Test HOPE Tech 3 V4

8 tests HOPE Tech 3 V4.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
crevaitte
Ce lecteur travaille pour une marque ou dans l'industrie sportive : Specialized.

Comment arrêter un train en route ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,78m | 72kg | Avancé | Nantes
Acheté : 215€ en magasin
Conditions du test : Boue, glacier, neige, poussière etc.

Réputé pour ses freins magnifiquement usinés et très progressifs, Hope n’a par contre jamais vraiment été une référence de puissance, en dehors de ses produits clairement typés descente du moins. Qu’en est-il de cette nouvelle génération des Tech ? Réponse après six mois passés en compagnie d’un duo composé du Hope Tech 3 V4 (4 pistons) à l’avant et à l’arrière.

Sur le papier

A l’ouverture de la boite, ce qui frappe immédiatement, c’est la qualité de fabrication. C’est usiné dans la masse et anodisé, là où la plupart des concurrents produisent du moulé peint. Dès qu’on les prend en main, ça se sent : c’est fait pour durer. Et de plus, c’est superbement bien fini ; quand on aime le matos, on apprécie ! Il faut dire que la marque britannique a l’habitude de proposer des produits au design et à la finition exemplaires, et les modèles testés ici ne dérogent pas à la règle : c’est beau, c’est dense et ça respire la solidité. On verra plus loin que concernant ce dernier point, ça s’est vérifié sur le terrain… La robe rouge, anodisée, rajoute encore un peu de charme mais elle ne s’accorde évidemment pas avec tous les vélos.

J’ai été surpris par la compacité de l’ensemble, je pensais ça plus encombrant.

Le levier est très ergonomique, c’est au moins aussi bien que celui de mes précédents SRAM GUIDE RSC.

Le réglage de garde est parfaitement efficace, celui d’attaque des plaquettes demandera à être validé au roulage, mais la sensation première est bonne. En combinant les deux, de clic en clic, il y a moyen d’affiner la sensation au levier de manière très précise.

Mais si l’étrier V4 est bel et bien neuf, c’est au niveau du levier et du maître-cyclindre Tech 3 que se situent les évolutions notables. Pour ceux qui apprécient d’avoir le frein avant à la main droite, comme sur une moto, il faudra obligatoirement procéder à l’inversion au moment de raccourcir les durites. L’autre grosse nouveauté, c’est que grâce au levier remanié de ce Tech 3, Hope annonce un gain de puissance de 5% par rapport au modèle précédent, le Tech Evo. Ce chiffre peut paraître marginal, mais on verra que la différence se fait pourtant bien sentir sur le terrain. Au rayon des changements, on retiendra aussi la compatibilité directe du collier de fixation avec les shifters Shimano I-Spec, ainsi qu’avec les manettes Sram moyennant un adaptateur spécifique.

Sur le terrain

Mon set-up se compose donc d’un couple tech3 V4 de 4 pistons à l’avant et a l’arrière, respectivement couplés à des disques Saw “flottants” (en réalité en deux pièces, centre en alu et piste en acier) de 203 et 183mm. Le montage ne pose aucun problème et la purge post-raccourcissement, qui n’est pas toujours indispensable mais s’est révélée ici nécessaire pour le frein arrière, est un jeu d’enfant. Attention toutefois à vos doigts et à votre vélo puisque Hope utilise du DOT pour remplir les entrailles de ses freins, un type d’huile qui peut s’avérer corrosif. Malgré le maître-cylindre revu et le réservoir nettement plus proéminent que l’ancien Tech, ces freins restent compacts et ne risquent pas de rentrer en contact avec le tube supérieur en cas de crash. Dans un premier temps, les leviers en alu donnent une impression froide et dure, mais cette sensation disparaît rapidement pour laisser la place à un feeling très agréable. L’ergonomie est clairement au top et la forme tout simplement parfaite pour le freinage à un doigt ! Quant aux petits trous, ils contribuent eux aussi à la bonne préhension des leviers, a fortiori en conditions humides ou boueuses.

Comme souvent chez Hope, il faut pas mal de kilomètres avant de commencer à obtenir du mordant, et ce malgré l’habituelle procédure de rodage sur route descendante. Mais quand les plaquettes sont enfin bien rodées, on découvre des sensations que nous n’avions jamais connues avec les Tech et Race Evo M4 ! Attention, on est encore loin d’avoir un frein ON/OFF, et c’est tant mieux, mais il ne faut enfin plus tirer aussi fort sur les leviers qu’auparavant pour obtenir de la puissance. C’est rassurant lors des freinages d’urgence et on se lance plus rapidement et plus sereinement dans la pente.

La grande force des Hope reste malgré tout la progressivité et la modulation, qui sont tout simplement royales. Il y a clairement un feeling Hope qu’on pourrait décrire comme un mélange entre fermeté (le point de contact est bien net) et douceur, et cet excellent comportement demeure même lors de très longues descentes où on fait régulièrement lécher les freins. La surchauffe ne se fait jamais ressentir et la garde reste constante. Ces Tech 3 V4 sont également très rassurants dans les sections pentues en conditions boueuses, là où on veut surtout éviter les blocages de roue qui nous feraient inévitablement perdre le grip déjà précaire.

en cas de casse ou de panne, sachez d’ailleurs que l’entreprise anglaise dispose de toutes les pièces détachées qui constituent ses freins, même de nombreuses années après la sortie d’un modèle, et même quand celui-ci n’est plus dans la gamme. C’est aussi pour ça qu’on investit dans des freins Hope…

Car oui, on peut ici parler d’investissement puisque les Tech 3 V4 sont respectivement vendus au prix public de 215€ l’unité. Ce à quoi il faut encore rajouter adaptateurs et disques, ce qui les place au final à un tarif proche des freins les plus onéreux du marché comme les Shimano Saint, Magura MT7 ou encore les Sram Guide Ultimate. Quant aux plaquettes organiques d’origine, elle font preuve d’une longévité étonnante et sont encore bonnes pour le service malgré plusieurs séjours en bike park et à la montagne, et à la Mountain Of Hell.

Bilan

Avec ces Tech 3 V4, Hope a bien revu sa copie et propose enfin des freins « à tout faire » offrant un mordant digne de ce nom, sans être pour autant des monstres de puissance. Leur point fort reste clairement la progressivité et le feeling typiquement Hope si agréable, mais ils se distinguent aussi par leur ergonomie, leur finition exemplaires et leur robustesse, sans oublier leur fiabilité. Reste la question du tarif élevé qui pourrait en rebuter plus d’un, mais qui nous semble justifié au regard de la superbe qualité de fabrication « tout métal ».

Pour qui ?

Les riders qui aiment le beau mattos, qui dure.
10/10
Look
Consistance de la garde
Touché
Réglages
Résistance à la chauffe
Facilité de purge
Rapport qualité/prix

Points forts

Constance du freinage, esthétisme, look race, compatibilité matchmaker, finition impeccable, SAV irréprochable.

Points faibles

Prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

6 commentaires

davelepec
Statut : Expert
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Super test, seule reproche au Hope V4 c'est le manque de puissance vis à vis de la concurenceSaint/Cura/MT5/7 et le liquide DOT qui est pour moi trop corrosif pour être encore sur un VTT en 2019.
0
crevaitte
Statut : Expert
inscrit le 28/07/08
Matos : 9 avis
Une purge c’est pas non plus une hémorragie, j’ai coupé mes deux gaines, remis des olives neuves sans en perdre une goute au sol, aucune purge à faire, les étriers et maître cylindre sont si étanches que l’adaptation des longueur se fait parfaitement. Je fais ce genre de montage neuf tous les jours, et vraiment ce n’est pas une plaie. Ok le DOT c’est pas le pied, mais avec quelques préparations cela se passe bien. Même SRAM a amélioré ses procès. Push-pull dans les maîtres cylindres. Nouveau Système de purges. Etc. Les enfants faut pas en demander beaucoup plus. Cela reste un job, si cela vous semble complexe. Nous sommes des milliers de techniciens prêt à vous aider pour un prix modique, et surtout avec une obligation de résultats.
Bien à vous
1
crevaitte
Statut : Expert
inscrit le 28/07/08
Matos : 9 avis
Juste pour info, c’est vrai que les magura freinent « sois disant » plus fort, mais demande aux petits gars qui étaient sur le glacier des 2 alpes, cette année, à la MOH, et qui on pourrit leur course à cause de leur putain de carbo-texture. Moi je passe mon tour. Merci pour le commentaire qd même.
0
davelepec
Statut : Expert
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Pour le Magura je suis d'accord avec toi leur levier est moisie mais niveau puissance c'est un autre monde , moi je roule en Shimano (ZEE) pour avoir du liquide minéral et une puissance équivalente au Hope pour la moitié du prix.

Contrairement à Hope tu ne trouves pas facilement de pièces détachés pour les autre marques mais ce n'est pas infini j'ai eu le cas avec mes Hope Moto V2 après 2 réfections totales(levier/durite/disque/pistons/maitre cylindres/joint du bocal…) je ne trouvais plus aucunes pièces détachés pour les remettre à jour, alors que Shimano tu peux mixer entre plusieurs gamme c'est du plug and play juste à racheter un étrier ou un levier tu purges et tu roules.

Pour les purges moi sur mes derniers Hope c'étaient toutes les 15 sorties mais on ne pèse surement pas le même poids.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire