Test Specialized Butcher & Hillbilly 2018

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.

LA bonne alternative aux marques de pneus classiques

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,85m | 82kg | Expert | Ferney-Voltaire
Conditions du test : De la sortie trail au Bikepark dans le Jura et les Alpes du Nord donc principalement une terre meuble.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Specialized - Butcher & Hillbilly

Tout d'abord, je tiens à remercier 26in pour ma sélection et leur confiance et à Specialized France de jouer le jeu.

• Présentation

Les pneus sont conditionnés dans un carton (c'est toujours bon à prendre par rapport au plastique habituel) avec pas mal d'infos dessus.

Première info, Specialized annonce que la largeur de 2.6 vaut pour une jante de plus de 35mm ce qui n'est pas très courant et à près de 3 bars de pression (encore moins courant). Le fait est qu'au moins on est informé de la largeur que devrait avoir le pneu en fonction de la largeur (interne ou externe ?) de la jante utilisée et ça c'est pas mal. Dommage que l'indication soit pour une pression fantaisiste mais après quelques recherches sur internet il semblerait que ça soit la pression "standard". A l'époque où tous les standards changent, celui-ci semble rester d'un autre temps.

Les pneus sont tubeless ready (2 bliss ready chez Spé) et dispose de la nouvelle gomme nommée Gripton développée à la base pour la route et qui est censée "améliorer considérablement le grip sur sol sec mais aussi sur sol humide" (j'y reviendrais). Cette version dispose aussi de la carcasse renforcée GRID adaptée pour le trail/enduro équivalant à l’EXO chez Maxxis ou Apex chez Schwalbe.

Le montage est donc différencié avec le profil très agressif à l'avant du Hillbilly, doté de crampons hauts et espacées presque au niveau d'un pur pneu boue et pour l'arrière le Butcher avec un profil agressif aussi mais un peu plus roulant que le Hillbilly. Le Butcher n'est pas un pneu arrière uniquement comme un Maxxis Aggressor ou un Schwalbe Hans Dampf par exemple (je parle pour l'enduro). D'ailleurs on le voit très souvent à l'avant chez les pilotes enduro/DH sponsorisés Specialized avec parfois à l'arrière aussi un Butcher ou un Purgatory quand le terrain est plus sec. Ce combo s'apparente bien à un combo Maxxis Shorty/DHF. De ce fait, on peut dire, qu'en tout cas sur le papier il se destine plutôt à des conditions meubles, pour la terre humide plutôt que le sec/caillouteux du sud de la France.

Je ne suis pas à 50g près mais je sais que certains le sont donc pour info (en 29") j'ai pesé le Butcher à 1017g (975g annoncé) et le Hillbilly à 986g (1010g annoncé). Ce qui reste dans les +/- 5% de différence habituelle.

• Montage

Les pneus ont été montés sur des jantes de 30mm de largeur interne (donc plutôt larges). Le montage s'est fait sans soucis, avec ce qu'il faut de préventif. Bien monté, il claque sans trop de difficulté avec une bonne pompe à pied.

En mesurant, j'obtiens 61mm pour les deux pneus, soit un peu moins que les 63mm annoncés (normal j'ai mesuré à 1.5 bar et non pas à 2,75). Pour info j'avais mesuré de manière similaire mon Maxxis HighRoller II 29x2.30 à 56mm.

Ainsi, je ne sais pas s'ils font "vraiment" 29x2.6 mais en tout cas ils sont plus larges que mon combo Maxxis Shorty/HighRollerII habituel, et ça se voit à l'œil ! En effet, mon Specialized Enduro 29 n'a jamais autant fait tracteur/monster truck qu'avec ces pneus mais ça me plait bien ! Le style c'est une chose voyons maintenant sur le terrain.


• Sur le terrain


Pour commencer, je rappelle qu'au moment de changer je roulais depuis plus d'une saison avec le combo Maxxis Shorty/HighRollerII, donc mes comparaisons se feront vis-à-vis de ce montage. J'ai de temps à autre utilisé un Aggressor à l'arrière et par le passé un combo Butcher/Slaughter d'ancienne génération (avant la gomme Gripton). Avant ça je n'étais pas en 29 et mes souvenirs sont trop éloignés pour être fiables.

Dès qu'on fait les premiers tours de roues sur le parking, le côté tracteur se confirme et on sent que l'asphalte n'est pas son terrain de prédilection (ça tombe bien moi non plus). Mais clairement la largeur supplémentaire et la tendresse de la gomme sont notables sur le goudron par rapport à ce que j'ai l'habitude et c'est déjà une indication. En effet le rendement n'est vraiment pas la qualité première de ces pneus et sur les longues routes/chemins forestiers pour accéder aux descentes tant attendues on se sent un peu collé. Heureusement en enduro les liaisons ne sont pas chronométrées alors ce n'est pas très grave mais c'est clair que ce n'est pas le meilleur montage pour décrocher des KOM en monté (au moins vous aurez une excuse).

Une fois que la pente s'inverse c'est une autre histoire, en effet le grip de ce montage est assez impressionnant surtout au freinage. Je pense que la largeur n’y est pas pour rien (plus de surface = plus d'adhérence) mais la gomme tendre non plus. On pourrait penser que ce surplus de largeur se fait au détriment de la précision mais ce n'est pas si simple. Je dirais que tout d'abord la gomme Gripton rebondit moins que celle de mes fidèles Maxxis et suit donc mieux le terrain. De ce fait on garde de la précision. Deuxièmement, la largeur supplémentaire donne plus de tolérance, plus de confort, ainsi on peut se permettre plus d'approximations qu'avec un pneu plus étroit, c'est d'autant plus visible que la vitesse augmente. Aussi, j'ai l'impression qu'avec un pneu plus large la pression à moins d'importance et on voit moins de différence suivant le gonflage qu'avec un pneu plus étroit.

Sur le sec, ce montage se défend mieux que je l'aurais imaginé. A l'avant on sent un peu les crampons qui se déforment dans les gros appuis ou gros freinages mais ça reste raisonnable. L'arrière en revanche se comporte bien et j'aimerais bien tester le Butcher à l'avant dans ce genre de conditions.

Sur terrain humide, on sent que le Hillbilly est dans son élément, le grip est très très bon et on n’est jamais surpris par le décrochage qui arrive progressivement. On peut dire la même chose pour l'arrière qui garde une bonne adhérence que ça soit pour les relances ou les freinages. Le débourrage est plutôt bon sans être exceptionnel et meilleur sur le Hillbilly comme on pouvait s'y attendre avec ses crampons espacés. Il faut tout de même prendre en compte la largeur assez importante qui peut poser des problèmes dans une boue collante si la largeur de votre cadre ou fourche est limite. Dans la boue très liquide je suis un peu moins convaincu par le 2.6 car on a parfois l'impression que le pneu reste en surface là où un pneu plus étroit irait chercher l'adhérence. Ce n'est pas un gros problème mais un vrai pneu boue plus étroit sera meilleur.

De plus, je trouve que ces pneus se comportent bien sur la roche ou les racines humides ce qui n'est pas toujours le cas des pneus typés boues. C'est surement dû à la gomme Gripton qui se montre une nouvelle fois d'une aide bienvenue.

Pour ce qui est de la durée de vie, c'est encore un peu tôt pour le dire mais j'ai l'impression qu'elle est dans la moyenne. Cependant si on prend en compte le fait que la gomme est vraiment tendre alors on peut dire qu'elle est bonne. Enfin je n'ai pas eu de crevaison mais j'en ai très rarement car le Jura et les Alpes du Nord où je roule sont plus connus pour la terre meuble que la caillasse.

• Au final

Je suis vraiment satisfait de ce montage et si je devais changer je reprendrais la même chose plutôt que mon combo Maxxis Shorty/HighRollerII. J'ajouterais peut-être un autre Butcher pour l'avant l'été. Sinon pourquoi pas tester les Schwalbe Magic marry qui me titillent mais en tout cas le combo Hillbilly/Butcher en 2.6 est un très très bon choix si vous roulez comme moi toute l'année sur terrain meuble. Cette largeur (qu’elle fasse 2.6 ou non) est selon moi la bonne largeur pour l’enduro, qui lie confort, grip, tolérance sans trop perdre en précision comme en 27.5+, et je pense que j’aurais de la peine à repasser sur du 2.3… 

Pour qui ?

L'enduriste qui roule toute l'année sur une terre meuble.
9/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Points forts

Le grip
La gomme Gripton
La bonne largeur
Le montage

Points faibles

Le rendement
Le Hillbilly sur le sec (ce n'est pas ce qu'on lui demande après tout...)

2 commentaires

Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 14 avisPhotos : 24 photos du jour
Super ! Merci pour ce rendu très précis avec des belles touches d'humour !
1
rom73
Statut : Expert
inscrit le 01/06/09
Stations : 2 avisMatos : 3 avis
Dans la boue collante je te confirme que le hillbilly deboure pas si bien.
As tu roulé des terrain type dalle ou pierre lisse avec le hillbilly ?
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire