Test HOPE Tech 3 V4

6 tests HOPE Tech 3 V4.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
cook91700

L'endurance sans limite

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,94m | 84kg | Avancé
Acheté : 450€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions été/hiver, de 1h à toute une journée

Présentation et orientation du choix

J’ai commencé le DH avec des freins Shimano XT simple piston (version 2012/2013), en étant autour des 95/100Kg tout équipé, ma première expérience a été aux 2 Alpes donc sur des pistes assez rapides, en cumulant beaucoup de dénivelé en peu de temps, en enchainant 666 et Venosc par exemple, l’expérience ne fût pas concluante, avec des freins qui chauffent et qui viennent en buté, pas top quand on débute lol.

Je me suis ensuite pas mal pris la tête à rechercher le frein qu’il me fallait, j’ai très longuement hésité entre les Saint, les Zee et les Hope V4, après moultes recherches les avis étaient :

  • Saint/Zee excellent mordant mais peu dosable dans le mouillé
  • Hope V4 plus de feeling (ou moins de puissance suivant la manière d’aborder le sujet) et très bonne résistance à la chauffe

Mon niveau étant débutant j’avais un peu peur d’avoir des freins trop on/off avec les Saint en cas de pluie, j’ai donc opté pour les V4, en durite aviation et disques flottants, il existe 3 gammes de disques chez Hope, les classiques, les flottants et les ventilés, les ventilés étant le top à priori mais plus de 100€ le disque, j’ai opté pour les ventilés autour de 50€ pièce en 203mm.

J'ai choisit l'ensemble en noir, mais il faut noter qu'il existe une infinité de combinaison de couleur disponibles pour les fan du tuning.


Réception et montage

Chaque maitre-cylindre et étrier est livré dans une boite individuelle prêt à l'emploi, avec le nécessaire pour raccourcir les durites, les disques sont également emballés de manière individuels avec les vis de fixation, c’est un packaging soigné.

Quand on déballe la première impression est : "Waow c’est beau !"

Pour ma part j’ai dû réduire la taille des durites d’origine beaucoup trop longue, cette opération n’est pas si évidente avec les durites aviation, il faut avoir une bonne pince pour couper et ensuite c’est un peu pénible de mettre l’olive, il faut s’armer de patience et éviter de faire ça à 22h comme moi quand la nuit tombe en pensant que ça prends 5mn :)

Qui dit raccourcir les durites dit purge, le système est basique identique à ce qu’on peut réaliser en purgeant un frein de moto, le hic c’est la taille du réservoir qui est assez petite, donc il faut remettre souvent du liquide, c’est pas si pratique.

Avec le temps j’ai opté pour le kit de purge Hope, équivalent du Shimano avec l’entonnoir, mais en plus cher car usiné (environ 30€).

Une fois la purge réalisée, avec du DOT, aucune difficulté particulière pour monter les étriers et ajuster ces derniers.

Les maitres-cylindres sont dotés de 2 vis de réglage :

  • BPC servant à régler l’attaque des plaquettes suivant la taille du disque utilisé
  • Reach : pour ajuster l’écartement du levier, je fais du XXL en gants, pas de problème de réglage


A l’utilisation

Les freins répondent exactement à mon cahier des charges, à savoir une endurance infinie, je n’ai jamais réussi à les mettre en défaut, pourtant je n’ai pas un gros niveau et je me sers souvent des freins, je n’ai jamais eu le levier qui vient toucher la poignée, ils sont clairement très résistant à la chauffe.

Par temps pluvieux ils permettent d’avoir un excellent feeling et d’éviter des blocages de roue inopinés.

Les leviers disposent de perforation qui garantissent un bon grip, ils permettent suivant la manière de les placer sur le guidon d’être utilisé à 1 ou 2 doigts (1 pour ma part).

Le feeling est bien présent il suffit de tirer plus fort sur le levier pour avoir un freinage plus brutal.


Usure

Cela fait maintenant 4 ans que je possède ces freins, utilisés sur 2 vélos différents, j’ai eu 0 problème de fonctionnement avec.

Côté plaquettes j’ai utilisé les plaquettes organique d'origine, qui s'usent assez vite, les métalliques HOPE, ainsi que les Galfer rouge, réputées pour être identiques à l’origine et verte normalement plus puissante.

Pour ma part (ou mon niveau), je n’ai pas vu de différence entre les Galfer rouge et verte au niveau du mordant, par contre les vertes sont plus chères et s’usent plus vites donc pour moi elles ne sont pas intéressantes.

Donc mon choix de plaquettes restent origine métallique ou Galfer rouge.


Conclusion

Ces freins sont magnifiques, dosables et endurants, il faudrait que je teste des Shimano Saint maintenant que j’ai un meilleur niveau pour faire un comparatif avec les Hope, mais pour le moment ces freins sont parfaits pour mon utilisation.

Par contre si tu es du genre à rechercher une puissance maximale dès les premiers millimètres de pression sur le levier, ces freins ne sont pas faits pour toi.

On pourrait également extrapoler que le fait de devoir actionner le levier plus fort pour avoir un gros freinage peu contribuer à plus de fatigue dans les avant-bras après une journée, voir semaine de ride.

Pour qui ?

Celui qui cherche des freins fiables et qui ne chauffent pas, avec un certain budget.
8/10
Look
Consistance de la garde
Touché
Réglages
Résistance à la chauffe
Facilité de purge
Rapport qualité/prix

Points forts

- endurance
- feeling
- fiabilité
- tuning

Points faibles

- mordant mais c'est un point fort si on recherche du feeling

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire