Test Smith Squad MTB 2017

6 tests Smith Squad MTB.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,3/10
Adrilefou

Le changement c'est maintenant !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,75m | 58kg | Débutant
Acheté : 99€ en ligne
Conditions du test : Masque testé pendant 3 semaines, essentiellement sur un casque ''open-face'' (IXS Trail et Met Roam) mais également intégral (Tld D3 et Fox Rampage). Utilisation enduro exclusive. Climat digne de la Belgique, partagé entre soleil et pluie torrentielle.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Smith - Squad MTB

Points forts

- Design original
- Maintien au top
- Agréable et champ de vision large
- Intégration sur tout type de casque
- Elimination de la bué quasi-parfaite
- Magie de l'écran Chromapop

Points faibles

- Nécessité de Bac +9 pour le changement d'écran

--[ Test réalisé dans le cadre des opérations de Tests Privés ]--


Smith, marque Américaine à l’histoire plutôt anecdotique.

C’est le Docteur Bob Smith, orthodontiste désirant continuer à rider la poudreuse lors de conditions difficiles, qui est à l’origine de cette idée de masque.
Depuis la marque n’a cessé d’être innovatrice et ce dans tous les domaines : Première marque à proposer un système de verre interchangeable, ou encore un système de ventilation, …
La marque compte aujourd’hui plus de 50 ans d’expérience. Et c’est peut-être l’une des raisons pour laquelle des rideurs de renom tel que Brandon Semenuk, Aaron Gwin ou encore Martin Maes (obligé de le citer étant belge :3) lui font confiance.
La marque s’affiche donc dans toutes les catégories de vélo avec des athlètes toujours au sommet de leurs art.

Le Squad c’est 112 grammes pour 99€ !
Un verre Carbonix-x avec un traitement antibuée et des mousses SWEAT-X F.A.T en 3 couches pour une meilleure gestion de la transpiration, voilà le programme théorique !
Il est livré avec un verre clair également antibuée et d’une petite housse de transport.
Le Squad est un masque spécialement développé pour notre sport et ça c'est cool ! 

ESTHÉTIQUE :

Smith propose 12 couleurs, la plupart offrant des designs assez sobre et classe mis à part 2-3 versions plus original tel que le « Aaron Gwim » ou encore l’effet « bois ».

Le masque est plutôt esthétique, le design est différent de ce qu’on a l’habitude de voir et ne s’assortira effectivement pas avec tous les styles de casque (Petite pensée au Met Roam Noir/Rouge qui vient de débarquer à la maison avec lequel la couleur ne matche pas trop ^^).
Il représente une fresque au couleurs pastels, un look plutôt street mais qui me plait bien !

Un masque très aéré avec de nombreuses aérations réparties sur tout le masque.
Les 3 couches de mousses se repèrent facilement ayant chacune une couleur différente.

Les petits finitions tel que le « Smith » gravé dans les mousses du haut ou encore l'insigne métallique de la marque américaine sur le haut du masque terminent vraiment la finition du masque comme il se doit ! 
Les supports pour tears-offs/Roll-offs sont, bien entendu prévus et ce, directement sur l’écran.

TEST TERRAIN :

Après avoir maté quelques Highlights des EWS pour débuter la journée, une chose m’interpelle : Ravanel, Rude, Maes, ou encore Keene ; Tous roulent pour Smith, serait-ce un signe me chuchotant que le Jour-J pour la première session du Squad serait arrivé ?

Ni une, ni deux, je me retrouve dans les traces enduro derrière la maison.
Le masque a été testé principalement sur des casques '’open-face’’ (tel que mon IXS Trail habituel ainsi que le nouveau Met Roam) mais également sur des intégrals (Troy Lee D3 et Fox Rampage).

Le premier gros point fort est la bonne intégration du masque sur tous les casques testés, la structure ainsi que la matière du masque le rend très modulable et léger. Il est donc agréable à porter, et ce sur tout type de casque, ce qui est rare !
Personnellement, je ne suis habituellement pas fan de rouler en casque ‘’open-face’’ avec un masque mais Smith aura changé la donne !
De plus, le Squad reste en place une fois devant les yeux, la bande anti-dérapante à l’arrière du bandeau fait son boulot à merveille ! Sur l’ensemble des casques sur lequel j’ai testé le masque, pas une seul fois le Squad n’aura bougé d’un poil !

Le second atout de ce produit est son écran Chromapop.
Le modèle est livré avec le Chromapop « Red Mirror », qualifié de polyvalent par Smith.
J’ai personnellement été très surpris par cet écran, n’étant pas fan des écrans de type « Irridium », il partait pourtant perdant !
Une fois les yeux rivés sur la trajectoire, mon préjugée s’est vite envolé… La promesse faite par Smith, d'améliorer la vision en corrigeant le contraste ainsi qu’en réhaussant les couleurs, est tenue.
Loin de l’écran « Irridium » habituel qui ne fait qu’assombrir la vue, l’écran Chromapop relève les détails.

Détails qu’on peut apercevoir correctement grâce au champ de vision hyper large. C’est le troisième point fort de ce masque. Sa forme et le rapport écran/masque est pensé pour favoriser le champ de vue. On en oublierai que le masque est devant nos yeux.
Le champ de vision est, en plus, toujours clair ! Jamais de buée, cela peut paraitre fort prétentieux comme idée mais, à aucun moment, la buée ne sera venue jouer les trouble-fêtes ! Le traitement anti-fog fonctionne du tonnerre, qualité qui s’apprécie toute particulièrement lors de session enduro, ou lorsqu’on remonte des parties de piste à pied.

Le pauvre petit écran clair, lui, n’aura eu droit qu’à 2-3 jours de test, étant totalement surpris et conquis par le Chromapop, j’ai décidé de le laisser pour le reste de la durée de test.
L’écran est néanmoins d’une qualité équivalente au Chromapop et présente également un traitement antibuée comme ce dernier.

Il ne faut, tout de même, pas vouloir changer l’écran tous les jours car ce n’est pas des plus intuitifs, merci les tutos sur Youtube…
C’est un des seuls points négatifs trouvés, le système de changement d’écran qui n’est pas des plus faciles, comparé à un 100% par exemple.

DURABILITÉ :

Le masque aura passé 3 semaines sur ma tête, c’est certes un peu court pour pouvoir évaluer sa durée de vie mais suffisant pour se rendre compte que le Squad est un produit de toute bonne manufacture. Aucune trace de faiblesse durant cette période.

Je mettrai à jour cet article d’ici le début de la saison prochaine pour observer comment le masque aura traversé le rude hiver Belge.

__________________Conclusion____________________

Si toi aussi, la buée envahit ton masque dès que possible, que l’écran Irridium ne te permet de rouler qu’uniquement par grand soleil ou encore que tu commets un fashion faux pas avec la couleur de ton masque, alors le changement c’est maintenant !

L’écran Chromapop avec ses différents traitements (Anti-fog X et hydrophobe) ainsi que le confort des mousses en font le masque le plus réussi de ceux que j’ai eu l’occasion d’essayer ! Un design original, un maintien parfait et un confort au top : On a frôlé le 10/10 ! 


Pour qui ?

Aux descendeurs, freerideurs et enduristes désireux de trouver un masque de qualité au design original procurant un réel confort de pilotage, et ce sûr tout leurs casques ! Et les curieux voulant tester ce bijoux d'écran Chromapop, et éliminer la buée de leurs vies !

commentaires

4 commentaires
Arno EclectikBlock

inscrit le 25/09/17
Matos : 1 avis
L'aurais tu par hasard essayé avec des lunettes en dessous ? (j'ai des lunette de vue et je souhaite savoir si je pourrais mettre ce masque avec ? )
1
Adrilefou

inscrit le 30/03/15
Matos : 4 avis
Salut Arno,
Non je ne l'ai pas essayé avec des lunettes en dessous car je porte des lentilles... Mais je peux essayer avec mes lunettes de vue en dessous et revenir vers toi ;)
0
Supernunuche

inscrit le 21/10/17
je m'y prends un peu tard, mais je réagis aux questions et commentaires. Excellent masque, je confirme. Par contre, faire très attention à l'écran, il se raye facilement. Etant porteuse de lunettes, j'ai récupéré une ancienne paire dont j'ai enlevé les branches et j'ai fixé la monture au masque à l'aide d'elastics. Nickel Je préconise une monture peu volumineuse et en métal, elle passe inaperçu derrière le masque. Testé sous la pluie, l'eau ruisselle dès le début, après il faut de temps en essuyer en faisant attention à pas le rayer. Le seul truc que j'ai remarqué, c'est à l'arret, la buée s'accumule. Mais il suffit de soulever le masque et c'est reparti
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire