Test Kona CADABRA 2013

2 tests Kona CADABRA.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
tedenx

Enduro polyvalent pour vous accompagner partout

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,85m | 98kg | Avancé | Rognac
Spécificités du montage : Pike et RP23 + Tige de selle Thomson
Acheté : 1900€ en ligne
Conditions du test : à peu prés tout

Points forts

polyvalence, performance au pédalage et en descente

Points faibles

suspension CTD, tige de selle pas fiable

Acheté à l’été 2014, en remplacement de mon Kona Cadabra 2010 (je rédigerais le test bientôt) pour passer un cap en enduro. Je souhaitais garder une certaine polyvalence avec le Magic Link mais aussi avoir quelque chose de plus performant dans les descentes, là où le 2010 montrait ses limites.

On va commencer par les bonnes choses :

Cadre :

Côté esthétique, on est sur un Kona pas de doute, avec un ensemble bleu, noir, blanc du plus bel effet. Dans le temps la peinture a bien tenu mais elle se raye vite.

Au niveau géométrie, on est sur un parallélogramme déformable avec le Magic Link G3.

Il permet en cas de choc important ou de positions très en arrière du pilote de décaler la position du point de pivot bas, passant le débattement de 100 à 160mm. Pour cela il faut passer par la case réglage :

- On règle le SAG de l’amortisseur principal

- Puis on règle le SAG du Magic link

C’est forcément un peu plus long que les autres mais ça ne prend pas plus de 10 minutes et une fois réglé ça ne bouge pas.

Les angles sont bien dans son époque avec un angle de tube de selle de 73,5° et 66,5° d’angle de fourche.

Du coup le Kona pédale bien voir très bien (on n’est pas sur du XC non plus) et le comportement en descente est lieu excellent. Les chocs sont bien absorbés et on n’en sent pas le déclenchement du Magic Link. Par contre le revers de la médaille est que l’arrière peut avoir tendance à tressauter dans les braking bump sans pour autant dévier le vélo de sa trajectoire. Le Magic link est top mais il n’est pas parfait non plus. Il est aussi garanti à vie par kona.

Transmission :

On est sur du classique de cette génération, du 2x10 en SLX en 24/32 devant et 11/36 derrière.

Du fiable, du simple à régler mais c’est lourd dans une course aux grammes. Sincèrement je n’ai rien à reprocher à cette transmission. Lors du changement par usure, je suis passé en mono 1x10v avec une extension de cassette puis en GX 11V. J’ai fait plus de 5000km avec donc j’ai consommé quelques chaines et dérailleurs sur les cailloux du sud-est.

Freins :

Encore une fois au SLX, très fiable et avec une bonne puissance de freinage. Je venais d’un DEORE qui est monté de série sur mon Cadabra 2010 que j’avais remplacé par des formula RX. En comparaison, les SLX sont mieux en tout point. Ils sont plus puissants mais aussi plus facile à doser. Pour moi un excellent rapport qualité prix et un très bon choix de kona.

Selle :

Une WTB comp tout ce qui a de plus classique qui me va bien. Mais la selle ça reste assez personnelle donc je ne vais pas trop débattre la dessus. Poids raisonnable de 250gr.

On va continuer avec les équipements moyens :

Pneus :

Montage en Ardent 2,4 devant et 2,25 derrière, on est dans la cible du vélo pour un fonctionnement enduro polyvalent. Par contre pour de la station ou de l’enduro engagé, ça sera léger en termes d’adhérence et de résistance. Je suis passé en Montage Magic Mary 2,35 devant car l’Ardent est un peu limite sur mes parcours et pour l’arrière j’étais en Rock Razor durant l’année et en Magic Mary l’été.

Le poste de pilotage :

On est sur du matos KONA, rien de rédhibitoire en soit, c’est fiable mais quand même assez lourd.

Lorsque j’ai changé mon cintre pour passer sur plus large, par un race face, l’écart de poids était de 50gr. Ça fait beaucoup…On est bien d’accord que ce n’est pas cela qui va transfigurer le comportement mais c’est optimisable.

Les roues :

Les Shimano MT68 on descente à se voiler assez rapidement mais reviennent très facilement. Du coup je ne peux pas dire qu’elles ne sont pas fiable mais plutôt qu’il faut faire l’entretien plus souvent. Le cercle lui propose une très bonne résistance aux impacts par contre. Au niveau poids 1900gr c’est dans les standards de roues moyennes gammes. On peut les passer tubeless sans problèmes avec un fond de jantes.

Et maintenant ce qui fâche :

Suspensions :

Fox a sorti le CTD, du coup le KONA est en amortisseurs CTD performance (165x38) et fox 34 évolution séries CTD aussi.

J’ai déjà fait une review sur le fourche (catastrophique sur 26in.fr) et celle de l’amortisseur va bientôt venir mais en résumé, cet évolution CTD fut pour moi une régression par rapport au RP23 qui était très bon. Pour mon poids, la position trail permet un bon rendement au pédalage dans les singles technique mais moins bon que son prédécesseur. Les 2 retours au SAV dans la première année, n'ont pas aidé à le faire apprécier le CTD.

Au final je suis revenu au RP23 et une Pike à l’avant et là c’était bien mieux.

Tige de selle Kronolog :

Le fonctionnement est hyper doux, la course est bonne pour 150mm, elle est jolie et la commande est agréable….tout ca pendant 2 mois et après c’est en panne !

Elle n’est pas fiable, d’ailleurs crankbrothers l’a reconnue. Après 3 retours SAV en 6 mois, remplacé par une Thomson elite Dropper.

Synthèse :

Un VTT hyper polyvalent, je me suis aligné sur des maxi avalanche, la transV, la pass’portes, la all mountain challenge avec le même bike. Ses qualités de pédalage et de descendeur en font un super compagnon de sentier si on s’habitue au fonctionnement du Magic Link. Perso j’ai adoré ce système et je suis déçu qu’il n’est pas trouvé son public car il permet de faire d’un bon descendeur un bon pédaleur sans action de notre part (et sans problème de fiabilité Cf le canyon Strive avec le shapshifter). Le vélo n’est pas parfait car les choix de Kona sont critiquables sur plusieurs points mais une fois optimisé, j’avais un enduro à 13,6kg avec pédales et 160mm qui m’accompagnait partout. Il manque aussi de développements sur l’amortisseur secondaire pour le rendre plus onctueux dans le fonctionnement en particulier sur les braking bump. Je suis passé en 29 pouces maintenant mais il reste pour moi l’un des meilleurs VTT que j’ai eu.

Pour qui ?

ceux qui ne veulent qu'un VTT pour tout faire
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires
Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 14 avisMatos : 19 avis
Hello, tu roules encore avec ?
0
tedenx
Statut : Gourou
inscrit le 26/08/20
Matos : 12 avis
Salut
Je suis passé au process 153 g2 en 2018
Mais j'ai encore le cadabra 2010
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire