Test PULL IN Casque DH 2018

1 test PULL IN Casque DH.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Chappo

Protection niveau 1

Avis sélectionné
Profil du testeur : 17 ans | m | Avancé
Acheté : 50€ en ligne
Conditions du test : Plus d'un an, de la session sur le terrain de bosses du coin aux bike parks, en passant par les courses Enduro


            Si vous portez des sous-vêtements, la marque Pull in vous dit sûrement quelque chose. C’est une marque de caleçons française. Cependant, certains clients ont jugé qu’un simple slip ne protège pas assez pour faire du vélo, et en ont informé la marque. C’est comme ça qu’est né la sous-marque Pull in Race qui propose des équipements pour la moto, le quad, le bmx, et bien évidemment le Vtt. Leurs produits portent des noms très recherchés comme le « casque DH » que j’ai depuis un an .


Tour du propriétaire :

La marque s’est inspirée des motifs de ses caleçons pour sa gamme de casques, donc il ne faut pas s’attendre à une beauté incroyable. Il est disponible en de nombreuses couleurs toutes très flashies (blanc et bleu, rouge et noir, gris et vert…), donc pour la discrétion on repassera.

Il comporte 9 aérations (sans compter celle de la mentonnière), mais seulement 4 sont vraiment efficaces. Toutes les mousses sont amovibles, bien pratique pour les laver.


A l’usage :

Quand on l’enfile, on remarque sur le moment son poids assez conséquent (environ 1kg), mais qui finalement se fait plutôt facilement oublier pour peu qu’on le retire dès qu’on est arrêté. De toute façon, on est presque obligé de l’enlever quand on ne descend pas pour cause d’une température moyenne à l’intérieur qui doit s’établir à 40°C, malgré les nombreuses aérations. Je pense que les mousses intérieures sont trop épaisses donc isolent un peu trop des courants d’airs (la RT2012 ça va bien deux minutes hein). Encore au chapitre du retirage du casque, il faut souligner qu’il est équipé d’une double boucle, qui est traditionnelle, mais pas pratique du tout (les petites têtes on sur ce point un avantage, elles ne sont pas obligés de défaire la boucle, ils leur suffit de la desserrer pour enlever le casque).

Ensuite, ce casque offre un champ de vision assez limité, surtout vers le haut et le bas, à cause de la visière assez basse et de la mentonnière proéminente. Cela empire évidemment dès qu’on porte un masque. Ce champ de vision limité pose problème à chaque fois qu’on lance un Cork 720 ou un Tsunami Backflip, mais sinon ça n’empêche quand même pas de rouler. 

Le dernier point est que ce casque n’est pas du tout fait pour monter ou pédaler trop longtemps avec, car il bloque un peu notre respiration, en plus de la chaleur qu’il engendre.

Pour le reste, ce casque protège quand même suffisamment, et peut même réussir à ce faire oublier en bike park. C'est l'intégral basique par définition.  

Conclusion :

C’est un casque intégral banal, qui protège des chocs et rassure quand on est en bike park, mais qui n’est pas très adapté à d’autres pratiques comme l’enduro ou les journées navettes.



PS : la visière n’est pas très solide, mais quelques bouts de scotch et ça repart

PS2 : la boue sur les photos donne un coté authentique, c'est le résultat d'une longue recherche artistique

Pour qui ?

Pour ceux qui débutent en Bike Park ou qui veulent un casque qui ne craint pas grand chose
6/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

Points forts

Son prix
Ses couleurs pour ceux qui aiment

Points faibles

Mauvaises aération
Inutilisable en montée

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire