

- Une veste Gore-tex compressible de Trail a pu être ajoutée, mais je dois bien avouer que c'est le chargement de trop: la ceinture est bien "tendue" et les zip sont en pression, et la ceinture a tendance à s'affaisser (et donc à bouger un peu plus). 

-  La poche de  1,5 litres est tout juste suffisante pour une sortie longue (je dois en moyenne 2l pour ce genre de sortie) et aucune poche Camelback de plus de 1,5 litres n'existe pour l'instant. Je ne suis d'ailleurs pas sûr du tout qu'une poche supérieure en volume tiendrait dans l'espace disponible. Il ne faut, à mon sens, limiter l'utilisation de cette ceinture LR 4 Litres qu'à des sorties courtes ou moyennement longues, ou des sorties plus longues en faisant des concessions.

- En abordant une descente enduro bien cassante sur ce parcours, je me demande également si le port de cette ceinture est compatible avec un gilet souple avec dorsale. Je pense que je prendrais plutôt mon sac Evoc pour une utilisation purement enduro, car mon dos n'est clairement pas protégé et que je ne possède pas ce genre de gilet souple avec dorsale. 


Un produit plutôt facile à nettoyer:

    L'étape du nettoyage arrive rapidement avec ces premières sorties et le temps boueux et pluvieux qui va de paire avec la saison hivernale. La ceinture peut être passée en machine, ce qui est un bon point. Le tissu externe peut tout de même être nettoyé à la main facilement et il ne se tâche pas rapidement. Il semble d'ailleurs assez résistant aux déchirures puisqu'il ne s'est pas abîmé et il a résisté aux ronces. 

   Par contre, la partie en mousse beige du derrière de la ceinture se tâche facilement et comme je suis plutôt maniaque avec mon matériel, je pense que ce sera la raison d'un lavage fréquent du produit. Une petite housse de protection imperméable aurait pu être un vrai plus. 


En conclusion:

  Les quelques 100 km que j'ai réalisé avec cette ceinture depuis mes deux premiers tests, me confirment que ce produit possède de vrais atouts pour une utilisation vtt All Mountain/trail:  le gain de poids est appréciable, le volume de chargement est convenable pour pouvoir embarquer ce dont j'ai besoin sans trop me limiter. La sensation de liberté est un gros plus.  La ceinture devrait pouvoir être utilisée en Enduro mais je prendrais plutôt mon sac Evoc pour le gain de sécurité car cela correspond mieux à ma pratique  (quelques courses mais sans pression, mais surtout des sorties engagées).

Pour qui ?

Tous les riders en AllMountain ou Enduro (selon les goûts et les pratiques de chacun), qui veulent un produit fiable, un système d'hydratation léger et stable, mais qui ont aussi choisi de se limiter un peu au niveau du matériel et de l'eau à transporter en sortie.
9/10
Finition
Solidité
Maintien
Rangement
Accessibilité contenant d'eau

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire