Test Orange P7 27.5 S 2019

1 test Orange P7 27.5 S.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Dvorak

Un SR tout confort

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,83m | 80kg | Avancé
Spécificités du montage : Roues Hope/Flow
Acheté : en ligne
Conditions du test : Environ 250km et 9000m de dénivelé postif (et autant de négatif) sur terrain sec ou meuble. Quelques zones caillouteuses

Avant toute chose, le vélo est vendu avec des boudins WTB de 2.6 et c'est la première fois que je roule des pneus de cette taille, il faut bien sûr en tenir compte dans mon ressenti.


Equipement :

C'est évidement très personnel mais pour moi il n'y a rien à dire, c'est presque un sans faute :

- Fourche RS Révélation 35mm, une bonne base avant une éventuellement optimisation

- Freins Shimano MT500. Je ne jure plus que par Shimano pour la facilité d'entretien et l'efficacité. Certes, ce n'est ici pas le haut de gamme mais, pour en avoir sur mes autres vélos, ils n'ont pas grand chose à envier à des SLX ou même des XT, si ce n'est le réglage de la garde sans outil. C'est un détail mais c'est bien pratique

- Shifter et dérailleur Shimano SLX, c'est ce que j'ai l'habitude d'utiliser

- Pédalier RaceFace Aeffect, très bien et économique avec son axe 24

- Plateau 30 et cassette SunRace 11/46, un développement mini idéal pour moi

- Poste de pilotage Kore, agréable et joli

- Tige de selle d'origine Kore, réputée pas fiable et, bonne surprise à la livraison, remplacée par le magasin par une SDG Tellis qui a plutôt bonne presse. A voir dans le temps mais pour l'instant, fonctionnement top

- Roues Kore, apparemment robustes mais un poil lourdes. 

- Pneus WTB Vigilante et Trail Boss en 2.6


Sur le terrain :

Les côtes sont très similaires à celles de mon TS donc je prend mes marques très rapidement. Je trouve le cadre mastoc pour de l'acier, ça respire le costaud mais ça pèse. L'idée de départ était de tester du gros pneu pour améliorer le confort donc pas question pour l'instant de monter plus petit que 2.6 et les WTB d'origine font 1,2kg pièce. Reste les roues pour gagner du poids, j'ai donc sauté sur une occase Hope/Flow. Malgré cela, le vélo complet est à 14,5kg. Pour un semi, ça commence à faire.

Le poids se sent bien au départ mais une fois lancé ça se fait presque oublier, ce qui me laisse penser que les pneus y sont pour beaucoup. Si on sent bien qu'on battra pas de record sur route, dans les montées techniques et/ou la caillasse fuyante, le gain est très net. On garde facilement sa trajectoire, il n'y a qu'à se concentrer sur son pédalage. L'adhérence est excellente à condition de trouver la bonne pression. Sur mes premières sorties, j'avais clairement beaucoup trop et ça décrochait régulièrement.

Enfin la pente s'inverse, je me lance avec beaucoup d'espoir mais cette première descente sera décevante. Je n'ai même pas prit la peine de régler la garde (foutu réglage à clé 6 pans), les leviers sont également trop proches des grips à mon goût et les pneus sur-gonflés. Et puis surtout, ça fait 4 mois que j'ai pas foutu le cul sur un SR et que j'ai eu tout le loisir de reprendre des mauvaises habitudes. Bref, je me fais secouer comme rarement, les sensations sont dégueulasses.

Pour les jours suivants, j'ai pris la peine de régler correctement et de me réhabituer doucement aux exigences du SR. Le vélo, plus long que mon précédent, est plus stable dans les courbes rapides. Les gros pneus accrochent bien dans le meuble et mettent en confiance pour lâcher les freins. Mis à part quelques petits décrochages de l'arrière, c'est top. Les franchissements et petits sauts passent très bien aussi et le tout dans un confort très appréciable. Bon, quand ça tabasse vraiment, ça fait pas de miracles non plus mais le combo acier/pneus 2.6 permet de se lâcher un peu plus sur terrain roulant ou peu cassant. Les petits virolos s’enchaînent bien aussi même si trouve que le vélo manque un peu de vivacité. Idem quand il s'agit de lever la roue arrière en épingles ou juste pour replacer le vélo, on sent le petit surpoids et ça nécessite un peu plus de concentration et d’énergie. 

Ces sensations sont à confirmées sur terrain humide/boueux puisque c'est ce à quoi ce P7 est destiné. Il faudra certainement pour cela changer les pneus, surtout l'arrière. J'en profiterai pour mettre plus léger.


Pour qui ?

A tout ceux qui veulent re-découvrir le SR
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Stabilité et confort

Points faibles

Poids

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire