Test Scott STEGO 2018

3 tests de casques Scott STEGO.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Conçu pour la montagne

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,72m | 62kg | Avancé | Remollon
Acheté : 180€ en ligne
Conditions du test : Météo variée sur 3 semaines... (décidément quand ça veut pas...) Sec chaud, froid, pluie et même grêle!!! Sur 3 semaines depuis la récéption, 270km tout confondu (VTT, Gravel, Vélotaf) Pour le VTT uniquement 170km
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Scott - STEGO

Préambule :

Attention je fais ici la critique d’un casque à 180€ donc haut de gamme si ce n’est très haut de gamme du coup il doit être à la hauteur de son niveau de prix il y aura donc certaines critiques qui peuvent peut-être paraître vraiment du détail mais à ce prix les détails ont leur importance. Merci à 26in et Scott de me permettre de faire l'essai de ce casque!!!

Out of the box :

Le casque est bien protégé dans sa boite (qui contient de la mousse pour éviter qu’il ne prenne un choc avant d’être porté et papier bulle).

Je le sors donc de sa boite et inspecte le casque. Belle couleur qui claque (ça reste subjectif), la peinture est très bien finie, pas de bavures, pas de petit copeau de plastique qui reste traîner depuis le moulage. Les prestations sont bien là pour un casque à ce prix. Je le retourne et découvre le MIPS, jamais roulé jusque là avec un casque équipé de cette technologie, notamment à cause du prix supérieur. Il y a une enveloppe jaune qui en effet peut facilement glisser sur la surface interne de la calotte du casque et qui est retenue par de petits ergots en plastique.

Le fit :

Vient ensuite le temps de l’enfiler, je le pose sur la tête (à savoir qu’il y a 3 réglages de hauteur pour la tête afin que le réglage occipital vienne bien prendre au bon endroit). La molette est silencieuse et efficace. Et le serrage est vraiment super confortable (cela doit dépendre de la forme du crane de chacun un peu je suppose). La tête est super bien enveloppée, avec un contact constant sur la périphérie du crane, sans point de pression, ferme mais pas oppressant. Du tout bon jusque-là. J’ajuste les réglages de sangle sous les oreilles, une fois fermées les boucles ne risque plus de bouger, mais leur manipulation est difficile. Bon on n’est pas censés toucher au réglage tous les deux jours mais j’ai eu même peur de plier une des boucles à un moment. Le verrouillage est un classique clip, simple et efficace.

Modularité et fonctionnalité :

C’est pour moi à l’instant T du début du test un des points noirs du casque, pas moyen d’y ranger les lunettes ou le masque quand on ne s’en sert pas. Et mieux encore je regarde la vidéo de présentation du casque pour être sûr de ne rien avoir loupé et a ma grande stupéfaction ils conseillent d’enlever la visière lors de l’utilisation du masque… Sans parler de l’aspect esthétique du casque qui en prend un coup… il semble que le casque n’ait pas été conçu dans ce but. Étonnant quand on voit dans la concurrence des casques dont une visière similaire se relève (endura & bollé ou bell pour ne citer qu’eux) afin de pouvoir placer le masque en haut à la montée

Sinon pour ce qui est de la fonctionnalité des canaux d’aération ceux-ci sont en effet assez larges et doivent bien laisser passer l’air, à voir en roulant, et la visière est assez souple ce qui laisse penser qu’elle ne volera pas en éclat au visage lors d’un crash (un peu à la manière des visières urge en un peu plus rigide).

Après un premier examen le casque semble très réussi, beau, confortable, et plus prédisposé au all mountain/enduro qu’à l’enduro pur.

En action :

On ne sent pas particulièrement le casque sur la tête on l’oublie même mais on se sent protégé, c’est principalement ce que on demande à un casque. La ventilation est plutôt bonne et on ne transpire pas à outrance malgré l’arrivée des beaux jours (testé sous 27°C et des ascensions de 700d+ en une fois) pas de soucis de surchauffe, la sueur, coule un peu sur les tempes mais les « brows vents » (canaux de ventil qui dirigent de l’air vers le front) font leur office et aucune sueur dans les yeux. La ventilation semble donc efficace. La visière non réglable apparaît tout juste dans le champ de vision, elle permet donc un peu de se protéger du soleil et ne gêne pas le regard. J’aurais aimé tout de même pouvoir moduler ça. Cela va de paire avec le fait de ne pas pouvoir ranger ses lunettes lors de longues montées.

En descente aucun mouvement du casque perceptible, ça reste bien en place même quand ça tabasse dans les pierriers. Je craignais un petit bruit agaçant du MIPS dans les sections où ça brasse (petit bruit que l’on peut entendre quand on fait bouger le casque sur sa tête à l’arrêt) mais il n’en est rien.

La zone relativement plate à l’arrière du casque permet de bien plaquer le bandeau du masque à la descente et d’y installer le masque à l’envers à la montée (élastique coincé sous la visière mais vous pouvez dire au revoir à la sortie des canaux de ventilation).

En fin de sortie lorsque l’on enlève le casque on aperçoit beaucoup de condensation de sueur sur la surface du MIPS, il serait intéressant de voir s’il se produit la même chose sur la version non MIPS ou pas. Car il se pourrait alors que le MIPS bloque un peu l’évacuation de la sueur (par rapport à la version classique, ça ventil déjà bien quand même).

Un très bon casque pour les longues virées à la montagne.


Conclusion:

En bref, un très bon casque qui joue dans la cour all mountain/enduro il vous permettera de rouler en montagne longtemps et sur une grande variété de terrain. Un très bon compromis entre la légereté et l'aération et la protection, il lui manque juste quelques petites fonctionnalités pour être parfait. A voir maintenant le vieillissement et l’efficacité du MIPS que j’espère ne pas avoir à tester. Pour moi un bon casque pour pour le pratiquant du all mountain à l’enduro. 


Je mettrais à jour le test un peu plus tard dans la saison pour voir un peu le vieillissement


Comparaison Endura MT500/ Scott Steggo :

Comme l’a suggéré 26in j’ai récemment publié un test sur l’endura MT500 qui joue dans la même catégorie, alors en avant pour la comparaison.

Au niveau du poids 340 contre 345 donc jeu égal (léger avantage pour le MT500 mais on ne va pas chipoter à 5g). Au niveau couverture ils font jeu égal et en place confèrent la même sensation de sécurité.

Au niveau de l’aération je dirais qu’ils sont à peu près égaux mais avantage tout de même au Scott qui avec ses canaux fait bien venir l’air frais dès que l’on prend de la vitesse. Avantage Scott également pour le confort (je suis aussi très bien dans le MT500 mais le fit du Scott correspond peut-être mieux à ma tête), le maintient est équivalent pour ces deux casques.

Pour ce qui est de la fonctionnalité c’est le MT500 qui l’emporte : Visière ajustable, passant pour l’élastique du masque et clip/support amovible pour caméra/lampe sont vraiment pratiques (désolé mais je trouve les pads pour clipper les gopros qui restent sur les casques vraiment laids). De son côté le Scott a un emplacement dédié au somment où il sera facile de coller un pad, visière fixe et pas de passant pour le bandeau.

Pour qui ?

Pour le pratiquant (all mountain à l'enduro). Bref un bon compagnon pour rouler en montagne
8/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

Points forts

Le Fit
L'Aération
La couverture
La polyvalence

Points faibles

La visière non ajustable
Impossibilité de ranger les lunettes
Le prix

Acheter Scott STEGO

Les magasins ci-dessous ont ce produit en stock. En cliquant sur "voir l'offre" vous allez être redirigés sur le site du magasin

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Scott STEGO Le top pour rouler en montagne !
9 /10
TP
Scott STEGO Très bon casque open face enduro, léger et confortable
7 /10
TP
Scott Gambler 720 Met très vite en confiance et incite à la débauche! Mais suspension arrière bruyante et vélo pataud dans le sinueux.
8 /10
Scott Knee Guard Rocket II Pas les rockets des genouillères !
5 /10
TP
Scott Gambler 710 Un tank pour souder en station et en race !
9 /10
Scott genouillères Rocket II Correct mais pas convaincant
6 /10
TP
Scott VIVO PLUS Un Scott'ch on the rock s'il vous plait !
8 /10
Scott Mtb comp boa Un serrage de fer dans un chausson de velour
9 /10
Scott Supra Parfait, pour aller au taff !
8 /10
Scott Knee Guard Rocket II protect en béton , tissu en papier crépon
5 /10
TP
Scott AR BOA® Clip Chaussures de course !
7 /10
Scott AR BOA® Clip Des bonnes chaussures d'enduro AM pas sans défaut mais avec un super serrage
8 /10
TP