Test Giro Switchblade MIPS 2018

11 tests Giro Switchblade MIPS.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,6/10
Indé-Si

Une petite pépite !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,80m | 75kg | Avancé
Acheté : 250€ en magasin
Conditions du test : Durant 9mois, par tout les temps, Neige, pluie, et Grand soleil !

Points forts

Solide
Excellent maintien
Mentonnière Amovible
Mips + ASTM
Ventilation en roulant

Points faibles

Ventilation à l'arrêt
Confort

Ceci est une update de mon ancien test sur mon Giro Switchblade.

Giro est une marque de casque et de vêtements de cyclisme. Giro possède une gamme de casque ultra complète allant du cyclisme sur route au DH bien engagé. Dans ce mélange de pratique est né le bon vieux switchblade apparu au début des années 2000. En 2016 Giro décide de ressortir ce classique, en gardant le même principe, une mentonnière amovible, et une polyvalence à toute épreuve.

Il en résulte alors un casque d’enduro paré à la compétition, équipé de tout les derniers standards de protections, Mips, ASTM, et normes CE. De ce fait il est utilisé jusqu’en EWS.

On se trouve donc avec un casque très polyvalent aussi bien pensé pour une pratique loisirs que pour la compétition.

Unboxing :


Un peu comme chez ION, le casque est vendu avec un packaging ultra sobre laissant apercevoir le casque. On est sur un emballage qui est loin d’être mauvais, le packaging met déjà le ton sur ce qu’on va y trouver dedans. Une fois ouvert on découvre, un joli casque avec une peinture rouge et grise très stylée et très clean. Pas de défauts apparents en tout cas. L’essentiel des consignes de sécurité se trouve dans une petite pochette, accompagné des certifications. Le casque en lui même est une belle pièce, quoiqu'un peu lourd, environ 1Kg sur la balance. Le casque présente de belles lignes autant en intégral qu’en Jet.

Dans le packaging on retrouve également une visière de rechange avec une fixation gopro, et quelques mousses de différentes tailles pour adapter le casque à sa morphologie. En bref l’ensemble semble bon, avec pas mal de petits détails très plaisants on voit qu’on a affaire à un produit haut de gamme.

Plein Gaz !


Une fois acheté et déballé, deux trois tours de molette occipitale, et une boucle double D serré plus tard j’étais dans les bois sur mon trails préféré. Comme tout bon trail il commence par une ascension un peu longue et technique, le casque en mode jet est la bien pratique, on respire bien et le casque n’a pas cet effet cocotte minute car il ventile bien, c’est juste génial ! Une bonne grosse monté plus tard et des mollet en feu, arrive le moment où la pente s’inverse. En moins de deux secondes la mentonnière est clipé puis rabaissé, et la soudainement on se trouve avec un casque de DH sur la tête, rien ne bouge et tout semble solidaire. Du coup grosse sensation de confiance et dieux sait que toute bonne session rime avec confiance. Avant d’attaquer la descente, on baisse le masque et la visière et on est partit. Premier tronçon de descente, et le premier truc qu’on remarque c’est un excellent flux d’air qui traverse le casque, et qui refroidit bien, le second bon point c’est que rien ne bouge, les deux mousses sur les joues maintiennent le casque sans pour autant donner d’impressions désagréables.

Pour les premiers tours de roue je trouve le casque relativement agréable, pas de gêne particulière et un maintien au top niveau.

Une Histoire de visière :


Le casque est livré avec deux visières, une fixe pour monter la gopro, et une seconde réglable. La première donne un angle de Gopro à la première personne très bon a condition de bien régler sa Gopro. Les prises de vue sont très stable et la visière ne bouge pas d’un poil. En revanche prévoyez une vis plus courte que celle d’origine pour fixer la Gopro, sinon vous allez avoir du mal à la fixer … La seconde visière est elle aussi très pratique et fonctionnelle, fini de retirer votre masque a la fin d’une descente, vous n’avez plus qu'à relever la visière et y placer le masque. C’est vraiment pratique mon masque ne pendouille plus au cintre, ou attaché à mon bras. En revanche avec la première visière cette opération est impossible.

Le Mode Jet :


Vous aimez les casque de moto trial ? Sachez que ce casque en mode jet a une forte ressemblance avec les casques de moto trial, et il en apporte certains aspects. Il protège très bien, et descend bien sur la nuque il offre également un bon champs de vision. Cette forme assez particulière apporte tout de même certains point négatif, à l'arrêt notamment, lorsqu’il fait chaud le casque devient une vraie cocotte minute, cette sensation se dissipe dès que l'on roule et que les aérations reprennent leur travail.

l’avantage de ce mode réside dans son maintien plus qu’excellent et sa compatibilité avec tous les masques du marché !

Le mode Intégral :


C’est LE mode qui fait la réputation de ce casque et qui lui permet de passer toutes ses certifications haut la main ! Un peu dur a enfiler, ça gratte un peu au niveau des oreilles … Mais une fois dedans on est placé dans un véritable cocon, les oreilles possèdent une petite enclave en mousse ainsi qu’un aération ce qui permet d’être bien dans le casque et de ne pas altérer l’audition. Dans un second temps on a bien l’impression que tout est solidaire et que rien ne bouge, sans pour autant sentir de points de compressions. Lorsqu’on roule on a l’impression d’avoir un vrai intégral sur la tête, mais en beaucoup plus aéré !

Anguille sous roche !


Un des atouts de ce casque reste son serrage occipital, le système appelé ROC-LOCK est un serrage sur 3 axes, ce qui permet d’ajuster le casque au mieux selon sa morphologie. C’est un des détails qui fait que le maintien de ce casque est aussi bon en jet qu’en intégral, mais il a aussi quelques désavantages, c’est aussi lui qui rend difficile d’enfiler le casque en mode intégral, et qui nous gratte les oreilles lorsqu’on retire le casque …

Alors Solide ?


Après presque 9 mois de ride à raison de deux sessions par semaine le casque ne traduit pas de trace de fatigue apparente, la peinture ne s'est pas abîmé, les mousses XT2 n’ont pas bougé d’un poil, même pas jaunies et surtout pas une odeur désagréable !

Je n’ai pas encore pris de boites assez monumentale pour le mettre en défaut sa protection, mais de ce que j’ai pu voir dans mon entourage, le casque est particulièrement protecteur. Mais bon rien ne vaut un véritable intégral à ce niveau là !

Conclusion !


Un des casques à mentonnière amovible nouvelle génération, qui se démarque par une variété de petits détails qui l'élève un peu au dessus de ces concurrents direct, la mentonnière est une des plus simple à mettre et à enlever, le système de serrage est innovant et pratique, le mode Jet est l’un des plus protecteur du marché et le casque est compatible avec la majorité des masques du marché.

Mais le casque comporte tout de même quelques défauts, dont une ventilation pas assez prononcé, et un confort perfectible.

Mais ça reste un des meilleurs choix pour se faire plaisir en enduro loisir comme compétition, pas besoin de compromis ou de prendre deux casques.

Pour qui ?

Pour tout les Enduristes, et tout ceux qui n'arrive pas a choisir entre freeride et enduro !
8/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire