Test TOPEAK joeblow mountain 2013

1 test TOPEAK joeblow mountain.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
konamatt

Gros piston et bonne pression!!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,82m | 75kg | Avancé | Bellaing
Acheté : 40€ en ligne
Conditions du test : Gonflage pneus VTT et voiture

Points forts

Manomètre adaptées aux pressions utilisées en VTT (et donc bien lisible)
Gonflage rapide
Le bouton de dépressurisation
Utilisable pour les pneus voitures

Points faibles

Serait encore mieux avec le manomètre en haut
Demande de la force au-dessus de 3,5 bars
Laisse échapper un peu d’air lors de la mise en place (peu gênant car regonfle très vite !)

Le choix du modèle

Le vieux barbu m’a offert cette Topeak Joe Blow Mountain en 2013 pour remplacer une vieille pompe Nakamura datant d’une époque où la chanteuse starlette homonyme n’était encore qu’une gamine… ! Bref tout ça pour dire que ça fait un moment que je l’ai et que j’ai eu le temps de la tester !

Alors pourquoi avoir mis ce modèle précisément dans ma liste au père noël ?

Et bien tout simplement parce qu’en lisant les caractéristiques sur un site en ligne je me suis dit bingo c’est celle-là qu’il me faut !

Et pour vous faire rêver vous aussi voici la description commerciale (merci ultimebike.com) :

La Topeak JoeBlow Mountain est une pompe à pied spécifique pour les VTT. Elle est dotée d’un corps en acier surdimensionné (diamètre 44,4 mm) spécialement conçu pour procurer le volume le plus élevé d'air indispensable pour les pneus tout terrain de grande taille.

Elle dispose d'un manomètre analogique extrasensible monté à la base de la pompe avec un repère et un bouton de dépressurisation afin d’atteindre une pression exacte.

La tête de gonflage Twinhead (compatible valves Presta / Schrader) avec un long flexible, des poignées rembourrées surdimensionnées ainsi qu’une base stable viennent compléter cette prétendante à la coupe du monde.

• Pression maximale 5 bars / 75 PSI

• Aiguilles ballon/matelas fournies

Pas mal n’est-ce pas ?!


Alors promesses tenues ?

Le corps surdimensionné par rapport aux pompes à pied classique (voir photos) est clairement un avantage pour la rapidité de gonflage. On réalise très rapidement qu’il faut pomper beaucoup moins qu’avant pour atteindre la même pression. C’est tellement vrai que je m’en sers régulièrement pour contrôler et ajuster la pression de mes pneus de voiture pour lesquels le volume d’air nécessaire est nettement plus conséquent que pour un pneu de vélo.

A noter tout de même qu’il faut pas mal de force pour gonfler au-dessus de 3,5 bars. Je viens d’ailleurs de voir sur le site de Topeak que la pompe est maintenant en pression maximale de 4 bars / 60psi. Il y a peut-être un lien…

Pour le manomètre je ne sais pas si on peut le qualifier de « extrasensible » mais en tout cas il est répétable. J’ai fait le test avec une jauge électronique en mettant plusieurs fois la pression à 2 bars au manomètre puis en comparant à la jauge. Résultat à 0,1 bar près la jauge indiquait aussi 2 bars à chaque fois. Le repère ajustable ne m’a pas beaucoup servi mais, pour celui qui aime, il a le mérite d’exister et d’être plutôt bien fichu. Il coulisse bien pour pouvoir le placer à la pression voulu et si comme moi il ne vous sert pas il est possible de le mettre en bas (au-dessus du logo Topeak) pour ne pas gêner la lecture avec l’aiguille. Comme indiqué dans la fiche technique la graduation du manomètre va jusqu’à 5 bars / 75 psi et ça c’est super pratique pour ajuster au mieux la pression de nos pneus de VTT. Non pas que je sois très pointilleux sur la pression mais c’est quand même bien agréable de lire facilement si j’ai mis 1,8 bar ou 2 bars. Alors qu’avant avec mon ancienne pompe graduée jusqu’à 9 ou 10 bars j’avais bien du mal à voir où j’en été. J’étais sûrement bon à 0,5 bar près !!

Le bouton de dépressurisation est pratique puisqu’il me permet de monter haut en pression pour la bonne mise en place du pneu ou claquer le tubeless puis de redescendre à la pression voulu sans avoir à débrancher et dégonfler « au doigt ».

En parlant tubeless j’ai pour le moment réussi à les monter uniquement grâce à cette pompe sans grosse difficulté. La facilité de montage dépend peut être du combo pneu/jante mais jusqu’ici aucun souci en Mavic Crossmax et pneus Michelin.

La tête de gonflage nommée « Twinhead » est pour moi le petit point d’amélioration à prévoir car la poignée jaune est parfois dure à basculer pour verrouiller la tête sur la valve et pendant ce temps de l’air s’échappe… A part ça tout va bien les têtes Presta et Schrader tiennent bien en place une fois verrouillées.

Le flexible est suffisamment long pour pouvoir gonfler sans être collé à la roue et la base bien large permet de poser les pieds si le sol est instable.


Conclusion

Pour moi c’est promesse tenues ! Je n’ai pas grand-chose à lui reprocher (voir points faibles), elle fait bien le boulot et rapidement. La construction est faite pour durer, après plus de 6 ans d’utilisation la pompe est encore totalement fonctionnelle et il existe des pièces détachées au besoin. Ce n’est pas la moins chère mais c’est la seule que je connaisse avec ces caractéristiques et vous investissez pour une paire d’années

Pour qui ?

Pour tous ceux qui ne gonfle pas au-dessus de 4 bars
8/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire