Test Moustache Bikes STARCKBIKE FAT SAND E-BIKE 2016

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Pistokill

Du Fun et du Style

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,72m | 103kg | Avancé | Tramolé
Spécificités du montage :
Acheté : 4700€ en magasin
Conditions du test : 27° Montagne Mixte sentier de montagne technique et chemin plus roulant

Points forts

- Marque française
- Sensation de sécurité
- Polyvalence
- Donne du plaisir aux débutants comme au plus experts
- Moteur Bosch coupleux

Points faibles

- Grip en cuir lisse pas adapté
- Pataud dans les virages serrés
- Autonomie de la batterie

Aujourd'hui j'ai pu tester durant une journée le Moustache SAND d'un ami lors d'une randonné en montagne au 7 laux avec une bande de VTTAE et de leurs pilotes locaux.

Comment ne pas commencer ce Test par vous raconter le premier contact avec ce FatBike signé Moustache.

Quelle GUEULE!!! Un cadre avec une forme anguleuse dans une jolie robe Sable sobre relevé par des grips et une selle en cuir lisse marron qui finissent l'estethique générale très réussi de ce VTT.

Le partenariat entre le designer Philippe STARCK et la marque Vosgienne est une vraie réussite pour les yeux... reste à voir si le plaisir au guidon est à la hauteur !!!



Au guidon


Un fois en selle , on se sent bien, les poignées de freins réglables Magura tombent sous les mains, la position est agréable et la selle semble potable (pour l'instant..). Seule ombre au tableau la forme des poignées avec un plat au niveau de la paume est assez déstabilisante de prime abord.


On pédale... mais pas tout seul


Premiers tours de pédales en montée et on sent tout de suite la présence du moteur Bosch Perfomance CX et de sa batterie de 500W pour nous aider à amener ce porte-avion au bout de la sortie. Cette Version est accouplé au compteur Purion très lisible et complet qui nous offre 4 mode d'assistance: éco, tour, sport et Turbo. Ces différents mode permettrons à tous les niveaux de se faire plaisir et de pouvoir découvrir la montagne avec des efforts plus ou moins modérés.


Chemin roulant


Nous voici enfin en haut de la station et nous attaquons de la descente sur des chemins assez roulants. C'est à ce moment là et sur ce genre de terrain que le Fatbike donne entière satisfaction. En effet, les pneus en 4.00 de large combinées avec la fourche Rockshox donne l'impression d’être sur un tapis volant. Le vélo gomme les imperfections et pardonne les erreurs de pilotage sans broncher avec une aisance indécente...  On passe vite, on passe fort et on se sent en sécurité... le pied!!!


Descente Technique


On arrive en forêt et sur des petits chemin de randonnées très escarpés avec devers, grosse pente et racines.... tout ce que crains en temps normal.... Pour le coup sur ce genre de parcours, le vélo se fait un peu pataud, et on sent que le poids et la taille des pneus n'aide pas à l'agilité. Cependant, l'excellent freinage Magura et l'accroche des pneus large m'offre une certaine confiance pour passer tous les obstacles, même les plus complexes, et parviennent à stopper le gros bébé de 100kg que je suis sans encombres. Seule un mur de roche m'obligera à poser pied et pousser le vélo sur quelques mètres bien aidé par le mode WALK du Bosch.

C'est sur ce type de terrain qu'on découvre la limite de la collaboration entre le design et la technique... En effet, les Grips lisse glissent sous mes gants lors des gros appuis et la forme élargie au niveau des paumes m'empêche de tenir mes freins d'un seul doigt..


Autonomie


Au bout de 1300m de dénivelé positif et 25km de chemins assez techniques et bien rocheux, ma batterie m'affiche environ 20% d'autonomie restante. Le poids total du vélo et du pilote cumulé au terrain semble avoir bien eu raison de la batterie (mode tour et sport) . Cependant, mon voisin de balade du même poids que moi et son Moustache Game avec le même moteur est encore à presque 50% de batterie. Conclusion, les pneus large consomment beaucoup de batterie et ne permettent pas d'atteindre une autonomie d'un VTTAE classique. On ne peut pas tout avoir!


Conclusion


On est bien en présence d'une "Smiling Machine" si chère à la marque Vosgienne et on ne peut que prendre du plaisir au guidon de ce VTT. Ce n'est pas le plus agile, ni le plus rapide, ni le plus sportif mais il offre une polyvalence et une sensation de sécurité qui en séduira plus d'un.

Si je devais faire une comparaison, je dirais que c'est le Porsche Cayenne des VTTAE. Il a le même moteur que la 911, mais il est moins rapide, plus pataud, moins violent ... par contre il passe partout, monte sur les trottoirs sans rayer sa jante et permet de frimer devant les copains tout en roulant en Porsche... C'est un peu ça le Fatbike par Moustache! et c'est COOL!!!

Pour qui ?

- Pour les débutants voulant se faire plaisir en étant rassuré - Pour les personnes cherchant de la polyvalence (utilisation Xcountry, enduro ...) - Pour ceux qui veulent rouler sur la neige ou le sable
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire