Test Fox Fox Base Frame Pro D3O 2019

1 test Fox Fox Base Frame Pro D3O.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
BoboEnduro

Pas mal mais une simple dorsale est sûrement mieux adaptée

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,68m | 59kg | Avancé
Acheté : 150€ en magasin
Conditions du test : Par tous temps et toutes conditions. En pratique enduro soft et engagé Sur une période de 2 ans

Points forts

Qualité du textile
Qualité des finitions
Qualité des mousses
Protection D3O
Top à mettre si le D3O est à bonne température
Permet d’avoir d’amples mouvements

Points faibles

Prix lors de l’achat environs 150€
Faible protection des mousses avant
Difficile à mettre si le D3O est exposé au froid
Très peu de ventilations avant
Trop de stockage de la sueur provoquant une sensation de froid
Très difficile enlever

Alors voilà, je me lance dans un test de 2 ans avec mon gilet dorsal FOX Base frame Pro 3DO.


Tout d’abord l’aspect esthétique:

Il possède une très belle finition tant pour les coutures qui ne possèdent aucuns défauts que pour la qualité du textile ou des protections (mousses et D3O).

On notera également une petite poche sur le bas du dos par élastique mais également une seconde cette fois ci avec une fermeture éclaire. Le top pour ceux qui veulent prendre avec eux quelques petits outils, barres de céréales et même un portable! Bon désolé pour les possesseurs de gros smartphone cela sera un peu plus compliqué ^^

Pour ce qui concerne les protections:

-les protections de devant = 0 protection

Il faut être honnête, les quelques millimètres de mousses pour le buste et pour les hanches ne vous sauveront jamais lors d’une mauvaise chute. Celle-ci sont vraiment très fines et je ne pense pas qu’elles aient vraiment le mérite d’être là. A moins d’essayer de se donner bonne conscience d’avoir une « protection supplémentaire ventrale ». Cependant elles sont de très bonnes qualités car elles ne se sont pas déchirées et elles n’ont pas bougées dans le temps malgré des conditions extrêmes!(pluie, chaleur mais surtout la transpiration).

-la protection arrière = une très bonne protection! Mais…

Alors tout d’abord elle sent la qualité tant par son aspect très recherché qui est alvéolé mais également rassurante au vu de son épaisseur et sa capacité de se durcir lors d’un impact.

Mais… je lui ai trouvé plusieurs point négatifs:

} En premier, la longueur et la largeur: et oui même en étant petit cette dorsale pose un problème de hauteur car elle se situe très haut sur le dos donc aucun soucis pour cette partie mais pour ce qui concerne le bas et bien… c’est assez problématique car elle protège uniquement les 3/4 de celui-ci. Bon pour ma part je peux encore omettre ce « petit » défaut même si pour certains il pourrait être bien différent car, je roule toujours avec une sacoche Evoc et donc celle-ci me protège ou pas de mon petit bout de dos à nu!

Vient ensuite la largeur qui me semble un peu légère pour une bonne couverture du dos. Alors oui on me dira que c’est fait pour protéger la colonne vertébrale mais quand même quelques centimètres sur chaque côtés aurait pu rendre celle-ci encore plus sécurisante!

}En second, le D3O: alors oui c’est le top de la protection lorsqu’on l’a sur le dos sauf que pour ma part je m’équipe les 3/4 du temps sur place. Vous me direz mais qu’est ce que l’on en a à faire!?!?

Et bien c’est assez simple cette matière est très malléable lorsqu’elle est à la température du corps ou bien à la maison. Mais si vous la laissez exposer au froid elle devient très rigide et presque plus malléable! C’est à dire en hiver lorsque je pars rouler et que je laisse celle-ci dans le coffre de ma voiture et bien elle fait presque mal le temps que la chaleur de notre corps se transmette à la dorsale pour qu’enfin elle puisse prendre la forme parfaite de celui-ci…


Vient ensuite l’aspect pratique:

}La mise en place: vous savez tous mettre un t-shirt? Et bien c’est exactement pareil. Bon le but c’est que se soit très proche du corps pour ne faire qu’un avec le produit comme une première couche thermique. Donc pour ce point c’est très près du corps et cette protection dessine bien notre corps. On se sent très alaise dans le textile utilisé, on ne sent absolument pas les coutures ni même les protections! Étant donné que la protection ne possède pas de manche on peut faire d’amples mouvement sans que rien ne nous gêne.

}Pendant les sessions (a enfin quand même!!!): Il fait beau il fait chaud (ou froid) on est motivé mais… on est vite dans un sauna. Je m’explique, les premières minutes on a pas l’impression de chaleur mais quand vient une bonne grimpette ou une montée interminable et bien il fait très très vite chaud et la sensation d’humidité est bien la. Devant on a l’impression que la mousse fait un peu « éponge » et que l’air circule mal pour passer à travers de celle-ci et cela juste avec un simple t-shirt de vtt qu’avec une veste coupe vent ouverte. Pour derrière , on a un peu moins cette sensation qui doit être dû à l’utilisation de ce matériel « plastique alvéolé » mais quand même. On sent petit à petit notre sueur imbibé le textile et ça devient un petit peu désagréable. En mouvement constant c’est dérangeant mais bon on est là pour faire de l’effort  n’est ce pas?! Mais quand vient la petite pause goutter ou repas et bien là… On a vite froid!!! Et oui notre transpiration devient de moins en moins chaude et on a vite cette sensation de fraîcheur qui est assez désagréable quand même et « collante ».

Par contre il y a un bon point positif c’est la longueur du maillot. Il ne bouge pas lorsque vous attaquer une descente debout et lorsque vous devez remonter à la pédale assis. Du moment qu’il est enfilé, il ne bouge plus pendant toute la session.

}Fin de ride et lavage: alors là c’est une tout autre histoire… vous avez bien rider, bien transpiré maintenant il faut l’enlever!! Préparez vous à vous tordre dans tous les sens pour essayer de l’enlever de quelque centimètres et si vous avez la chance d’avoir un pote il viendra sûrement à votre rescousse! Trêve de plaisanterie, il est très difficile à enlever car il colle bien à la peau et avec la transpiration cela n’aide pas du tout… le moyen que j’ai trouvé pour l’instant est de le mettre sur un t-shirt thermique l’hiver ou une première couche l’été car honnêtement c’est vraiment la galère.

Pour le nettoyage vous pouvez enlevé les mousses et la protection D3O mais c’est pas évident de les faire sortir par des petits trous de souris même si ils sont élastiques. Les trous sont petits mais les élastiques de très bonnes qualités car jusque là je n’ai jamais déchiré l’un d’eux.

Très important, n’oubliez jamais d’enlever les protections! Votre tambour va agir comme une râpe à fromage! Le tissus est tellement fin sur la dorsale qu’il finira par se déchirer et râper votre dorsale! (Je parle en connaissance de cause…).

Ensuite il vous faudra remettre les protections qui n’est pas si évident que ça , comme dit précédemment les trous étant assez petits.


Cette dorsale est pas mal mais une simple dorsale suffirait à mon avis.

J’espère vous avoir éclairé assez objectivement avec ce test.

Pour qui ?

Pour tous ceux qui veulent une dorsale qui ne bouge pas pendant l’effort mais qui ne transpire pas trop. Pour tous ceux qui roule léger en therme d’outils… et qui veulent une bonne protection dorsale même si elle ne descend pas bas mais qui peut rassurer certains avec des petites protections de mousses.
6/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire