Test Scott Knee Guard Grenade EVO ZIP

3 tests Scott Knee Guard Grenade EVO ZIP.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,7/10
Noline

Trop light?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,75m | 70kg | Expert | Aix
Acheté : en ligne
Conditions du test : Enduro, cassant, urbain
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Scott - Knee Guard Grenade EVO ZIP

Points forts

Confort, look

Points faibles

Tenue, protection

Contexte


Je porte d'habitude les genouillère Ion K-lite Zip, en enduro/freeride, et en dirt (sous un jean). J'aime beaucoup ces genouillères, mais elles ont leurs défauts. Les critiques (positives comme négatives) sur les Scott Grenade seront donc forcément influencées par mes habitudes précédentes avec les Ion.


Première impression


Au déballage, les genouillères ont l'air de très bonne qualité, de bons scratch bien solides, des fermetures solides, des coutures solides...

Les genouillères monte et descendent pas mal haut dessus et en dessous du genou, ce qui est un bon point, ça évite de le perdre facilement au pédalage. Le tissu a l'air vraiment très doux et confortable à l'intérieur de la protection. Les protections latérale sont cools, sans prendre trop de place. Pour ce qui est de la protection centrale, le premier truc qui m'a frappé par rapport aux Ion, c'est l'absence d'une couche plus dure, qui sert généralement à répartir l'impact. Non, ici, seulement du D3O, qui est certes un très bon matériau pour les protections, mais qui me parait un peu léger pour le type d'impact qu'on peut prendre en enduro, surtout par chez moi dans le sud et ses caillasses. Du coup j'ai enfilé les genouillères et j'ai essayé de me frappé le genou avec le poing (si si) pour voir ce que ça fait. Hé ben j'ai beau pas être Rocky (Mountain?), on sent sacrément bien les coups!

Malgré l'épaisseur "dure" en moins, ces genouillères prennent beaucoup plus de place que mes précédentes, à cause de protection latérales (ce qui est pas forcément plus mal), mais aussi du fait que la protection ne colle pas à la peau du niveau du genou (Surtout quand on a le genou déplié).Du coup ça fait que c'est impossible de les passer sous un jean à moins de porter un baggy type année 2000, mais bon tant pis, c'était pas fait pour faire du dirt. 


Feeling


L'espace derrière le genou rend le pédalage beaucoup plus confortable. Evidemment la genouillère est toujours là, mais ça ne demande pas plus d'effort de plier le genou avec que sans.

En descente, c'est là que ça se corse! Je précise que j'ai mesuré mes genoux pour choisir la bonne taille, et serré les scratch au maximum, donc pas de doute, ça aurait du fonctionner correctement. Et pourtant, pendant la première descente un peu violente, les genouillères descente petit à petit, sans trop de mal, jusqu'aux mollets. J'vous avoue que là, j'étais un peu fané, parce qu'une genouillère qu'est pas sur le genou ça sert pas à grand chose. Je pense savoir pourquoi ça tient pas. Sur les autres genouillères que j'ai pu tester ,il y avait des bandes de silicone au niveau des "serrages" en haut et en bas de la genouillère, sur tout le tour de la jambe, pour augmenter l'adhérence, et mine de rien ça fait son taf. Ici, c'est tissu sur peau (et poils lol), donc dès les premières vibrations, ça se barre...


Conclusion


Comme je le dis à chaque fois que je teste une protection, une protection qui tient pas, c'est une protection qui sert à rien. Pourtant je pense que ces genouillères ont du potentiel si on corrige ce détail :

-Deux bandes de silicone pour l'adhérence

-Une couche un peu plus rigide sur la partie centrale de la genouillère, sujette aux plus gros impacts

et on obtient selon moi la protection idéale pour l'enduro!

Pour qui ?

All mountain, enduro léger

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire