Test Kona Honzo CR 2020

1 test Kona Honzo CR.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
David Ledebt

Du XC à l'enduro (light)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,72m | 62kg | Avancé | Gap
Spécificités du montage : Montage à la carte cadre seul 1530€
Acheté : 4000€ en magasin
Conditions du test : Testé en terrain montagneux (Hautes alpes principalement) environ 1000 km toutes les conditions du très sec à la boue (mais pas trop quand même) et même de la neige

Points forts

Ultra polyvalent, léger et comportement super sain
Hyper réactif et joueur

Points faibles

Prix
Un peu physique en enduro

C'est mon deuxième Kona honzo carbone (le premier ayant été vendu pour un autre projet vélo je suis finalement revenu quelques années plus tard sur le même cadre tant j'avais apprécié ce vélo) le test tient donc compte des deux expériences que j'ai eu le cadre étant strictement le même, seuls les composants sont un peu plus haut de gamme sur ce dernier.


Montage:

Cadre Kona honzo CR 29" 2020 (kit cadre seulement d'où le montage à la carte ) avec cette peinture qui change de couleur suivant l'orientation de la lumière (on aime ou on déteste)

Fourche RS SID 35 120mm une mini pike légère en somme avec son nouveau chassis, plongeurs en 35mm

Roues montées chez asterion: moyeu hope pro 4 et jantes stans ARCH mk3. Vraiment un super conseil sur ces roues, c'est un régal 

Transmission Sram eagle GX et pedalier Stylo carbone

TDS one up, Selle Tioga spyder, guidon nukeproof carbone et potence sb3 flowy, grip ergon GE1

Freins Sram level tlm

Pneus Maxxis Forekaster et Ardent Race

Poid total avec Pedales env 10.5kg

Un beau montage pour un prix total d'environ 4000€ (cadre et roues achetées en magasin le reste entre du leboncoin et les sites de vpc)


Essai:

But du montage avoir un vélo capable de monter très facilement dans un terrain montagneux et se faire plaisir tout de même à la descente. C'est le vélo que je prends quand je veux admirer le paysages sans chercher la limite en descente, découvrir de nouveaux chemins et avec le quel on se régale sur les sentiers en balcon en montagne.

Prise en main, le vélo est facile à emmener réactif et joueur ce sont les premiers mots qui me viennent à l'esprit. Il est agile et maniable dans les portions techniques et sait se faufiler dans les singles en épingles. La stabilité est assez bonne tant que le terrain n'est pas chaotique. C'est là la limite de ce semi rigide carbone si vous entrez dans un pierrier à mach2 vaut mieux avoir bien choisi sa trajectoire car sinon la correction ne se fera pas attendre,  et une petite partie de rodéo sera au programme. Mais si on s'en tient à un programme XC/trail la stabilité ne sera pas mise en défaut. 

C'est son seul point négatif à la descente car pour le reste ce vélo est un vrai coup de cœur (et dans le montage précédant que j'avais: pike + roues plus lourdes + pneus enduro il avait encore plus une âme enduro). En montagne il a un comportement sain, il est maniable et joueur pour vous aider à profiter du moindre single. Il vous pousse à jouer du terrain comme dans un pump track. A ce propos il est assez sain en l'air sur de petits sauts mais les gros jumps ne sont pas vraiment à sont programme. Dès que le terrain devient plus caillouteux (pierriers et gros blocs) on est forcément limité par l'absence d'amortisseur et le pilotage devient bien plus physique. Il est en revanche bien à l'aise dans le trialisant: nose turns, dalles raides et passages exposés.

Côté contact au sol la nouvelle SID 35 120mm est une super fourche sensible et se raffermissant sérieusement en fin de course: je n'ai pas encore talonné. C'est super découverte moi qui envisageait de remettre une pike. Au freinage le vélo se comporte bien, dans cette configuration il ne faut pas s'attendre à avoir un bike d'enduro qui nous stop direct mais si on choisi bien ses zones de freinage il y a moyen d'aller chercher le chrono à la descente. Les freins sram level tlm font leur office et il sont faciles à doser (je n'aime pas trop les freins on/off) mais ils permettent tout de même de freiner fort. Et les pneus sont certes limite sur certains terrains raides et défoncés mais permettent moyennant de s'appliquer un peu de passer partout.

A la montée il est facile à emmener et réactif (merci le combo cadre carbone + roues de qualité) à condition d'avoir un peu la forme les montées techniques deviennent un jeu et on peu effectuer de belles sorties en montagne. L'ensemble roues/pneus favorise un bon dynamisme du vélo, avec un choix un peu light mais tout de même capable d'encaisser de belles descentes. Ca m'arrive même de me faire plaisir dans des montées techniques (s'il vous plait ne me radiez pas du site).

Ce montage donne à ce cadre un accent plus Trail/xc assez polyvalent avec lequel on redécouvre les sentiers sous un nouvel angle. C'est un plaisir de partir à la découverte de nouveaux sentier et d'apprécier certains sentiers en balcons dans lesquels un tout suspendu d'enduro à 15 kg n'incite pas à relancer à chaque montée courte. (merde je viens de m'apercevoir que je vieilli sans doute un peu)

Bref un super deuxième vélo pour qui veut un semi rigide typé trail et varier un peu les plaisir 

Pour qui ?

Celui qui veut un deuxième vélo, simple et efficace pour les jours ou on sort pas le casque integral, effectuer des sorties avec plus de distance ou de d+
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

4 commentaires
adietaunos
Statut : Confirmé
inscrit le 11/12/18
J'ai fait le test du big honzo version carbone ici même. Je retrouve un peu la même pratique : xcfun/trail et AMlight. C'est vrai que sur les franchissements/ monotraces sinueux il est top, mais il manque un peu d'angle de direction j'ai l'impression, et sur les descentes technique, tant que ce n'est ps trop accidenté il est très rapide, mais des que ça brasse.... On perd du grip.
0
David Ledebt
Statut : Expert
inscrit le 25/10/17
Matos : 19 avis
Oui tu as raison mais au final je trouve que c'est pas si mal ça le cloisonne dans sa catégorie. Pour avoir eu des endurigides, je trouve que si la géométrie est plus extrême on a envie d'envoyer plus mais on se fait limiter par le manque de suspension arrière et du coup on est frustré. En revanche avec celui là on roule vraiment vite même en montée et il est vraiment réactifs, un peu façon boule de nerf et j'apprécie ce côté que je ne retrouvais pas sur un commençal méta HT par exemple.
0
adietaunos
Statut : Confirmé
inscrit le 11/12/18
Pour celui qui cherche un seul velo, il est polyvalent: on peut s'aligner au depart d'une course de XC ou d'enduro light. Le truc, c'est que je le trouve un peu fatiguant sur certaines sortie, car il demande d'envoyer du gaz tout le temps.
Maintenant que j'ai un Unit en complément, ils font un peu doublon. Du coup, je me prend le Esd pour la montagne et les enduro.
0
David Ledebt
Statut : Expert
inscrit le 25/10/17
Matos : 19 avis
Oui je trouve aussi qu'il est un peu fatiguant sur des sorties cassantes mais je ressentais ça plus comme le fait qu'il soit assez efficace donne l'envie de relancer car il répond bien et il est vrai que du coup si tu prends pas la précaution de ménager un peu ton effort vite tu peux t'épuiser mais d'après moi plus parce qu'il te donne envie d'en remettre un peu. Et puis en descente cassante le cadre carbone te pousse a bien trajecter et compenser avec les cuisses le manque d'amorto. Après carrément si tu veux te monter un endurigide l'ESD doit être top. Poste un test de l'ESD quand tu l'auras un peu roulé !
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire