Test BRYTON Capteur de Vitesse Bluetooth / ANT+

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
SBS
Par SBS

Capteur de vitesse sympa et discret pour ceux qui veulent utiliser leur smartphone

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | m | Avancé
Acheté : 35€ en ligne
Conditions du test : Un peu moins d'un an, tous terrains

Points forts

Discret, compatible, efficace

Points faibles

Une plaie à poser

J'utilise diverses applications sur mon smartphone pour suivre ma pratique, Locus Map pour suivre mes rides ou découvrir des nouveaux parcours, Samsung Health pour suivre mon évolution,... Au début, j'utilisais uniquement les capteurs natifs de mon téléphone (le GPS donc) mais j'ai rapidement ressenti le besoin d'avoir plus de précision, sur la vitesse réelle au moins.

Comme Locus Map, à la différence de Samsung Health (qui n'accepte que des capteurs Garmin, Wahoo, Trek, GPulse ou Polar, et seulement un total de 11 types différents...) me proposait d'utiliser des capteur Bluetooth ou ANT+, je me suis dit que j'allais tenter le coup. En prime, j'avais besoin d'ajouter un petit qqc sur une commande pour avoir le port gratuit, l'occasion fait le larron => Achat d'un Capteur de Vitesse Bluetooth / ANT+ Bryton.


Installation

Plutôt que le bon vieux couple aimant / capteur, en particulier que le capteur était forcément sans fil => énorme, comme j'ai pu le voir sur un capteur de compteur "classique" que s'était offert mon père, j'ai trouvé plus sioux de tenter les nouveaux capteurs, ceux qui se fixent sur un moyeu. J'ai préféré le monter à l'arrière, quand bien même la largeur disponible est moindre que pour le moyeu avant, pour des pures raisons esthétiques : c'est plus discret, tout simplement. L'espace est un peu juste, mais une fois en place, le capteur n'a jamais bougé

Une fois en place, c'est justement tout le problème : le capteur a proprement parlé est encapsulé dans une chaussette en caoutchouc qui se termine par une sorte de sangle qui doit faire le tour du moyeu pour venir s'ancrer sur un crochet. Bah essayer de tendre une sangle en caoutchouc tout en maintenant en place un tout petit boitier, le tout au milieu d'une roue rayonnée : un enfer. Je n'ai tout simplement jamais réussi à le faire seul, juste à m'éclater les doigts. Je compatis d'avance à ceux qui vont fixer cela sur une roue à 36 rayons... C'est la raison pour laquelle je ne vous met pas de photos "démonté" du gadget, je vous aime bien, mais j'aime encore plus mes doigts.

Bon, madame a des mains plus petites que les miennes, elle se faufile plus facilement et se dévoue pour me l'installer. Elle galère sévère quand même et se fait aussi mal aux mains, mais au moins, elle, elle réussit. Paf dans tes dents, toi qui est censé être le bricoleur de couple XD


Configuration

30 secondes depuis l'interface de Locus Map, tranquille pépère :) J'ai en fait mis plus de temps à trouver l'option dans le soft qu'à faire l'appairage :D

En tout cas, le ANT+ tient sa promesse, cool.


A l'usage

Bon, vu la note que je mets au bourrier, vous vous doutez bien que l'utilisation compense largement la galère de l'installation. Effectivement : 

Ça marche nickel, se déclenchant automatiquement dés que la roue tourne, se mettant en pause tout seul, rien à faire que de l'installer, le configurer et l'oublier.

L'autonomie est plus que correcte : utilisé tous les jours (disons 6 jours par semaine, avec 2 sessions, minimum, par jour, le trajet "école" du matin s’enchaînant 3 fois par semaine sur une heure de vélo en couple sur les sentiers entourant la ville), j'ai mis plus ou moins 6 mois à vider la batterie livrée d'origine. Certes, le confinement est passé par là, donc la réalité doit plus être 3-4 mois, mais 3-4 mois avec une moyenne de 1h30 par jour, 6 fois par semaine, c'est pas mal je trouve. Heureusement me direz vous, vu que cela veut dire démonter le truc (ça, ça va encore), changer la pile  (CR2032, on ne peut plus classique) via une trappe arrière qui s'ouvre avec une pièce de monnaie (cf photo de dos), puis se retaper l'installation. En bon maso, j'ai réessayé et finit par m'avouer vaincu, madame prenant une fois de plus le relais. Que ferions nous sans elles.

La comparaison avec le compteur "dédié" de mon père montre que les vitesses sont correctement relevées, tout comme le calcul "à la main" de la vitesse moyenne théorique pour la comparer avec les résultats du soft.

Que demander de plus de ce genre de gadget, qui en plus ne vaut finalement pas grand chose ?

PS : Pour info, un capteur de cadence existe aussi chez Bryton

Pour qui ?

Tout ceux qui utilisent leur smartphone en cartographie / suivi de pratique, ...
9/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire