Test LIFT MTB LIFT MTB V3 2018

Déposez votre test.
Gstan

En attendant l'ouverture des Bike Parks

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,83m | 100kg | Avancé
Acheté : 1500€ en ligne
Conditions du test : Sec, sur plus ou moins 5000 de D- / D+

TEST LIFT MTB V3

Pourquoi choisir un kit boitier de pédalier ?

Déjà que la discussion est houleuse au niveau des VAE classique, je sens déjà venir les réactionnaires à propos d’un Kit avec accélérateur !

L’équipe de 26in en réunion de crise pour savoir si déontologiquement ils peuvent publier et sélectionner cet avis ou s’il est plus prudent de transmettre à leurs confrères d’Auto Moto…

Enfin ils ont déjà courageusement passé ce cap, un autre très bon test de la version précédente existe : http://www.26in.fr/tests/transmission/lift-mtb/lift-mtb-v2-classic/2017_2021.html

Et c’est grâce à ça que j’ai connu le système, je vais donc essayer de faire un test un peu différent ou en tous cas essayer de le compléter de mon point de vue.

Donc pourquoi j’ai choisi un kit plutôt qu’un VAE, pour plusieurs raisons, mais la principale, le prix.

Les VAE c’est hors de prix, même si certaines marques font des efforts.

En plus je suis déjà pas mal exigeant pour choisir un VTT classique sur la géométrie/ composants, et c’est simple, en VAE je ne trouvais rien qui me correspondait (sans vendre un rein).

Ne pas avoir un vélo de plus est aussi un attrait, niveau place, maintenance, et surtout pour ceux qui ont besoin de beaucoup rouler un vélo pour être à l’aise dessus ça permet de pas devoir retrouver ses marques à chaque fois.

Et pourquoi vouloir un Kit électrique ?

Bouffer et bouffer du D-, j’ai pas de problème à monter, mais si je peux multiplier par 3 le ratio Descente/ Montée c’est tout ce que je demande.

La plupart du temps ma pratique se compose de DH / Enduro négatif avec des rotations voitures / stations, et d’Enduro.

Maintenant pourquoi le Kit Lift -MTB ?

Il n’y a pas douze options pour les kits pédaliers mais la plupart sont pour transformer des vélos de villes en vélo électrique, transposable aux VTT parfois.

Ce qui a fait la différence avec le système Lift c’est :

- la possibilité de le démonter rapidement

- l’axe ISIS et non pas carré

- Les choix entre les différents standards pour correspondre à votre cadre

- l’absence d’écran si on en a pas envie

- le choix à la carte des batteries (à noter que Mathieu peut vous faire des batteries plus légère sur demande, leur durée de vie est un peu moins bonne, mais font 400gr de moins)

On voit clairement que le produit a été développé par un pratiquant passionné de VTT (un peu plus que ça même vu le passé de Mathieu).

Etant bricoleur, j’aime aussi l’idée de pouvoir réparer /modifier le système sans passer par des SAV interminable ou de devoir immobiliser son vélo, là si j’ai un soucis sur le kit je l’enlève.

Montage :

Vous pouvez télécharger la notice de montage sur le site avant d’acheter, mais en tout cas ça se fait bien, moi j’ai mis deux heures, bien tranquillement en prenant le temps de régler parfaitement le système.

Le système se fixe sur les pattes ISG et vient en appui sur le cadre (les Cerflex sont là pour rigidifier).

Test :

J’ai profité de quelques jours de congés pour descendre dans le sud pour rouler 4 jours et aller participer à l’enduro Les Calades du Plan.

Déjà le gros avantage, j’ai pu rouler 4 jours de suite à plus où moins 1300/1400 de D- par jour (2 jours avec, 2 jours sans).

Contrairement à un VAE, l’accélérateur se fait à la gâchette, ça demande un petit temps d’adaptation mais très vite on l’oublie.

L’avantage est de pouvoir donner un petit coup de gaz sans pédaler dans un passage technique ou de s’aider pour repartir dans du raide.

Ça permet aussi de couper l’assistance dès que le terrain est plat ou roulant pour rouler normalement.

L’impression générale est qu’on lisse le terrain, en gérant l’accélérateur on roule toujours sur un faux plat montant, faut pédaler mais c’est du cardio.

J’ai profité du système pour faire les reconnaissances de l’enduro, ça permet de rouler sans trop se cramer pour le lendemain et sur le même vélo.

Ceci dit le même circuit sans le kit le lendemain ne m’a pas paru beaucoup plus fatiguant, mais ça prend bien plus de temps par contre.

En descente, on coupe tout, et on range le câble quelque part.

Contrairement à ce qu’on pourrait s’attendre le poids du système ne gène pas, il est bien placé.

Le vélo pèse quand même 4.4 kg de plus avec le Kit.

Je n’ai pas non plus observé de différence significative au freinage et j’ai à peine durci mes suspensions. Ceci dit je suis déjà dans la tranche haute en poids et mon vélo est un freeride, la différence serait peut être plus marquée sur un vélo enduro avec un pilote léger.

Ce qui m’a au final le plus perturbé est l’écartement des pédales, le kit oblige un écartement plus important et je n’ai pas arrêté de frotter les pédales dans les singles un peu encaissé ou en penchant le vélo.

Rien de dramatique mais ça demande de modifier son pilotage dans certaines portions.

Démontage, alors j’ai pas mis les 10 minutes annoncées sur le site, plutôt 15 min pour démonter et remonter le pédalier classique en faisant les choses proprement (graisse, nettoyage etc).

Je mets 25 min pour remonter, ce qui reste plutôt rapide.

Après j’ai un anti dérailleur sur le kit et en classique, sans eux on doit grapiller quelques minutes.

La batterie, J’ai choisi de prendre une batterie de 14Ah en 500W, avec des cellules ultralights pour gagner 400gr sur les batteries classiques que propose le site.

Personnellement j’ai assez peu ressenti les 2.1kg de plus dans le dos, je trouve qu’autour de 2 kilos c’est assez discret.

J’ai un peu grapillé sur le matériel que j’emmène habituellement pour alléger le sac, et au final ça passe tout seul (quelques outils, ½ litre d’eau etc…)

Pour l’autonomie je tourne autour de 1300 de D+, ça doit pouvoir s’optimiser avec l’écran de contrôle et l’habitude, mais personnellement je tenais à ne pas avoir un écran devant les yeux, je trouve qu’on passe son temps à suivre la consommation sinon (testé en VAE).

Là on a 3 LED qui donne une idée de la charge, et on le sent à la puissance quand on arrive sur la fin. Et si la batterie est vide, retour en musculaire.

Conclusion :

C’est un bon système à avoir en plus, notamment si on veut pas faire 100% d’électrique et qu’on peut pas avoir plusieurs vélos.

Système qu’on peut choisir de monter ou non, suivant ou on roule, avec qui et quand on roule.

Le gros avantage est surtout de pouvoir se bouffer plus de 1000m de D- en un temps record, des moments où on n’irait pas forcément rouler en musculaire après le travail ou autre.

Pour les journées complètes dédiées au vélo c’est un peu frustrant avec une seule batterie, on fait la même sortie que d’habitude mais sur moins de temps et on a juste envie d’y retourner. Je pense que je vais rapidement commander une deuxième batterie.

Pour qui ?

Principalement les grosses faignasses, ou ceux pour qui le VTT c'est avant tout de la descente et qui veulent optimiser le ratio D+/D-
9/10

Points forts

Prix, adaptabilité

Points faibles

Kit avec batterie dans les sac et donc dorsale obligatoire et câble qui nous relie au vélo

8 commentaires

davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Salut,
Tu pratiques sur terrain privé?
Car si ce n'est pas le cas ce kit est une fausse bonne idée car si tu as le moindre accident aucune assurance/License ne marchent et en plus ça décrédibilise la pratique du VAE qui n'a vraiment pas besoin de ça.

Par contre le manque d'assistance doit se sentir en descente dans les relances après un passage qui te stoppes car mon VAE me permet de corriger l'embonpoint de l'assistance en m'aidant à reprendre le rythme.
0
Gstan
Statut : Confirmé
inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Salut,
Quand j'ai un accident je vais à l’hôpital et on me demande pas si mon vélo était homologué en général. :P
Honnêtement je pense que c'est la personne qui est sur le VTT et son comportement qui peut "décrédibiliser" la pratique du VTT, que ce soit du VAE, Musculaire, Kit ou autre.

Je suis très conscient de la problématique mais je ne vois pas de bonnes raisons de séparer les Kits des VAE. Pour moi le débat se situe entre VTT et électrique quel qu'il soit.

Oui tu perds peut être un peu en nervosité par l'embonpoint, mais de l'autre côté tu t'es aussi moins fatigué à la montée, ça m'a pas encore gêné en tout cas. Après je veux pas changer le comportement à la descente, je préfère ne pas avoir d'assistance.
1
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Je ne suis pas contre les VAE j'en possède un mais ces kits que ça soit LIft et autres ou les mecs qui débrident leurs VAE décrédibilisent ma pratique car ils ne possèdent aucune homologation donc une totale interdiction sur les voies publiques et n'ont aucune garantie d'assurance et ça entraînera à termel'interdiction pur et simple des VAE car c'est impossible de savoir qui est qui.

Pour l'assistance sur certain trail mon VAE me permet en descente dans les relances en dessous de 25km/h de gommer l'embonpoint et c'est vraiment fun de savoir que tu vas passer tranquille le saut d'après juste en pédalant à peine.
1
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 13 avisPhotos : 24 photos du jour
"principalement pour les grosses feignasses". Tu m'as bien fait rire !
0
Gstan
Statut : Confirmé
inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
J'ai bien vu que tu en possède un, c'est bien ça que je trouve particulier parce que l'argument de la loi je veut bien l'entendre (bien que ce soit selon moi arbitraire et stupide), mais hors de ça je vois pas ce qui sépare un VAE débridé d'un VAE, pour moi tant que tu pourrais atteindre la même vitesse en musculaire je saisi pas ce que ça change (et a voir les différences entre les pays Européens et hors Europe il n'y a pas encore franchement de consensus mais des limites arbitrairement posées).

On roule tous sur des terrains où le VTT est interdit, sans le savoir la plupart du temps parce que c'est souvent interdit pour des questions de responsabilités.

Le jour où on interdira le VAE c'est selon moi parce qu'on aura donné accès à plus de monde à des endroits où ils allaient pas avant, et que quand il y a plus de monde ben dans le tas il y a aussi plus de cons.

En attendant ceux qui débrident ou roulent en kit prendront leurs responsabilités vis à vis de la loi le jour où la police aura que ça à foutre de mettre des amendes aux VTT.

Je comprendrais qu'un jour les VAE soient interdits à cause de surfréquentations de certaines régions, ou limité à certains circuits. Mais encore une fois pour moi parler d'homologations, lois etc c'est vraiment pointer du doigt un détails mineur de la problématique des VAE.
1
Gstan
Statut : Confirmé
inscrit le 02/10/11
Matos : 1 avis
Léa : C'est vrai que quand je double des VTT j'ai encore un peu honte :P J'ai envie de dire "pardon" ou "vous savez je roule pas QUE en électrique"
2
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 2 avis
Le Kit m’intéressait avant d'acheter mon VAE, mais après essai d'un kit Bafang avec batterie dans le dos j'ai préférais avoir une batterie dans le cadre plus de liberté ça c'est un des gros point négatif pour moi de ce kit.

Aussi que je roule dans des endroits très fréquentés mais autorisés et dédiés aux VTT (tracé FFC ex:pic du jer à Lourdes entre autres) et en cas de collision(piéton,autres vtt,animaux) là l’homologation est super importante car il y'a toujours une recherche de responsabilité.
0
redline

inscrit le 20/04/09
Matos : 1 avisPhotos : 1 photos du jour
Bonjour,

Pour donner mon avis sur la question, et recadrer un peu les choses, je pense que vous n’avez pas forcement compris la philosophie des produits LIFT-MTB.

L’idée 1er de LIFT-MTB et d’avoir grâce à notre kit un vélo très léger, (plus léger qu’un VTTAE classique) avec des batteries compacte et très légère également.

Ceci afin de ce rapprocher le plus possible d’un vélo classique en terme de sensation de pilotage d’une part, mais également d’être moins dépendent de la motorisation par rapport à l’assistance qu’un vélo électrique classique, donc à l’inverse de ce que vous imaginé, et c’est le cas pour 90% de nos clients ce rapprocher encore plus d’un vélo.

Alors en effet, le fait d’utiliser une gâchette nous somme vis-à-vis de la loi non homologué pour un usage sur route ouverte.

Je pars du principe qu’il est parfois plus juste d’avoir un certain recul, une analyse, une réflexion personnelle par rapport aux loi qu’on nous dicte, certes la loi doit cadrer c’est nécessaire, mais le bon sens reste je pense la meilleur des armes !

Pourquoi prendre pour argent comptent que comme dit la loi, il y a les gentils homologués (sans gâchette), et les méchants non homologué (avec une gâchette), ce serait là je trouve une vision très manichéenne et un peu simpliste…

Dans notre cas, ce choix technique nous permet d’être plus efficace en franchissement, de ne pas avoir à pousser ou porter un vélo de 25kg dans certaines situations, de doser l’assistance au plus juste en assistant uniquement lorsque c’est nécessaire, cela car aucun capteurs ne remplacera jamais aussi efficacement l’analyse du cerveau humain dans l’utilisation d’un engin motorisé en tout terrain.

Donc OUI, notre système est plus performant, plus léger et moins gourmand en énergie et moins cher et plus polyvalent qu’un VAE classique et vous n'irez pas forcément plus vite.

Mais ça ne fait pas pour autant nos clients des utilisateurs des irresponsables, qui font n’importe quoi, nous ne vendons pas des motocross…
90% de nos clients ont ce point de vue et utilise notre kit comme il se doit, mais effectivement il y aura toujours les 10% de personnes non responsable dans nos clients, comme ailleurs, (ce seront les même moutons noir qui débriderons leurs vélos homologué;) qu’ils mettent une gâchette ou pas je ne suis pas sûr que ça changera les choses…
D’ailleurs si on reste dans la meme logique, la plupars des VAE ne sont pas homologué non plus, puisque la plupart des utilisateurs n'on pas d'eclairages, pas de sonette, pas de catadiopte dans les roue et sur les pedale, mais vous considerez vous hors la loie et irresponsable aussi dans ce cas ?

Toujours dans cette logique binaire un utilisateur de Porsche pourrait être assimilé à un méchant car sa voiture peut aller à 300km/h (donc potentiellement dangereux…).
Tandis qu’un utilisateur de Twingo pourrait être un gentil car sa voiture ne va pas dépasser le 140km/h…
Mais est-ce forcément le cas ?
Pour ma parts près réflexions et analyse, j’ai l’innocence de penser que c’est plus un comportement citoyen des utilisateurs, les sensibilisations aux éventuels problèmes futures, et le travail de chacun qui fera la différence plutôt que la classification d’un engin par rapport à une loi dicté par un politicien en costume…
Mais ce n’est que mon avis, et j’entends bien que nous ne pouvons pas être tous d’accord, chacun et libre de penser le contraire ;-)
En espérant avoir éclairé certain par rapport à notre façon de voir les choses, qui est finalement je pense très proche de beaucoup de conservateurs qui n'on jamais vue ou essayer notre fabuleux moteur.

Nos kit peuvent avoir aussi une batterie sur le velo voila un article qui parle du positionnement de la batterie et qui explique pourquoi 90% de nos ventes sont en batterie vtt electrique sont dans un sac dos.

https://www.lift-mtb.com/faq/positionement-batterie-velo-electrique/

A bientôt et bon ride ;-)
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire