Test Scott Knee Guard Grenade EVO ZIP

3 tests Scott Knee Guard Grenade EVO ZIP.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Mahe Benne

Franchement rien à dire sur ces genouillères ! Un régale, je les garde !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,80m | 70kg | Avancé
Acheté : 99€ en ligne
Conditions du test : De l’enduro au XC Surtout dans des conditions humides et froides (automne – hiver) Moins de 10 degrés Avec short ou pantalon 1 mois et demi
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Scott - Knee Guard Grenade EVO ZIP

Points forts

Confortable
Reste en place plus ou moins bien durant la session
Le Zip plutôt pratique (séchage, enlever/mettre les genouillères avec des chaussures)
Protections

Points faibles

Le prix
(Après c’est du haut de gamme donc logique)

Grâce à 26in et à Scott, j’ai pu tester les nouvelles genouillères Grenade Evo Zip. Dans des conditions plutôt humides et froides du début d’hiver. Depuis un bout de temps, j’avais des genouillères Fuse, qui ont été de très bonnes genouillères, mais le temps commençait à les avoir.


A la sortie du carton :

On peut remarquer que les finitions des genouillères sont vraiment propres, pas de fil qui dépasse ou d’imperfection. Ce sont des genouillères qui comportent une fermeture éclair sur le côté extérieur, avec en bas de celle-ci, un scratch qui vient protéger la fermeture et serrer légèrement la genouillère. Et en haut de la genouillère on a un gros élastique.

Ce sont des genouillères assez longues, elles m’arrivent au milieu du tibia, et je pense qu’elles offrent une grande surface de protection à première vue.

Pour ce qui est des protections justement. Pour la coque avant, Scott nous offre la technologie D30 impact protection. Pour avoir sorti la protection (cf photo), on a une coque souple orange. Elle est souple quand on appuie dessus, mais si on s’amuse à la taper, on peut voir que la coque amortit bien le choc, et devient plus rigide.

Quand on les enfile, on est directement à l’aise dedans, pas de gêne particulière. Le serrage est réparti sur toute la zone autour du genou, et on n’a pas de sensation désagréable ou de compression trop importante. J’ai essayé de les mettre avec les deux méthodes, en enlevant le Zip et en la passant. Pour fermer le zip, ce n’est pas super simple vu que la genouillère est élastique et est en tension lorsqu’on essaie de fermer le zip. Mais cela pourra avoir un grand intérêt pour certaines situations.


En session :

Dès les premières sessions on se sent bien dedans, elles sont vraiment confortables, ne compressent pas trop la jambe. J’ai pu faire quelques chutes avec sur un terrain humide, pas de problèmes, bonne protection (surtout tombé de côté) avec sa coque et les protections latérales. De plus elles ne vrillent pas lors de la chute.

Elles ont tout de même tendance à descendre au niveau de la partie haute et de monter pour la partie basse. Quand elle n’est plus assez étendue, j’ai pu ressentir une petite gêne derrière le genou, vite réglée en remettant la genouillère en place. Quand on roule un peu avec, après deux ou trois descentes, elles se callent et restent un peu plus en place. En général, pour moi, elles se mettent bien en place à partir du premier kilomètre (grâce à la transpiration)

Elles pourraient gêner certaines personnes lors du roulage, elles limitent légèrement l’extension de la jambe.


La fermeture éclair :

C’est une très bonne idée ici proposée par Scott, que de mettre un Zip sur le côté de la genouillère. Pour ma part, je trouve un peu difficile de mettre la genouillère ainsi quand on est chez soi (vu la tension élastique de la genouillère/ plus facile de l’enfiler/ on se coince les poils).

Néanmoins, cette technologie peut être très pratique en station, lors de la pause déjeuner par exemple, pour enlever ces genouillères sans enlever ses chaussures. Ou enlever ses genouillères lors de parties roulantes ou XC, et les remettre lorsque ça descend.

Je me sers aussi de ce Zip pour aérer mes genouillères. En effet, je peux avec cette fermeture éclair, ouvrir en 2 les genouillères et les faire sécher (on transpire pas mal dedans mais du coup on a chaud).


Durabilité :

Au bout d’un mois et demi je ne constate pas de défaut particulier ou de marque de fatigue prématurée sur les genouillères. Elles sont toujours aussi tendues autour du genou. Les sensations ne bougent pas.

Elles sont juste plus crades qu’au départ ! Je n'ai pas encore essayé de les laver, je complèterai ce test si c'est le cas.


Look :

Pour ma part, j’aime bien le style de ces genouillères (plus belles que mes anciennes Fuse), plutôt épurées et modernes.


Conclusion :

Ces genouillères sont très pratiques avec le Zip, tiennent relativement bien et protègent correctement le genou.

Après ce test, je vais clairement les utiliser et les garder à la place de mes Fuse. Conquis par ses genouillères.

Pour qui ?

Plutôt des riders enduro ou trail qui ont besoin de retirer leurs genouillères souvent pendant leur sortie (grande partie XC, ou pauses pendant les sorties), qui veulent des genouillères conforts, esthétiques et protectrices, mais qui peuvent mettre le prix.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire