Test Reynolds Cycling TR307

1 test Reynolds Cycling TR307.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

La vivacité du carbone sans t'faire brasser !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,74m | 72kg | Avancé | Jonage
Acheté : 1300€ en ligne
Conditions du test : 6 mois, toutes conditions météo du printemps à l'automne, programme enduro, all mountain, bike park

Points forts

Tolérance dans le défoncé, rigidité latérale dans le sinueux, rapport masse/prix

Points faibles

Dégradation de l'aspect des jantes aux petits impacts, standard de fixation des disques de frein centerlock

La quête de performance au guidon de nos joujoux préférés… Une réflexion qui tourne souvent dans nos têtes. En l’orientant sur le matos (mouais… t’es forcément d’accord avec moi, c’est la/le pilote d’abord, hein ?!), généralement, elle commence avec l’allègement de nos bécanes. Qui dit « quête de performance », « allègement », dit « commencer par réduire les masses en rotation » ! C’est pourquoi tu vas découvrir ici ce que la paire de roues carbone TR307, de chez Reynolds Cycling, a dans l’ventre ! C’est parti !


Temps de lecture estimé : 6’00’’


Pour bien situer le contexte, cet article est réalisé sur base de la saison 2019 (bloc compétitions), soit 6 mois de roulage. Pendant que mes coéquipiers du team Unexpected Riders avaient un deal avec une autre marque, j’ai eu la chance de bénéficier d’un cofac’ perso’ avec Reynolds Cycling ! C’est l’occasion de dire un grand MERCI au distributeur français, Axoreo, de m’avoir fait confiance. Philippe, t’es au top, comme d’hab’ ! :D


Reynolds Cycling – « Ride fast, ride safe, ride Reynolds »


Quelques lignes sur la marque : fondée aux USA, Reynolds Cycling appartient au groupe Hayes. Sa vocation 1ère : concevoir et fabriquer des produits innovants. Les roues sont poussées dans leurs derniers retranchements en phases de tests labo’ et terrain (imagine ce que Morgane Charre ou Bernard Kerr peuvent faire endurer aux protos ! Ca annonce la couleur !). Le résultat : des roues qualitatives, légères & fiables. Au point où Reynolds les garantit à vie. Ca rassure au moment de se lancer dans un tel investissement 

https://hayesbicycle.com/pages/reynolds


Sur le papier – technicité !


Ayant roulé sur un YT Jeffsy27 en 2019, focus sur les modèles 27,5’’ de la gamme. Et je me suis arrêté sur les sections « trail » & « enduro » du site web pour décortiquer l’offre. En effet, mon programme est essentiellement oriénté enduro-all mountain. Chez Reynolds, « trail » intègre la dimension all mountain, justement. En filtrant « trail » puis « enduro », les TR307 sont ressorties à chaque fois. Elles répondent, selon mon analyse, à un programme orienté « all mountain engagé-enduro light ».

Aussi, grâce à mon coach-Maître Jedi Nico’ Filippi, chez Perfoptimal, depuis 5 saisons, le pilotage aspire à devenir propre, appliqué, docile avec la mécanique (merci coach !). Justement, citons brièvement le coach : « En chrono’, qui veut aller loin ne roule pas comme un bourrin ! ». A mettre en pratique ! Parenthèse refermée.

Associer les TR307 à un pilotage tendant à la propreté m’a semblé un choix cohérent sur le papier. Ajoute à cela le processus exigeant des tests et validations protos chez Reynolds, duquel découle la garantie à vie… T’as de quoi être serein mon bichon ! Ce modèle emploie les mêmes jantes en carbone que la gamme supérieure “TRs”. Elles sont assemblées avec des corps de moyeux, rayons & écrous (laiton) au rapport qualité/prix optimisé. Et la roue libre du moyeu Reynolds TR3 offre 10° d’engagement. Accélère, ça fuse !

Enfin, à travers, « 307 », tu retrouves la section de la jante (« 30 » pour 30mm de largeur interne) et le diamètre (« 7 » pour 27,5’’). Autre exemple : TR249 (24mm & 29’’). La lecture de la gamme est plutôt bien pensée ! ;)

https://hayesbicycle.com/collections/reynolds/products/tr-307


Caractéristiques techniques & garantie :


• Jantes Reynolds Wide 321 de profil asymétrique, rigidité & robustesse accrues avec des tensions de rayons supérieures

• Cotes des jantes : diamètre 27,5’’, largeur interne 30mm, largeur externe 36mm, profondeur 26mm

• Tubeless-ready & section de jante conçue pour un ajustement du pneu sans claquement, facilitant le gonflage

• Moyeux Reynolds TR3 (100% usinés CNC), 10° d’engagement à l’arrière

• Corps de roue libre disponible en versions XD & Shimano

• Rayons Sapim Sprint & écrous en laiton pour la durabilité (28 rayons avant & arrière)

• Masse : 1680g

• Garantie à vie


Sur le terrain – dynamisme !


A la livraison, le vélo était monté avec des roues dépassant les 1900g et des chambres à air. Avec les TR307, juste en dessous des 1700g et en tubeless, je l’ai allégé d’environ 700g ! 700g sur les roues, une masse en rotation, c’est loin d’être négligeable !

Lors des premières sorties, le gain en vivacité du vélo au pédalage m’a frappé. J’avais cette impression délicieuse de grimper aux arbres ! Chaque coup de pédale se faisait plus facilement. Le Jeffsy répond au programme all mountain chez YT, il est donc prédestiné à pédaler. Mais vu l’esprit énervé de la marque, on a plutôt affaire à un « mini enduro » En comparaison avec certains concurrents, il en résulte que ce n’est pas le pédaleur le plus pointu du plateau. Toutefois, ses aptitudes restent honorables en trouvant le bon compromis de réglage de l’amorto. Et bien grâce à cette paire de roues carbone, on passe dans une autre dimension ! Le vélo est plus pêchu quand il s’agit de prendre de la hauteur. Un régal !

Ensuite, pour ce qui est d’attaquer en descente, avec les jantes en carbone, je m’attendais à me faire brasser. Que nenni ! Voir le carbone comme outrageusement rigide, demandant au pilote d’être affuté physiquement pour encaisser les secousses, c’est une idée reçue dépassée. Et je reconnais que j’ai eu longtemps cet à priori, ne jurant que par l’aluminium. En montant les TR307 sur mon bike, j’ai enfin compris qu’il était grand temps de vivre avec mon temps ! Haha ! Là encore, quand il s’agit d’accélérer sur les singles « en mode spéciale », j’ai été bluffé par le changement de comportement du vélo ! Et pour affiner la comparaison, j’ai pris les nouvelles roues en main en montant les mêmes pneus. Tu peux souder placard, dans le rapide bien défoncé, ça ne bronche pas. C’est même très agréable de sentir les capacités de filtration des jantes. Les roues lisent très bien le terrain, mettent en confiance. Sur les gros chocs, c’est pareil : marches, drops, réceptions de sauts, elles répondent présent, en toute situation. Et dans les secteurs plus lents, le vélo est plus facile à piloter qu’avant. Comme les roues sont nettement plus légères, tu gagnes en dynamisme. Il y a moins d’inertie et cela se ressent sur les enchaînements de virages serrés. Les obstacles sont avalés plus précisément, le pilotage devient plus fin. Enfin, dans les appuis, l’agréable surprise, c’est la capacité du carbone à renvoyer l’énergie transversale. Le vélo est mieux posé dans la courbe grâce à la rigidité des jantes. Tu te sens boosté en sortie de virage, le kiffe ! :D


Pour conclure


En résumé, mes impressions sont très positives sur les roues Reynolds TR307. Il y a quand même 1 ou 2 trucs à redire car le produit parfait n’existe que dans le monde de Oui-Oui ! Le 1er, c’est la résistance des cerclages aux impacts. Même s’ils restent peu marqués, j’ai pu constater l’apparition de quelques petits pocs au fil de leur utilisation. Pour rappel, je les ai utilisées sur des terrains accidentés où l’engagement dans le pilotage s’impose : moyenne montagne en région lyonnaise, courses d’enduro, bike parks. Ceci expliquerait cela ? Le 2ème, c’est le standard centerlock de fixation des disques de frein. Moins répandu que le 6 trous, il faut être vigilant au moment de choisir tes disques. Sinon, tu peux monter les adaptateurs fournis et le tour est joué (certes ça alourdit sensiblement l’ensemble, ça reste le meilleur compromis si tes disques n’existent qu’en 6 trous) ! Enfin, le rapport qualité/prix est hyper intéressant face à la concurrence. Là où certaines marques phares dépassent les 2000€, Reynolds se place à 1300€ en prix public. C’est une somme conséquente, je te l’accorde, mais très compétitive face aux modèles équivalents d’autres marques. Donc si tu veux te faire plaisir en améliorant la config’ de ton bike, l’alléger efficacement et lui donner du dynamisme sans te faire brasser « dans l’détruit », je ne peux que te conseiller de choisir les TR307 pour ta monture 27,5’’ ! :D

Pour qui ?

Pour le passionné de belle mécanique, souhaitant optimiser les performances dynamiques de son vélo avec un budget conséquent sans se ruiner chez les cadors du segment
8/10
Rigidité latérale
Solidité des cercles
Qualité des têtes de rayons
Facilité de montage du pneu
Résistance aux plats
Qualité du moyeu
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire