Test RACE FACE RACE FACE AMBUSH D3O

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.

Des genoux en sécurité

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,79m | 75kg | Strasbourg
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : 2 saisons, par tous temps, en DH, avec short ou pantalon


PRÉSENTATION


J’ai fait 2 saisons avec les excellentes genouillères Race Face Dig, et elles ont fini par se trouer. Etant très satisfait j’ai acheté les Race Face Ambush, qui à priori ont exactement les mêmes caractéristiques et la même utilisation, mais avec un système d’amorti différent, plus haut de gamme : là où les Dig ont une coque rigide sur une couche de mousse, les Ambush ont une mousse D3O qui durcit lors des impacts. Ces dernières sont aussi plus chères.

On retrouve donc : une genouillère qui se ferme par 3 scratchs + 2 scratchs de serrage haut et bas, qui ne s’enfile donc pas (gardez vos 5.10 aux pieds !), une aération arrière, des mousses un peu partout et une bonne zone couverte de D3O.



TAILLE ET MISE EN PLACE


J’ai été surpris, car elles sont plus larges que les Dig. Je les trouve un peu large pour moi, malgré tout elles tiennent bien en place.

Elles passent sous un pantalon de DH, mais sont tout de même épaisses : on est loin des protections d’enduro ou des genouillères Poc.

Sous un short de DH (Race Face Ambush aussi), elles s’intègrent parfaitement. A éviter selon moi avec un short trop près du corps type AM.



RIDE


Montée et pédalage : comme dit plus haut, elles s’enlèvent et se remettent très vite. Autrement elles sont trop épaisses et chaudes pour pédaler correctement, mais la mousse souple offre tout de même un certain confort de pédalage. Si elles sont bien fermées, aucun point de frottement désagréable.

Descente : le confort est fou, ou les oublie. Pas besoin de les remonter à toutes les descentes, elles restent bien en place même chez moi où elles sont une demi-taille au dessus. Elles ne frottent pas contre le cadre et le revêtement externe n’est pas abrasif.

Chutes : je tombe rarement. Pour autant, elles ont toujours amorti les chocs sans jamais tourner. Le D3O est top ! pour le tester j’ai tapé comme un c** avec mon genou contre un encadrement de porte en métal (jugez pas svp), bah on sent le truc se durcir et faire le taf.



USURE ET LAVAGE


Elles ont 2 saisons maintenant, et sont encore quasi neuves. Le lavage en machine n’est pas un problème. Elles sentent très peu, merci à la ventilation ! Excellente résistance à l’abrasion et aux chutes également, c’est vraiment du solide. Les scratchs tiennent aussi bien qu’au début, les coutures aussi.

Seul défaut : les scratchs, mêmes fermés correctement, abîment le tissu des genouillères. C’est une usure minime et esthétique sans aucun impact fonctionnel.



CONCLUSION


Très bonnes genouillères, qui font le taf plus que bien, je conseille. Je regrette leur épaisseur et la minime usure à cause des scratchs, mais ça reste un des modèles les plus aboutis que j’ai pu voir ou avoir.

Mes prochaines : des Poc VPD 2.0, principalement pour leur finesse.

Pour qui ?

DHeux principalement, qui recherchent une protection optimale.
8/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

- Mise en place
- Confort
- Protection
- Durabilité
- Look
- D3O
- Ventilation

Points faibles

- Un peu épaisses
- Usure des zones de scratch
- Taille grand

1 commentaire

varben
Statut : Confirmé
inscrit le 11/04/14
Stations : 3 avis
je roule aussi avec tres bonne protection, par contre commence a se craquer sur le dessus....
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire