Test Garmin Edge Explore 2020

4 tests Garmin Edge Explore.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,3/10
DDN
Par DDN

Tactile, Emile.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 51 ans | 1,80m | 77kg | Rochefort
Acheté : 240€ en ligne
Conditions du test : Presque un an de roulage, principalement en gravel et VTT, sur des distances de 30 à 400km soit environ 5000 au total.

Points forts

Guidage performant pour le suivi d'une trace déjà faite
Ecran assez grand et assez lumineux comparé à la concurrence
Mémoire suffisante pour charger des GROSSES cartos
Intégration parfaite de la détection d'incident et du livetrack
Appli Garmin Connect pas plus nase que la concurrence

Points faibles

Ecran tactile : nullissime, efface quasiment toutes les qualités pourtant réelles de l'engin
Création de parcours et de boucles inopérant
Deux brouettes de fonctions inutiles qui encombrent les menus
Chargement de traces long et fastidieux

Ca commence bien, il ronchonne.

J'ai eu un bon d'achat au vieux campeur, ce qui m'a permis de découvrir pourquoi je n'achèterai jamais plus rien chez eux. Outre que les tarifs sont plus élevés que partout ailleurs, que le choix est finalement restreint et que pour une boutique spécialisée "camping" il y a très peu de vrai matos de rando, le service client est le plus mauvais et le plus désagréable que j'aie jamais connu. Je passe sur la mésaventure en boutique où on nous a conseillé "une protection de pluie parce qu'il n'y en a pas d'origine" pour l'Osprey Raptor que j'ai offert à mon épouse il y a cinq ans pour son anniversaire, la susdite protection qui ne rentre pas et l'abruti qui fait des difficultés pour nous la rembourser cinq minutes plus tard (on a bien fait de l'essayer avant de repartir). Je passe sur la livraison qui prend des plombes. Je passe sur les réponses automatiques du service en ligne. Bref, j'espère que tu m'as bien regardé, mon Vieux, parce que je vais définitivement me passer de toi.

Je disais donc : bon d'achat. Je cherche un GPS pour remplacer mon Edge 520 que j'aime bien mais dont l'écran est trop petit et pas assez lumineux en plein soleil (je me perds régulièrement parce que je ne vois pas la direction qu'il faut prendre), la mémoire trop juste (je roule loin, maintenant), la batterie trop courte (idem), les instructions de guidage parfois aléatoires et les fonctions dédiées performance devenues inutiles pour moi (merci Zwift). Pour mon activité principale, à savoir le gravel longue distance et mes activités secondaires à savoir le VTT, la randovélo en famille et le cyclotourisme y'a pas pléthore d'offre. Il me faut un GPS avec assez de mémoire pour enregistrer et dérouler des itinéraires de 400km au moins, un écran le plus grand possible, une batterie qui tient au moins un 200 et qu'on peut recharger tout en utilisant le compteur. Je préférerais qu'il soit étanche et pas tactile, le tactile c'est genre de gadget qui ne sert à rien et a le même niveau de fiabilité que les ordinateurs du boulot. En gros ça se résume à Wahoo Elemnt Roam et Garmin Edge Explore ou 1030, parce que même affublé d'un "plus" de mémoire, le 520 a toujours un écran trop petit et le 830 est trop riche en fonctions inutiles pour moi. Dommage au passage que je n'aie pas eu connaissance du Hammerhead Karoo au moment où j'ai fait mon choix. De toutes façons le seul compteur que le bon d'achat me permette de prendre sur le Vieux c'est le Edge Explore alors on va pas tortiller du croupion pour fienter droit. Toute manière vu le prix du 1030 ils vont se mettre les fonctions de monitorage de performance à un endroit où le soleil brille peu et influe peu sur les susdites performances.

Edge Explore it is, happy ou pas.

T'es pas allé voir sur Nakan.ch ? Va voir.

Comme d'hab, je ne vous fais pas un compte-rendu technique, le susdit monsieur fait ça bien mieux que moi, mais plutôt un compte rendu d'impressions, d'utilisation, de subjectivité.

A l'allumage, gros écran hélas tactile, très lisible dans la cuisine, très fort rétro-éclairé ce qui ne présage rien de bon pour la batterie. Boutons latéraux et en bas bien utilisables avec des gros doigts et des gros gants, je n'en dirai pas de même du tactile j'y reviendrai. Emplacement de charge recouvert d'un bout de plastoc souple qu'a pas l'air bien solide mais qui au moins est en dessous donc doit permettre de charger l'engin en roulant.

L'engin est étanche IPX7 = étanche à la submersion à 1m de profondeur pendant 30', comme je ne fais pas de vélo sous-marin il est assez étanche pour moi. Sa résistance aux chocs muni d'une protection en silicone et d'une couverture d'écran en verre trempé a été suffisante dans les limites de mon utilisation pour le moment = il tombe de temps en temps, il prend des branches dans la face régulièrement, il est parfois rangé par des enfants, il reste nickel.

Fonctions basiques.

Les habitués des compteurs performance et des montres de la marque vont se retrouver dénudés avec un seul mode que tu configures comme tu veux. Pas de mode "danse avec mon lama", ni "tricycle à roues carrées", ni "troitathlon"*, juste un mode "vélo". On peut mettre jusqu'à 10 champs sur le compteur mais à 6 je suis déjà en limite de visibilité même avec les progressifs de vieille qu'il va bientôt falloir que je remplace par une canne blanche et un labrador. De toutes façons c'est très basique ce qu'on peut mettre : champs de chrono, distance, altitude, vitesse, fréquence cardiaque et cadence, en gros.

Tu peux aussi configurer des alarmes genre "tu pédales trop vite", "t'as oublié de bouffer", "t'as soif", "c'est l'heure d'appeler mamie", "t'as oublié d'éteindre la lumière dans le couloir en partant". Et aussi recevoir des SMS, tes alertes sur Vinted ou répondre à des appels.  Je ne vois pas bien à quoi servent toutes ces âneries, qui sont heureusement toutes désactivables.

Perso je m'en fous, j'ai juste besoin d'un écran de carto pour pas me perdre plus que d'habitude et d'un écran de données simple avec le temps écoulé pour savoir quand c'est fini les conneries / l'heure qu'il est pour savoir quand c'est qu'on mange / la vitesse instantanée et la vitesse moyenne pour savoir quand c'est que je rentre à la maison / le coucher et le lever du soleil pour savoir quand c'est que je dois allumer puis éteindre l'éclairage / le dénivelé cumulé pour savoir pourquoi j'ai mal aux guibolles / la fréquence cardiaque pour pas cramer trop fort trop vite.

Une petite blague : si tu mets le compteur en pause sans l'éteindre et qu'il s'éteint tout seul au bout de quelques minutes, ce cornichon-buffle enregistre ton parcours automatiquement. Ce qui fait que ma dernière sortie longue d'une traite était une succession de sauts de puce de 80 bornes sur toute la journée. Ca doit pouvoir se désactiver mais j'ai pas trouvé comment on fait.

Connect to protect.

Il est compatible bluetooth direct avec le téléfon, donc avec l'application Garmin Connect. Donc enfin avec la détection d'incidents et le livetrack, pas comme sa bouse intersidérale de précédesseur. En gros non seulement ta moitié elle sait que t'es bien sur le vélo et pas au bar en train de choper le (ou la) Corona mais en plus si t'as la tête enroulée autour d'un arbre elle sait où le SAMU va pouvoir te trouver pour prélever tes reins. Pour le dire plus littéralement : les personnes que tu choisis reçoivent un mail quand tu pars avec un lien leur permettant de suivre ton parcours et les mêmes ou d'autres reçoivent une alerte SMS / mail si le compteur détecte un arrêt très brusque ou une secousse qui pourrait suggérer que t'as cassé ta pipe - du moment que ton téléphone est doté d'un abonnement à l'ternet. L'air de rien et même si c'est devenu banal, c'est très sécurisant.

Fixe sur le vélo.

Support quart de tour habituel, le seul fourni est un plastoc fixé par des élastiques plus léger que le support déporté et qui bizarrement malgré son aspect camelote fait très bien et très longtemps le job. J'utilise un support chinois inspiré du Rotor qui permet de fixer le compteur en haut et n'importe quel objet compatible avec un support gopro en dessous.

Batterie et recharge.

Annonçant 12h d'autonomie en mode GPS, les comiques de la R&D de Garmin ont pris des leçons chez Borat. Comptez 8 heures grand max rétro-éclairage éteint en mode compteur et 5-6 heures environ en conditions normales d'utilisation : rétro-éclairage 50-80% guidage et livetrack activés. Un point positif pour mon utilisation : en raison de l'emplacement du port micro-USB, vous pouvez charger en roulant même sous la pluie. La batterie de 20 000 mAh planquée dans la sacoche de top tube est connectée en permanence à l'éclairage et régulièrement au compteur = tout facile.

Grand écran pas mal lumineux.

L'écran fait la taille habituelle des gros Garmin soit 3.5" comme le Edge 1030, un peu plus grand que les 3" de la génération précédente. Et on ne peut l'utiliser qu'en mode portrait, ce qui gêne certains mais pas moi.

La luminosité est moyenne. Moins bonne qu'un téléphone, comme d'hab. Je me demande pourquoi tous les écrans qu'on trouve sur tous les dérivés de calculette du monde sont moins bons que ceux d'un bête Realme à 80 balles mais c'est pas spécifique à ce compteur. En gros, la nuit éclairage à 30% on voit bien, le jour éclairage à 60% on voit pas trop mal, en plein soleil éclairage à 100% c'est encore juste. Mais dans l'ensemble c'est mieux qu'avec la génération précédente, 520 / 1000 et consorts.

Guidage.

C'est bien pour ça qu'on l'a acheté, non ?

La mémoire fait 16Go, sans possibilité d'extension via une carte microSD comme c'est le cas du 1030. A moins de vouloir l'utiliser pour faire Cambrai-Shanghai, ça devrait suffire.

La carto c'est la Garmin Cycling Europe, correcte, manquant un peu de détail dans les sentiers et forêts mais facilement remplaçable par la Freizeitkarte avec laquelle elle cohabite sans problème si vous aimeriez avoir les deux. D'après ce que j'ai compris, avoir la carte Garmin permet de bénéficier des fonctions de création de parcours de façon plus adaptée. Lisez : ça sert à rien.

Pour créer un itinéraire comme on fait avec un GPS de bagnole, c'est juste nul. Passé les 100 bornes, il te conseille de mettre des destinations intermédiaires parce que ça fait trop de trucs pour sa petite tête.

Pour créer une boucle, c'est juste super nul : les deux fois que j'ai essayé, il a voulu me faire rentrer par le viaduc du Martrou aussi connu sous le nom de Pont de Lamorcertaine. Des fois, il t'envoie sur des portions de 4 voies. Pas souvent c'est vrai, mais pour finir en fauteuil roulant, un seul accident suffit.

Pour suivre un itinéraire crée sur le téléphone via Garmin Connect, une application tierce ou téléchargé sur Utagawa, c'est plutôt bien. Ca sonne et ça s'allume avant chaque changement de direction, de façon majoritairement pertinente contrairement au concentré de nullité qu'était son prédécesseur. La trace met longtemps à charger quand elle dépasse les 100km (genre plusieurs minutes). Si tu loupes une intersection ou que tu te goures de direction, il t'indique un itinéraire de remplacement. Avec la même efficacité que les GPS bagnole de la même marque : le plus souvent ça marche bien mais de temps en temps c'est fairdemitour avec Prudence ce qui est un prénom à présent peu usité, et paumage garanti.

A propos, il est compatible avec Komoot et d'autres solutions tierces de guidage via des applis téléchargeables sur Connect IQ. Je vois pas bien non plus en quoi c'est mieux que d'utiliser un téléphone.

Ca te signale les virages dangereux un peu au hasard, fonction inutile et désactivable.

Mais il est tactile, l'débile.

Y'a trois boutons physiques : un sur le côté pour allumer / éteindre l'écran (appui court) ou le compteur (appui long puis validation avec le tactolle), deux en bas pour lancer / arrêter le suivi GPS et un autre pour comptabiliser les "tours" dont je ne vois pas bien à quoi ça peut servir sur un GPS de rando sans fonctions de monitorage de performance.

Changer la luminosité, changer d'écran, valider un truc, faire la majorité des opérations, c'est tactile = si t'as des gros gants, un coup sur deux tu tapes à côté et faut recommencer. Ou t'arrêter pour enlever tes gants, si t'as pas choisi d'activer la détection d'incident ou que t'as oublié ta carte de donneur d'organes. Encore une fonction conçue par la division marketing qui connait le vélo comme le pape connait Wolford.

Et s'il pleut, soit plus rien ne fonctionne soit il fait des fantaisies tout seul. Pareil si t'as la mauvaise idée de suer sur l'écran.

Recommandations pour l'achat, et pour le service R&D de Garminasse.

Ce Edge Explore, on dirait un 1030 qu'on aurait amputé logiciellement de ses fonctions adaptées aux routistes. Les fonctions de guidage sont bonnes pour suivre une trace préétablie, médiocres pour tout le reste. L'arrivée du livetrack et de la détection d'incident sont très bienvenues, et la compatibilité avec des applications de guidage tierces ravira certains utilisateurs. L'écran est grand mais pas assez lisible pour son utilisation prévue. La batterie est trop juste. Il est truffé de fonctions inutiles presque toutes désactivables et fait des farces quand il est mouillé ou que tes doigts sont engoncés ou trop gros en raison de son écran tactile qui reste son principal défaut. C'est certes l'un des compteurs de ce type les moins chers du marché mais à ce qu'il m'a été donné de voir sur les compteurdézôtres c'est aussi le moins bien = le rapport qualité/prix est assez nul. Et c'est dommage, avec un vrai retour de béta-testeurs tous les défauts pouvaient être corrigés.

Monsieur et madame Garmin, pour concevoir et tester vos compteurs je vous suggère vivement d'engager des bikepackers, des VTTistes qui font du marathon et des cyclo-voyageurs au long cours. Ce genre d'engin ne passerait absolument jamais la barrière d'un test en vrai.



* le troitathlon c'est un sport qui consiste à venir trois fois aux entrainements dans l'année, on en a quelques uns qui le pratiquent dans le club.

Pour qui ?

Si vous avez un bon d'achat qui correspond exactement à son prix ou que vous le trouvez autour de 150€, achetez ça. Sinon, la nouvelle version du Hammerhead Karoo sort bientôt.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire