Test HOPE Tech 3 V4 2016

5 tests HOPE Tech 3 V4.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Jackodicoco

Braking Raw

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,73m | 65kg | Expert | Briançon
Acheté : 490€
Conditions du test : Conditions sèches/poussiéreuses à humides/grasses sur un peu plus d'un an d'utilisation.

Un an déjà! Un an que je ponce les pistes des bike parks (et quelques freeride), des 2 Alpes jusqu'aux Orres, en passant pas quelques coupe de France notable avec cette paire de frein Hope Tech 3 V4 sur mon Scott Voltage FR710 de 2015 et comment dire... C'est de la tuerie! 

Première aperçu lorsqu'on me les donnes dans leur petit carton, les disques flottants bien emballés avec leurs 6 vis respectives, es étriers sont flambant, la finition est irréprochable, on sent que chez Hope, on a le souci du détail. Rien à dire de plus du coté des leviers, c'est propre et élégant à l'anglaise. L'ensemble est relié par des durites aviation et prêt à être installé. À noter qu'il y a un large choix de couleurs parmi lesquelles votre monture saura trouver chaussure à son pied.

Le montage se fait tout simplement, pas de mauvaises surprise, pas la peine de retirer les poignées, pas besoin de serrer les vis comme un malade, tout prend sa place naturellement. Néanmoins, un petit coup de lubrifiant au silicone sur les pistons suivi de quelques va-et-vient ne sera pas de trop pour "synchroniser" l'approche des plaquettes et faciliter le centrage de l'étrier.

Une fois le tout bien installé, place au test! Étape obligatoire, le rodage des plaquettes. Celles livrées ont une garniture métallique. Personnellement j'ai mis des organiques à l'avant pour plus de mordant, changement en 3 minutes montre en main. Forcément, pour une utilisation DH, ça demande de les changer plus régulièrement mais le résultat est là! 

En parlant de mordant, Hope a placé 2 molettes sur le levier dont l'une d'entre elle (BPC) permet le réglage de l'attaque, c'est à dire que l'on peut choisir entre un freinage ON/OFF ou progressif. (cf. manuel Hope, dispo ici: http://www.hopetech.com/wp-content/uploads/2015/06/2014-TECH3-X2-M4-V4-FR_Complete.pdf ). La 2ème molette (REACH) s'occupe de la garde, c'est la distance du levier par rapport à la poignée. C'est simple comme tout mais avec l'usure des plaquettes on a vite le levier qui vient titiller les phalanges et/ou la poignée. Une "micro-purge" avec une cale et 2 vieilles plaquettes et c'est réglé. 

Et puisqu'on parle de purge, la facilité est telle que n'importe quel débutant peut y arriver du premier coup (à l'aide, si besoin, du tuto dispo sur la chaîne youtube "Hopetech") avec une clé plate de 8mm, une seringue, un tuyaux du bon diamètre et du DOT 5.1 à 5€ le flacon de 250ml Hope. J'utilise une seringue sortie du kit de purge Shimano (attention à ne pas mélanger le minéral et le DOT!!) et ça ne prend pas plus de 15 minutes pour réaliser l'opération. 

Sur le terrain! Direction les 2 Alpes, on vérifie une dernère fois que tout est opérationnel et c'est parti! Les plaquettes sont fin prêtes, un coup sur le levier et ça stoppe net les 90Kg (plus ou moins, mais plus - que + svp) du rider et du bike. On embarque sur le télésiège du diable, on s'échauffe de la tête au pied et en avant Guingamp sur la piste bien roulante et rapide du Diable. On prend vite de la vitesse et dès les premiers virages on pose de gros freinages! 

Le touché en lui-même est jouissif, pas la peine de se casser les doigts pour obtenir un freinage franc (réglage perso ON/OFF), le seul petit bémol se trouve dans la course du levier, entre la position neutre et le moment ou les plaquettes mordent les disques. Après avoir essayer tout les réglages possibles, il faut tout de même avoir l'index assez long (si comme moi, on est pas fan des leviers contre la poignée) et à l'usure ça ne s'arrange pas à moins de modifier ses réglages... chose à faire dont on se passerait bien. En gros, un réglage de la course du levier serait le top, mais ce petit détail n'empêche pas de souder :)

Coté température, on est bien bien bien bien bien! Évidemment, au bout d'une descente de 10min sans pause pipi, on sent que le liquide a chauffé mais sur le touché, il n'y a pas de différence flagrante. Les leviers ne deviennent pas durs comme du bois et vos avant-bras vous le rendent bien.

Par temps pluvieux et gras vous ne verrez la différence qu'en fonction de la garniture de vos plaquettes...

En résumé, vous ne passerez pas inaperçue grâce à leur look ravageur. Les petites mains seront je pense, plus sujettes aux crampes et courbatures. Correspondra aux enduristes et descendeurs de tout niveaux, et à ceux qui ne veulent pas que l'entretien de leurs freins deviennent une corvée.

Pour qui ?

Pour les descendeurs et les enduristes qui recherchent un freinage puissant, un produit fiable quelques soient les conditions, solide, simple d'entretien et au design défiant toute concurrence.
9/10
Look
Consistance de la garde
Touché
Réglages
Résistance à la chauffe
Facilité de purge
Rapport qualité/prix

Points forts

La purge simple
Les réglages au niveau des leviers
La fiabilité
Le design

Points faibles

Course du levier (trop longue) au freinage

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire