Test Garmin Fenix 5s 2018

1 test Garmin Fenix 5s.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
DDN
Par DDN

Un bel objet qui ne sert pas à grand chose en grovélo

Avis sélectionné
Profil du testeur : 50 ans | 1,80m | 76kg | Avancé | Rochefort
Acheté : 350€ en magasin
Conditions du test : Six mois environ, avec beaucoup de vélo, beaucoup de natation, beaucoup de course à pied et un port quasiment constant

Points forts

Qualité de fabrication exemplaire
Semble solide
Belle et élégante
Plus besoin de changer de modèle de montre pour changer de montre !

Points faibles

Le cardio au poignet ne sert à rien
Un peu épaisse

On n'a pas tous les jours 50 ans et j'ai eu un beau cadeau : une montre multisport haut de gamme. J'ai eu la chance que mon anniversaire tombe exactement en même temps que la fin de vie annoncée de la série 5 du modèle emblématique Garmin, la Fenix. C'est une Fénix 5S pour Sport, par opposition à la 5X pour, genre, euh cross quoi et Slim parce qu'elle est plus fine que la 5 normale.

Comme d'habitude, mon test est extrêmement subjectif : si vous voulez un test clinique détaillé je vous conseille à nouveau d'aller sur nakan.ch

Juger quelqu'un ou quelque chose sur sa beauté plastique, c'est pas bien.

Oui, je sais. Et je plaide coupable. Mais si je dois passer 7000 bornes par an sur un vélo, je veux avoir envie de monter dessus quand je le regarde (et oui, j'ai entendu votre commentaire sur le sexe opposé en réaction à cette phrase). Alors si je dois avoir une utilisation quotidienne d'un objet aussi intime qu'une montre, je veux qu'elle me plaise.

Cette montre étant un caméléon, vous trouverez forcément une façon pour qu'elle vous plaise : en changeant la couleur du bracelet et / ou de cadran, vous aurez l'impression de changer de montre, comme vous le verrez sur les photos ci-dessous. A chaque fois c'est la même montre, et... en non, c'est pas du tout la même montre.

A noter que si les bracelets Garmin valent un (avant) bras, ceux de chez Ali sont souvent de bonne qualité, parfaitement compatibles et à moins de 3 euros. Actuellement, j'ai un bracelet turquoise avec un cadran figurant une orchidée turquoise et non elle n'est pas sur les photos parce que je n'ai pas envie que vous ayez la même. Trop belle !!!

Speaking of FaceWatches.

Le cadran ou Facewatch est personnalisable : vous pouvez utiliser les quelques modèles fournis, ou en télécharger un zillion sur le site connectIQ ou en utilisant connect IQ store sur Android.

Il y a aussi des tonnes d'applis sur le store Garmin, toutes plus inutiles les unes que les autres, qui vous permettront de jouer à Snake comme sur un Nokia 3110 ou d'avoir des cadrans moins bien que ceux fournis avec la montre. Ah, si pour les fans de Strava y'a des trucs "utiles".

On peut faire défiler les différents écrans avec un appui sur le bouton du milieu ou du bas et personnaliser ce qui défile, par exemple fréquence cardiaque et courbes, statut d'entrainement, boussole, calendrier, notifications d'entrainement, etc.

L'environnement, mon fils.

Comme sur les autres montres Garmin, l'appli Connect permet d'échanger avec le téléphone et de centraliser toutes les infos de vos différents appareils Garmin. C'est pas mal d'avoir tout au même endroit, mais vous pouvez faire pareil sur n'importe quelle appli / réseau social sportif avec des appareils de marque différente.

Quand même, un truc vraiment utile en grovélo, c'est le livetrack / la détection d'incident : le truc qui dit à tes proches où tu te trouves quasiment en temps réel via un lien accessible par mail et qui détecte que tu t'es encastré dans un arbre pour envoyer sous 10 secondes un SMS de détresse à ceux que tu as choisi. Le délai de 10 secondes te sert à désactiver l'alerte si après t'être encastré dans le susdit arbre tu t'es relevé et que tu es remonté sur le vélo jusqu'au prochain. Ca nécessite que la montre soit connectée en Blutoute et que ton Intelligentphone ait une connection internet via données mobiles, c'est un truc que même moi je prends quand je pars en rando longue c'est pour dire. Petit bémol la détection d'incident ne fonctionne que sur les activités course / marche / vélo et ne détectera pas que tu t'es noyé(e).

Connexion, z'avez dit connexion ?

C'est une montre connectée. Magique : je peux savoir combien de pas j'ai marché, combien de battements de cœur j'ai fait, quel est mon temps de sommeil, combien de fois j'ai pété ou dit "et tout" dans une journée et c'est intégralement transmis en temps réel à Garmin. Dans le genre truc qui ne sert à rien / espionnage gratuit, ça se pose là.

Les fonctions sport me sont très utiles : si comme moi vous aimez et pratiquez un grand nombre d'activités de remue-popotin et qu'un compteur de vélo vous trouvez pas ça trop pratique en paddle, cette montre remplace à peu près tout. Il suffit de créer un profil d'activité, de le paramétrer et quand vous lancez l'activité les informations que vous avez choisies vont s'afficher, dans l'ordre que vous voulez, soit avec un défilement automatique selon un intervalle donné, soit en appuyant sul'boton. Je crée par exemple le profil "chasse au dahu", qui va utiliser GPS + Glonass (ça se chasse souvent loin des zones civilisées, le dahu) pour afficher la distance parcourue et la vitesse instantanée sur le premier écran, l'altitude instantanée et le D+ sur le deuxième, la température sur le troisième et le coucher du soleil sur le dernier. Et une fonction "retour au départ" peut me guider si je suis perdu et que même bredouille je veux rentrer à la maison.

J'ai une quinzaine de profils de sport qui couvrent toutes mes activités, de la nage en eau libre et le susdit paddle au cardio en passant par le trail, bien sûr le VTT et le vélo longue distance, grâce à une fonction particulièrement pratique appelée ultratrac qui détermine la position GPS une fois par minute pour économiser la batterie. Quand je serai grand et que je ferai la Born To Ride je m'en servirai, pour le moment je l'utilise en rando longue pour faire un comptage kilométrique total et pour avoir une trace récapitulative de toute la balade, alors que le Edge 520 me sert de guidage / carto et de compteur kilométrique pour chaque étape. Y'a même un profil "musculation" supposé détecter automatiquement quel exercice je fais et combien de répétitions, en pratique ça marche pas trop et de toutes façons ça sert à rien non plus.

Fin du fin pour les gogo-gadgétobras, les modes disciplines enchainées qui sont paramétrables (triathlon, duathlon, aquathlon, swimrun, tricot / cappucino / sieste, etc.) et vont passer d'une activité à une autre sur un appui de bouton et prendre en compte le temps de transition. Frime à deux balles, quand tu nous tiens.

Pour le vélo, des tas de fonctions avancées présentes sur les compteurs sont disponibles sur la montre : capteur de cadence, de vitesse, cardio ceinture ce qui fait que je ne prends plus le compteur en grovélo sur distances courtes ni en vélotaf. Plusieurs modèles de capteur de puissance ne sont pas compatibles notamment ceux des smart-trainers Elite type Turbomuin : dommage. Mais comment, t'utilises une ceinture cardio alors que la montre a un capteur de poignet ???

Fréquence cardiaque au poignet ? Houla.

Autant le dire d'emblée, les cardiofréquencemètres au poignet Garmin ne marchent pas. Tous ceux que je connais qui ont une Fénix, une ForeRunner ou une Vivo disent que ça fonctionne à peu près bien au repos et c'est tout. Sitôt qu'on la secoue un peu la montre donne des indications fantaisistes, pareil si on l'immerge. Visiblement les possesseurs de Suunto ont l'air d'affirmer que ça marche, là aussi seulement hors de l'eau.

Pourtant, ils font des efforts chez Garmin : régulièrement faut recalibrer le bousin en sortant avec une ceinture cardio, ils "perfectionnent" leur système logiciel sans arrêt, bref. Ca marche pas quoi.

Pas de fonction d'itinéraire / de guidage GPS ?

Non m'sieurs dames, ça c'est sur la 5X et la 5S+, et pour l'avoir essayé cette fonction ne sert à rien : l'écran est trop petit et se retrouve facilement coincé sous la veste ou les gants au moment où on en a besoin. Dans mon expérience de gars qui roule et qui randonne quand même un peu, rien ne vaut un grand écran de compteur fixé sur la potence.

La batterie n'est pas un drumset.

Si la montre est plus fine et plus légère que les autres Fénix 5, c'est que la batterie est plus petite, donnée pour une quinzaine d'heures en mode GPS normal et une trentaine en ultratrac. Dans la vraie vie je la charge une fois par semaine en utilisation calme comprenant trois heures de sport avec utilisation du GPS et deux fois par semaine quand j'ai vraiment le temps de m'entrainer. 

Spécifiquement pour le VTT, alors, ça sert à quoi ?

Alors : absolument à rien. Sur le principe, c'est plutôt mieux d'avoir une montre qu'un compteur pour le livetrack, la détection d'incident et les quelques trucs dont on a besoin (altitude, dénivelé, coucher du soleil, etc.) mais dans les faits un compteur est moins cher, plus lisible surtout avec des gros gants et surtout le guidage est plus clair.

Le mot de la fin.

Elle est belle, je m'en sers, c'était un beau cadeau, elle est pleine de fonctions utiles et d'encore plus de fonctions inutiles. Si je n'en avais pas ? Je m'en passerais aisément.

Pour qui ?

Pour tous ceux qui ont ce genre de budget à mettre dans ce genre d'appareil (ou un beau cadeau à faire ou à recevoir)

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire