Test Fox Proframe 2018

9 tests Fox Proframe.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Tom25

Léger et Ventilé !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,75m | 77kg | Débutant
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : Depuis deux mois en conditions hivernales, en Enduro.

Points forts

Ventilation ;
Légèreté ;
Look ;
Technologie « MIPS » ;
Certification « ASTM » ;
Boucle de serrage Fidlock® ;
Port des lunettes.

Points faibles

Confort des mousses ;
Plastique « bas de gamme » et fragilité apparente de la visière ;
Maintien moyen ;
Prix.

PRÉAMBULE.


Après quelques gros crashs en DH et en Enduro, où j’ai malheureusement perdu connaissance lors de la violence des chocs (#Hélicoptère), la sagesse et le bon sens me poussèrent à remplacer mon casque intégral URGE Drift et à le remercier pour les services rendus, puisqu’il avait accompli sa mission de protection de ma boîte crânienne à merveille. L’appréciation des qualités et des défauts de ce premier casque, m’a évidemment influencé dans le choix d’un nouvel équipement. Plutôt coutumier de la marque au renard, et certainement victime du marketing, j’ai alors fait l’acquisition d’un FOX ProFrame. Après deux mois d’essai hivernaux, je vous livre mon ressenti sur le produit !


ANALYSE.


Esthétique :

  • Le design : anguleux et un choix de coloris multiples.

Dès les premières images présentées lors du lancement du FOX Proframe, sa forme me parut très familière. J’avais une impression de « déjà vu » et de « nouveauté » en même temps. Il faut avouer que son design taillé à la serpe ressemble fortement au FOX Rampage Pro Carbon qui officie depuis quelques années dans la section DH de l’équipementier. Cependant la différence entre les deux se situe au niveau du rendu beaucoup plus léger et aéré pour le ProFrame qui se voit ainsi marqué par l’étiquette « Enduro ».

Comme il est de coutume chez FOX, quand on sort un produit, on le décline ensuite sous une multitude de couleurs afin de faire plaisir à un maximum de personnes. La gente féminine n’est pas oubliée puisque des couleurs qualifiées de « girly » viennent décorer plusieurs modèles du Proframe. Personnellement, je ne serais pas contre porter un casque « femme » puisque je trouve très joli le coloris 2018 « Pine », un turquoise tirant davantage sur le vert. Par contre le « Lilac », un rose pâle, très peu pour moi !

Mais vous le constaterez en regardant les photographies sous l’article, j’ai adopté un casque avec une finition « Noire Matte » puisque « ça va avec tout », mais aussi parce que ce modèle était en promotion à 200€ au lieu des 270€ habituellement demandés pour faire l’acquisition de cet équipement.

  • L’aspect : un plastique « cheap ».

Malgré l’aspect massif et classe de la teinte « Matte Black » de mon ProFrame, les plastiques qui composent le casque ont une allure fragile. C’est notamment le cas de la visière qui apparait très bas de gamme, et qui semble vouloir « péter » au moindre petit choc. Souvent, quand je replace le casque dans son coffre de rangement après les sessions de ride, j’ai vraiment l’impression qu’en heurtant un élément par mégardes, cette visière va se briser… Si un jour tel était le cas, cet appendice de casque est remplaçable pour la somme de 20€. Cher le bout de « plastoc » !


En utilisation :

  • L’aération et la légèreté : les principales qualités.

Dès que l’on enfile le FOX ProFrame, avant même les premiers tours de roues, la qualité essentielle qui saute aux yeux est la respirabilité.

Tout d’abord la mentonnière, dépourvue de filet anti-projection, se voit doter d’un large orifice antérieur en forme de losange et de grands espaces latéraux rectangulaires. L’ensemble de ces trois ouvertures permet de s’oxygéner parfaitement ! Dans les montées les plus raides de plusieurs kilomètres et durant les efforts courts mais intenses des descentes, je n’ai plus l’envie de « dégueuler » à cause d’une mentonnière trop présente qui entravait la circulation de l’air.

De plus les nombreuses aérations découpées dans la partie frontale et la zone occipitale du casque permettent une excellente ventilation de la tête du pilote. Fini les gros coups de chaud, même si je transpire toujours beaucoup.

La seconde qualité à mettre en avant pour cet équipement de protection, c’est sa légèreté. Avec un poids plume (pour un intégral) de 750 grammes en taille M (d’après par le fabriquant), je n’ai jamais ressenti l’envie de retirer le ProFrame pour me soulager mes cervicales durant mes sorties dont les durées se sont étendues entre 2h30 à 4h00 environ avec ce casque. La faible masse du FOX limite aussi les déséquilibres durant le pilotage. Rien de plus « chiant » que d’avoir un casque qui « pèse une tonne » et qui semble vouloir vous entrainer au sol dans les virages en épingle. On peut tourner la tête à droite à gauche, regarder en haut ou en bas, sans être troublé par l’encombrement de cet équipement.

  • Le confort : perfectible.

Autant la légèreté et la ventilation du FOX ProFrame sont à applaudir, autant le confort des mousses est à huer ! « Boooooooooouuuuuuuuuuhhhhh ! » C’est un point qui me fâche particulièrement avec ce casque ! Pourtant un set de mousses de rechanges et de différentes tailles est fourni à l’achat, mais j’ai dû faire plusieurs essais avant de m’arrêter sur une configuration qui me convienne plus ou moins.

Ils coexistent deux systèmes de fixation pour ces mousses anti-microbiennes. Le premier, ce sont les traditionnels velcros, dont les parties « mâle + femelle » se décroche malheureusement ensemble de la paroi du casque lorsque l’on désir réaliser un changement ; le second, ce sont de petits picots en plastique sur la mousse qui viennent se clipser dans des trous à l’intérieur du casque. Je trouve que ce système est un peu « naze » (pénible à retirer et à réinsérer) et il donne un sentiment de fragilité. Je redoute une casse de ces picots en plastique en cas d’utilisations répétés.

Je vous précise que mon tour de tête mesure 57.5cm et que j’ai choisi le ProFrame en taille Médium prévue pour des circonférences de crâne comprises entre 56 et 58 cm, je me situe donc dans la limite haute pour ce casque.

D’abord parmi les trois tailles de mousses pour les joues disponibles, j’ai choisi la dimension moyenne. Les plus petites ne permettaient pas un bon maintien du casque, quant aux plus grosses, elles étaient trop compressives et me donnaient une « face de hamster ».

Ensuite pour la mousse du front, parmi les deux tailles, j’ai pris la plus épaisse. C’est dans cette zone que l’inconfort est le plus marqué. Avec la mousse la plus mince, j’avais l’impression que le casque tentait de me scalper le front tel un « Peau Rouge » lors des mythiques guerres indiennes ! Quand je retirais le casque, j’avais de vilaines marques sur le front, un peu comme quand vous enlevez votre horrible bonnet de bain en caoutchouc pour la piscine. Avec la mousse frontale plus épaisse, il y a du mieux, mais ce n’est pas encore ça… Peut-être que le confort viendra à l’usure ?

Pour la région occipitale basse, il y a également deux dimensions de mousses, j’avais essayé la plus épaisse, mais elle était beaucoup trop écrasée et devenait gênante, je suis donc repassé au modèle le plus fin.

Pour le sommet du crâne, il y a une seule dimension de mousses, le deuxième modèle fourni dans le kit est identique et a le mérite d’être présent en cas de perte ou de détérioration du premier. Cette mousse pour le sommet du crâne possède une structure que l’on pourrait très bien retrouver dans un casque typé Trail ou All Mountain sans mentonnière, comme dans mon FOX Flux par exemple.

D’une manière générale, j’aurais préféré retrouver un confort de tête similaire à mon URGE Drift avec une mousse englobant l’ensemble du crâne, et avoir ainsi la tête « comme dans un chausson », cependant je crois que cela aurait été difficilement compatible avec l’ensemble des aérations, et aurait fait gagner un peu de poids au produit. Mais peut-être qu’une idée d’amélioration à l’aide de bandes en mousse un peu plus larges serait envisageable ?

  • Le maintien : les mousses et la sangle.

Comme je viens de vous l’expliquer dans le paragraphe précédent, j’ai cherché un moment avant de trouver une configuration de mousses qui me conviennent. Je suis plutôt bien calé dans le FOX ProFrame, et il suit bien mes mouvements de tête, cependant lorsque les vibrations sont intenses et répétés, comme lorsque vous descendez un secteur en « marches d’escalier », le casque tremble un peu avec le pilote. Toutefois comme l’arrière de casque remonte assez haut au niveau de la nuque, je ne suis pas embêté par des phénomènes de collision avec mes sacs à dos, un CAMELBAK Mule NV et depuis peu un EVOC FR Trail.

La sangle du casque possède une boucle de serrage « Fidlock® » conçue pour enfiler et enlever le ProFrame rapidement puisque même avec des gants, on garde la dextérité nécessaire à la manœuvre. Ce dispositif n’a pas été sans me rappeler le système de fixation aimanté du tuyau de mon CAMELBAK Palos LR, la « Magnetic Tube Trap », qui fonctionne sur le même principe. Il suffit d’approcher les deux parties aimantées pour qu’elles s’imbriquent naturellement l’une dans l’autre. Au début le système m’a paru un peu déroutant, et je regrettais de ne pas avoir une fermeture de sangle plus traditionnelle, mais aujourd’hui je suis parfaitement rodé à l’usage de l’attache « Fidlock® », et j’aurais du mal à m’en passer.

  • La protection : technologie MIPS, certification ATSM et points noirs.

Les casques haut de gamme se voient de plus en plus affublés d’un petit logo jaune et noir « MIPS », et le FOX ProFrame ne fait pas exception à la règle en embarquant cette technologie développée par des chercheurs suédois. Donc maintenant quand on vous demandera de citer trois choses en provenance de Suède, vous n’aurez qu’à répondre : les meubles Ikea, les Krisprolls et la technologie « MIPS » dans mon casque bien sûr !

« MIPS » signifie littéralement « Multi-directional Impact Protection System », ou en français « Système de protection contre les impacts multidirectionnels ». Quand vous regardez à l’intérieur du ProFrame, vous apercevrez une couche de plastique jaune tapisser le fond du casque. Et bien c’est cet élément qui participe à augmenter la protection de votre encéphale. Pour faire simple cette technologie est là pour imiter le rôle du liquide céphalo-rachidien dans lequel baigne votre cerveau. Lors d’un choc, le système « MIPS » absorbera l’énergie de l’impact en faisant glisser le crâne le long de la calotte. Les forces rotationnelles seront ainsi mieux dissipées et le cerveau ne tapera pas contre la boîte crânienne en étant ainsi mieux protégé contre les impacts obliques.

Avant de me documenter un peu sur la technologie « MIPS », je pensais qu’elle limitait également les traumatismes en hyper-extension ou hyper-flexion du rachis cervical grâce à la rotation de la coque à l’intérieure du casque, mais je n’ai rien lu de tel dans les publications sur le sujet.

Si je suis satisfait que mon FOX ProFrame embarque l’arsenal de protection « MIPS » et bénéficie également de la certification « ASTM » pour une utilisation sur les pistes de DH, je dois quand même faire une critique sur la protection offerte par la mentonnière. En effet, les qualités de respirabilité du casque offertes notamment par cette mentonnière très ajourée augmentent le risque de voir passer une branche d’arbre ou un caillou tranchant à travers une ouverture, et par conséquent le risque de lésions sur votre visage ! Et oui, chaque qualité apporte des défauts malheureusement !

  • Compatibilité avec l’équipement : lunettes et tuyau d’hydratation.

Mes lunettes SMITH PivLock Arena Max se portent sans soucis avec le FOX ProFrame. L’ouverture du casque est assez large pour accueillir mon accessoire de protection oculaire favori, et les branches s’intègrent parfaitement entre mon visage et le casque sans créer la moindre gêne.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de rouler avec mon masque FOX AirSpace pour vérifier sa compatibilité avec le casque, mais je ne manquerai pas de vous répondre dès que j’aurais réalisé quelques descentes avec cette configuration d’équipements.

Pour m’hydrater, je n’ai pas besoin de retirer le casque, je passe simplement le tuyau de ma poche à eau CAMELBAK Antidote par-dessus la mentonnière. Même si c’est à peine plus compliqué, j’arrive également à manger mes barres de céréales et mes pâtes de fruits sans devoir quitter l’équipement de protection crânien. Je trouve cela appréciable de pouvoir s’alimenter et s’hydrater sans poser le pied à terre, ce qui a tendance à quelques fois casser le rythme quand on roule, d’autant que j’ai pour habitude de boire souvent par petites gorgées. Imaginez l’enfer si je devais m’arrêter toutes les dix minutes pour faire le plein de liquide !


CONCLUSION.


Le FOX ProFrame est un casque intégral ultra-ventilé et très léger qui vient s’imposer sur le segment Enduro ! Avec son look splendide, il embarque la technologie de protection « MIPS » et la certification « ASTM » pour le DH. Cependant le confort des mousses et le côté un peu « cheap » du plastique de la visière viennent ternir ce tableau idyllique !



Pour qui ?

Pour les Enduristes qui désirent un casque respirant !
7/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

11 commentaires

davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 13 avis
Salut, bon test par contre je ne suis pas d'accord avec toi pour le maintien et la solidité de la visière pour le reste surtout le confort je suis d'accord avec toi.
0
Tom25

inscrit le 10/07/15
Salut davelepec ! Merci pour ton retour ! Je voulais le même ProFrame que toi, mais il n'était plus disponible en rouge dans ma taille...
En ce qui concerne le maintien du casque, je ne dis pas qu'il est "super mauvais", je le trouve "moyen". Je fais le comparatif avec d'autres intégrales que j'ai pu tester, notamment mon URGE Drift, et sur ce point, je trouve le FOX inférieur. Comme je l'ai évoqué et précisé, les situations où j'ai à critiquer le ProFrame sont plus quand "ça tabasse". Après le ressenti sur le maintien du casque dépend de beaucoup de chose: anatomie de la personne, choix des mousses adaptées (compromis entre maintien et confort), type de pratique, style de pilotage...
Pour la visière, je ne l'ai pas encore cassée heureusement ! Et je ne vais pas mettre un coup de tête dans le mur pour le confirmer lol, mais je reste sur mon sentiment de plastique très rigide qui va "se briser comme du verre" lors d'un traumatisme antérieur.
Si on est d'accord sur le reste, ça me rassure ;-) !
Merci d'avoir pris le temps de lire mon avis et Bon Ride !
1
Narnono
Statut : Confirmé
inscrit le 07/06/12
Matos : 32 avis
Super compte rendu. Je suis d’accord avec toi sur les mousses intérieures, je trouve ça pas top.
J’aime les multiples aérations mais pas le fait de bouffer des insectes en descente.
Je me dirige plus sur un casque avec mentonnière amovible même si c’est moins pratique.
Good job et bon ride
1
rafafouel
Statut : Expert
inscrit le 24/11/13
Stations : 1 avisMatos : 24 avis
Salut ! Il déchire ce test ! Par contre je ne suis pas d'accord avec toi, 20E c'est largement en dessous du prix moyen d'une visière chez la concurrence ;)
1
Tom25

inscrit le 10/07/15
@Narnono: Merci ! Le test s'est déroulé en hiver, donc les insectes je n'en ai pas mangé (cependant il parait que c'est très protéique lol) ... mais je suppose que l'installation d'un filet dans les ouvertures pour contrer le phénomène de « gobage de bestioles » aurait nuit à la ventilation.
Je n'étais pas tenté par un casque avec une mentonnière amovible même si je trouvais intéressant le « BELL Super 3R MIPS », parce que je n'avais pas envie de retirer/remettre à plusieurs reprises l'accessoire lors d'un Enduro, puis de devoir le ranger/sortir de mon sac à chaque fois. Je ne sais pas si ça existe, mais ça serait bien de concevoir un casque de VTT avec une mentonnière qui se relève sur le front comme sur mon casque moto (sans que ça gêne avec la visière évidement), ou alors avoir la possibilité de clipser facilement la mentonnière à l'arrière du casque au niveau occipital pourrait être intéressant. Bon ride à toi !
1
Tom25

inscrit le 10/07/15
@rafafouel : Je te remercie également ;-)  , ton compliment me fait plaisir! Tu as raison, pour les visières chez la concurrence, on trouve généralement plus cher. Par exemple, pour un concurrent direct du FOX ProFrame tel que l'URGE Archi Enduro, le prix est de 30€. Pour certains casques de la marque « 100 % », dans une gamme supérieure, ça monte jusqu'à 70€, même si « l'AirCraft Dexter» est bien plus onéreux car en carbone.
Toutefois, je parlais plus du « morceau de plastique » en général que réellement l’accessoire de casque, et je trouve le tarif élevé. À la maison pour le ménage, j'ai une petite pelle pour la poussière (tu sais celle qui va avec la balayette) qui a un peu la même forme que la visière (en plus pratique parce qu'il y a le manche lol), et bien ça coût 2€ :-p . Alors bien évidemment je plaisante avec cette remarque et je ne connais pas le prix des matériaux. De plus je suis conscient que le fabriquant doit se faire des marges (conception R&D, marketing, distribution,…) , mais minimum moitié moins cher, ça n'aurait pas été de refus.
On pourra souligner quand même que la visière de remplacement à le mérite d'être disponible à l'achat, ce qui est pas le cas pour tous les casques.
2
Vincent Jrn
Statut : Confirmé
inscrit le 08/02/14
Matos : 21 avis
J'ai l'impression que le MIPS n'a vraiment pas l'air d'aider au maintien, pareil sur le SuperDH. T'as remarqué une différence avec/sans port d'un masque ?
0
davelepec
Statut : Gourou
inscrit le 22/11/07
Stations : 6 avisMatos : 13 avis
Vincent le masque aide au maintien c'est clair mais rouler un tel casque sans masque en descente je vois pas l’intérêt.
0
Vincent Jrn
Statut : Confirmé
inscrit le 08/02/14
Matos : 21 avis
Peut être parce que c'est un casque qui vise aussi l'enduro :-)
0
Tom25

inscrit le 10/07/15
@Vincent Jrn: Salut ! Comme je l'ai précisé dans le compte rendu, je n'ai pas encore eu l'occasion de rouler avec mon masque, simplement avec des lunettes, et dans une configuration plus "Enduro" parfois bien engagée tout de même (Les grosses pistes de DH sont actuellement encore sous la neige). Comme tu le dis justement, ce casque vise ce segment ! Je récupère mon masque de DH dans une dizaine de jours, je roule avec, et je te répond ;-) !
La "coque" jaune de plastique pour le MIPS "branle" de quelques millimètres dans le casque quand tu essaies de la secouer un peu à la main, peut-être que la technologie est en cause, mais je ne pourrais pas être vraiment affirmatif... J'aurais d'avantage mis le "maintien moyen" sur le compte des mousses plus proches d'un casque de Trail ou All Mountain, qui sont moins englobantes par rapport à certains casques pour le DH plus "conventionnels".
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire